spleen comique

Retour sur la carrière de Judd Apatow pour le magazine Metropolis sur Arte

dossier | Par Hugues Derolez | le 15 Janvier 2011 à 10h00

Dossier réalisé dans le cadre de notre partenariat avec l'émission Metropolis, magazine culturel d'Arte. Diffusée chaque samedi à minuit, l'émission traite de l'actualité culturelle : littérature, danse, musique, exposition et bien entendu cinéma ! En complément de certains sujets de l'émission nous vous proposerons régulièrement des dossiers thématiques illustrés de scènes de films.

Ce samedi 15 janvier sera diffusé un reportage s'attardant sur la trajectoire de Judd Apatow et le clan d'acteurs hyper-polyvalents qu'il a formé autour de lui. L'occasion rêvée pour revenir une trajectoire vivotant entre télévision et cinéma, échec public et éloges des geeks unis de par le monde.

Les débuts sur les planches
C'est à Los Angeles en 1985 que Judd s'initie au stand-up et y affute ses premières armes. Il n'a alors pas encore vingt ans mais il organise pourtant des soirées comiques qu'il anime sur le campus de son université. Ne réussissant pas, selon ses propres mots, à se forger une personnalité et un charisme de comédien assez fort, le jeune homme se décide à écrire des sketchs pour les autres. C'est à ce moment-là, au début des années '90, qu'il commença à produire des émissions pour la télévision (dont le très bref Ben Stiller Show). Fort logiquement, et toujours en très bons termes avec Ben Stiller, Judd s'intéresse à la production cinématographique et plus particulièrement au premier long-métrage de son ami : Disjoncté (avec Jim Carrey en tête d'affiche). Ce sera l'un des points forts de la (jeune) carrière de Mr.Apatow : toujours savoir s'entourer des collaborateurs les plus brillants de sa génération. Ce sera également à l'occasion de ce tournage qu'il rencontrera Leslie Mann, sa femme, à qui il offrira un rôle dans presque tous ses films pour ne jamais avoir à la quitter.


"Porno Password", un super jeu extrait de Disjoncté

Des échecs télévisuels successifs
Le projet, scénarisé en partie par Judd, laisse déjà entrevoir ses premières passions et lubies : l'inconfort familial, le sexe et son obsession instaurée par la pression sociale, les inadaptés qui clament leur droit d'être aimé. Quelle population plus représentative, donc, que celle des adolescents pour évoquer ces thèmes avec humour et vigueur ? C'est ce que s'impose Judd Apatow en produisant deux séries à la très courte existence : Freaks & Geeks et Undeclared. Les résultats d'audiences sont décevants sans être abyssaux et ces deux jeunes créations ne dépasseront pas leur première saison. Aujourd'hui elles sont considérées fort à propos (principalement Freaks & Geeks) comme faisant partie des meilleures séries teen de la décennie. On y trouve déjà le vivier d'acteurs qu'Apatow côtoiera par la suite : Seth Rogen, Jason Segel, Martin Starr, James Franco et consorts. Déçu par ces annulations successives Judd abandonne la télé et se consacre uniquement au cinéma. Jusqu'à aujourd'hui.

Les collaborations marquantes
Deux autres grandes rencontres ont également émaillé le parcours de Judd Apatow : Will Ferrell et Adam McKay. Ron Burgundy sera la première occasion pour lui de sortir de son relatif anonymat et de rencontrer le succès public. Ricky Bobby et Frangins malgré eux poursuivront cette facétieuse collaboration. Mais ce serait limiter une carrière de dix ans, et d'une vingtaine de long-métrages produits, que de ne pas évoquer ses quelques autres disciples. En véritable défricheur de talent Apatow prend sous son aile Greg Mottola qui donne avec Supergrave leur première reconnaissance à Michael Cera et Jonah Hill. Il collabore également avec le réalisateur David Gordon Green, pour Délire Express, l'acteur Owen Wilson pour Drillbit Taylor, et une pelletée d'autres petits génies de la comédie. Il confirme son talent en écrivant et en réalisant une poignée de long-métrages (presque toujours) salués au moment de leur sortie, à savoir 40 ans, toujours puceau, En cloque, mode d'emploi et le récent Funny People.


Chambre de grands enfants extrait de Frangins malgré eux

Quelle descendance pour le souverain ?
Aujourd'hui les ramifications de la constellation Apatow sont trop déployées pour qu'on puisse toutes les recenser. Sa verve mais aussi sa peur panique face à l'inanimé, le disparu, la solitude, ont donné à beaucoup de comédies adolescentes des airs d'adultes. Tout le monde l'aime et veut le connaître. Tout le monde veut sa bénédiction. Et lui dans tout ça ? Il aimerait être un peu tranquille. Se mettre au vert. Passer suffisamment de temps auprès de sa femme et de leurs deux filles. Et ce n'est pas son travail qui l'empêchera de le faire. Alors Judd lève le pied. Un peu. Tout en s'appliquant à la production de Girls, une nouvelle série commandée par HBO s'intéressant, comme son nom l'indique, à un groupe de jeunes filles, Judd pense à réaliser un nouveau film. Il s'agirait d'une histoire de couple cette fois. Le couple star d'En cloque, Paul Rudd et Leslie Mann, qui affrontaient au moment de leur passage à la quarantaine les affres de la banalité. Parfois, on reproche à Judd d'en faire trop, de délaisser la comédie pour l'ordinaire cruauté d'un quotidien sans accroc, sans tremblement. Ses fans se comptent par millions mais impossible de savoir quel sera son dernier caprice, sa dernière tournure de rime. Judd, plus que jamais, reste un mystère. Un jour, peut-être, nous comprendrons que Judd n'a jamais voulu faire de la comédie. Qu'elle l'a prise malgré lui. Et que ce n'est peut-être que le seul moyen de communication qu'il possède pour psalmodier sa nostalgie.


Your accent is very thick extrait de Funny People

   Playlist : les meilleurs moments des films de Judd Apatow

L'émission Metropolis est diffusée sur arte tous les samedi à minuit et rediffusée le dimanche à 17h45. Vous pouvez par ailleurs retrouver l'émission sur arte +7.

L'illustration en home est de Nathan Fox.

4 commentaires

  • cineflo
    Je l'ai regardé sur arte.tv, fort sympa. Peut-on dire que Judd Apatow est aux films de trentenaires ce que John Hughes était aux films d'ados ?
Des choses à dire ? Réagissez à cet article !
Pour commenter, vous devez vous vous connecter ou vous inscrire

Que pensez-vous d'eux ?


James Franco

Ben Stiller

Rubriques hebdomadaires

Recommandé sur Facebook