fin du suspense

Festival de Cannes 2012 : le palmarès complet

Festival / Récompenses | Par Hugues Derolez, Benoit de Malartic | Le 27 mai 2012 à 18h30

Après un Festival de Cannes et sa sélection officielle tour à tour molle, studieuse ou catastrophique, il est plus que jamais impossible d'estimer qui seront les grands gagnants de l'année. Nanni Moretti et le reste du jury vont donc devoir trouver un moyen de contenter tout le monde, de nous surprendre et de viser juste, et la tâche s'avère ardue.

A en croire le tableau des étoiles de nos chers insiders cannois, la compétition fut morne et plutôt tiède jusqu'en ces derniers jours de Festival. Si Michael Haneke a frappé fort avec Amour, et son couple d'octogénaires en fin de vie, la récence de sa première Palme d'or (en 2009) nous pousse à croire qu'il ne retouchera pas aussi rapidement à la précieuse récompense. Quelques films mineurs et insignifiants plus tard, comme Lawless, Sur la route, ou encore The Paperboy, il faudra attendre la toute fin du Festival pour enchaîner les claques : le grand retour de Leos Carax avec Holy Motors, le sublime Cosmopolis de David Cronenberg, et enfin Mud, de Jeff Nichols, déjà revenu au travail alors qu'il présentait Take Shelter l'année dernière à la Semaine de la Critique.

Nos voeux vont bien évidemment vers tous ces films, espérant qu'ils pourront se répartir équitablement les prix remis par le jury. Remarquons qu'à leurs côtés se sont illustrés des films ineptes, stupides voire insultants. Et si les réactions ne sont pas les mêmes chez tout le monde, parions que si Moretti décide de sacrer certaines de ces perles (comme Paradis : Amour d'Ulrich Seidl ou Post Tenebras Lux de Carlos Reygadas) l'opprobre populaire risque d'être farouche. Ce qui, à défaut de nous contenter, pourrait franchement nous amuser.

Mise à jour (en attendant une analyse plus complète très bientôt): Sans surprise, le palmarès est surprenant. Au rayon des grands oubliés, citons en premier lieu Leos Carax et David Cronenberg, mais également Jacques Audiard et Jeff Nichols. Si Amour n'est pas une Palme d'or surprise, la présence de Reality pour le Grand Prix et de Post Tenebras Lux pour le Prix de la mise en scène est en revanche très étonnante après un accueil très mitigé lors de la présentation de chacun de ces deux films.

Les deux prix accordés à Au-delà des Collines de Cristian Mungiu (scénario et interprétation féminine) semblent mérités compte tenu de l'excellent accueil que le film a reçu - même si c'est surtout la mise en scène qui avait frappé nos festivaliers. Enfin, réjouissons-nous de la Caméra d'Or (qui récompense un premier film) reçue par Benh Zeitlin pour Beasts of the Southern Wild, film qui a ému beaucoup de spectateurs et qui verra, espérons-le sa date de sortie en France avancée.

En détail, cela donne :

Palme d'Or : Amour de Michael Haneke

Grand Prix : Reality de Matteo Garonne

Prix de la mise en scène : Carlos Reygadas pour Post Tenebras Lux

Prix du Jury : La part des anges de Ken Loach

Prix d'interprétation masculine : Mads Mikelsen pour son rôle dans La Chasse de Thomas Vinterberg

Prix d'interprétation féminine : Cosmina Stratan et Cristina Flutur pour leurs rôles dans Au-delà des Collines de Cristian Mungiu

Prix du scénario : Au-delà des Collines de Cristian Mungiu

Palme d'Or du meilleur court-métrage : Sessiz-Be Deng de L. Rezan Esilbas

Caméra d'Or :Benh Zeitlin pour Beast of the Southern Wild

31 commentaires

  • commentaire modéré oui sur le début mais ça s'éternise un peu,
    justement je comprenais pas d'où ça sortait et là je viens de comprendre, c'est un CLIN D'OEIL

    sacré Leos.
    29 mai 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré voilà.
    29 mai 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré A mon avis le film est bourré de clins d'oeil justement j'ai l'impression, je sens bien l'objet vaniteux qui s'auto-cite constamment.
    Je pense que j'irais simplement pour voir Eva Mendes en burqa.
    29 mai 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré C'est vrai @Cladthom. Pour ma part je n'ai vu que Mauvais Sang et ça m'est complètement passé au-dessus de la tête. Donc ça n'empêche pas d'apprécier le film.
    29 mai 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré C'est bon à savoir dans ce cas.
    29 mai 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré Pour ma part j'ai énormément aimé Holy Motors (plus que Boy meets girl ou Mauvais sang que j'ai vus trop jeune, sans savoir vraiment les apprécier).
    Ce qui m'a choqué dans Holy Motors c'est qu'il se fait 2-3 clins d'oeil très autosatisfaits genre "c'est le film de ma renaissance", "c'est vraiment un chef d'oeuvre, regardez comme je reviens revigoré de ma traversée du désert". Mais puisqu'il a raison sur le fond, peut-on vraiment lui en vouloir ?
    29 mai 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @hugues.derolez "Enfin, réjouissons-nous de la Caméra d'Or (qui récompense un premier film) reçue par Benh Zeitlin pour Beasts of the Southern Wild, film qui a ému beaucoup de spectateurs et qui verra, espérons-le sa date de sortie en France avancée."
    Vachement ouais: Janvier 2013 !!! Ou comment saborder une sortie.
    8 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @DickAutoMe c'était pareil pour Take Shelter, je ne comprends pas trop les raisons de tout ça... Quand un film "buzz" à ce point pourquoi laisser retomber le soufflé ?
    8 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @DickAutoMe : coucou, je n'ai pas écrit cette phrase, pour le SAV voir avec @marivaudage.
    8 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @hugues.derolez Je précise qu'il n'y avait aucune acrimonie dans ce commentaire déçu !
    8 juin 2012 Voir la discussion...

Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...

Les derniers articles

On en parle...

Listes populaires

Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales