L'auteur
Hugues Derolez
hugues.derolez
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Hugues Derolez
cannes not die

Cannes 2012 : La Sélection Officielle

Festival / Récompenses | Par Hugues Derolez | Le 19 avril 2012 à 11h00

Du 16 au 27 mai prochain, le Festival de Cannes nous livrera une cuvée exceptionnelle. Ce jeudi 19 avril marque l'ouverture de l'affrontement cannois : en effet Thierry Frémaux, Gilles Jacob et le reste des sélectionneurs livrent aujourd'hui la liste des films en Compétition Officielle, mais aussi les séances spéciales, les films Hors Compétition et ceux retenus pour la sélection parallèle Un Certain Regard.

Moonrise Kingdom, le film de Wes Anderson, fera l'ouverture du Festival le 16 mai prochain

Nous ne savions que peu de choses : la présidence de Nanni Moretti, cinéaste italien exigeant qui laissait présager du meilleur, vite rejoint par Tim Roth, en tant que président du jury de la section Un Certain Regard. Jean-Pierre Dardenne lui, séparé de son frère, sera le président du Jury Cinéfondation et courts-métrages. Nous savions également depuis hier que la récemment césarisée Bérénice Bejo officierait en tant que maîtresse de cérémonie (de quoi nous ravir). Il ne nous manquait plus que cette précieuse liste. Après des semaines de spéculation, découvrons enfin ensemble ces quelques films dont nous parlions déjà, mais aussi de grandes surprises et d'illustres inconnus.

Compétition Officielle (Jury présidé par Nanni Moretti)

Hors-Compétition

Séances spéciales

Un Certain Regard (Jury présidé par Tim Roth)

Séances de minuit

Les astérisques (*) correspondent aux films qui ont été ajoutés à la sélection officielle onze jours après la première annonce de Thierry Frémaux. Le documentaire britannique écolo Trashed de Candida Brady sera projeté en séance spéciale et amènera sur la croisette un invité de marque : Jeremy Irons, inspirateur du film. La réalisatrice bosniaque Aida Begic revient à Cannes avec Djeca, 4 ans après sa nomination à la caméra d'or pour son premier film, Premières neiges. Quant au premier long métrage d'Adam Leon, Gimme the loot, il vient d'être sacré meilleur film de fiction au SXSW Film Festival. Le film français Renoir, qui confronte le Renoir père et peintre au jeune Renoir, pas encore cinéaste, fera la cloture d'Un Certain Regard. Enfin deux Séances de minuit supplémentaires, The Sapphires, le premier film réalisé, produit et joué par des Aborigènes, et Maniac de Franck Khalfoun, écrit par Alexandre Aja, qui est le remake du film éponyme de William Lustig. Pour en savoir plus, le site du Festival de Cannes est ouvert à vos yeux curieux.

Le programme de la 20ème édition de l'Acid
Le programme de la 44ème Quinzaine des Réalisateurs
Le programme de la 51ème édition de la Semaine de la Critique

29 commentaires
  • hugues.derolez
    commentaire modéré Non parce qu'on s'y attendait en fait. On parle plus en détails de ce projet bizarre ici : http://www.vodkaster...in-Leos-Carax-!-1462
    19 avril 2012 Voir la discussion...
  • mangouste
    commentaire modéré Bien content pour Hillcoat, même si je viens de m'apercevoir que l'immonde Chia LeBoeuf fait partie du casting :-/
    19 avril 2012 Voir la discussion...
  • mangouste
    commentaire modéré J'ajoute Trapero, Wakamatsu et le duo Kervern/Delépine dans la sélection Un Certain Regard. Cool !
    19 avril 2012 Voir la discussion...
  • tibo
    commentaire modéré Le lien du film Amour de M. Haneke pointe vers la fiche du film de Depardon.
    19 avril 2012 Voir la discussion...
  • Nairwolf
    commentaire modéré On a des infos sur le nouveau film de Jeff Nichols ?
    20 avril 2012 Voir la discussion...
  • Deedee66
    commentaire modéré Quant on y regarde de près, elle est passionnante cette selection moi je trouve, beaucoup de films à surveiller, et dans toutes les sections....
    Mention spéciale pour la sélection américaine (ou australienne !): Hillcoat / Dominik / Nichols.
    Quelqu'un a des infos sur ce film de Fatih Akin Hors compète ? De quoi s'agit-il ?
    Sinon, la selection du "Dracula" d'Argento en séance de minuit, ça pue vraiment le foutage de gueule... Dario ne fait que se fourvoyer depuis des années (plus longtemps d'ailleurs que sa bonne période), et on a pu voir une bande annonce de ce Dracula il y a quelques temps qui laissait vraiment présager du pire. Frémaux céderait-il à la mode des séances de minuit d'un bon gros Z qui tâche pour détendre tout le monde ?
    20 avril 2012 Voir la discussion...
  • faneddy
    commentaire modéré @Cladthom
    J'ai un problème avec ce commentaire parce que j'aime beaucoup Resnais, Hong Sang-Soo, Kiarostami, Anderson et Audiard et qu'ils sont loin d'être des auteurs bourgeois pour bourgeois. Par contre ce sont des intellectuels qui pour certains d'entre eux ont rencontré des succès populaires.
    Ma question : Est-ce que tous les intellectuels (ou ceux qui prétendent l'être) sont des bobos?
    21 avril 2012 Voir la discussion...
  • Cladthom
    commentaire modéré oué
    Wes Anderson je dis pas que c'est de la merde, mais dans le genre bien tendance bobo ça se pose là. Je trouve vraiment pas ça fondamental même si parfois j'aime bien certains trucs. Jamais compris toute la hype autour, ok il a du style, des fois c'est mélancolique/touchant mais de là à en faire un cinéaste important...
    Audiard c'est surestimé, mais ok c'est pas trop bobo (style en général trop pauvre pour réellement m'enthousiasmer malgré certaines fulgurances)
    Kiarostami c'est globalement gonflant les derniers, Copie conforme c'est insupportable et bien bobo dans le genre "tro tro théorik, trop profond le truk". Mais les premiers que j'ai pu voir étaient pas mal, mais ça c'était avant qu'il se prenne pour un gros théoricien nombriliste oriental qui aime bien faire mouiller les théoriciens du dimanche (les bobos).
    Les coréens bon j'en ai pas vu beaucoup, mais c'est un cinéma trop propret et uniformisé, c'est pas mauvais mais ils se ressemblent tous (sans mauvais jeu de mot). M'ennuie même si parfois c'est sympa.
    Resnais je trouve ça réellement insupportable là aussi les derniers. Toujours la même soupe qui vraiment m'intéresse très peu malgré une volonté d'innover dans le style. Bon je dis ça, je suis gentil car j'ai aimé très peu de Resnais dans le fond. Pas ma came, là encore trop propret, puis toute l'indulgence des critiques parce qu'il est vieux, à force, à force...

    Ceci était bien sur un avis parfaitement objectif, subtil et intéressant.
    22 avril 2012 Voir la discussion...
  • faneddy
    commentaire modéré @Cladthom
    Désolé de nous avoir fait perdre notre temps : toi à me répondre et moi à te lire.
    22 avril 2012 Voir la discussion...
  • Lopocomar
    commentaire modéré C'est ce qui relou pour moi dans le ciné de Wes Anderson, c'est que toute sa filmo traite de la difficulté du rapport père/fils enrobé à chaque fois dans la musique folk, une esthétique jaunie et des personnages barbus. J'ai rien contre ces différentes composantes bien au contraire, mais quand on me le sort à chaque film je sature.

    Si en plus, on rajoute le fait qu'à chaque fois ou presque un personnage important meurt lorsqu'il s'est enfin réconcilié avec un membre de sa famille, on pourrait presque en faire une équation mathématique pour deviner comment va se dérouler ses films.
    22 avril 2012 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -