School on Fire

Luc Besson va ouvrir une école, pour sauver la Cité du cinéma ?

Buzz / Promo | Par Louis Lepron | Le 22 juin 2012 à 11h58

Luc Besson a annoncé aux médias l'ouverture de l'Ecole de la Cité, un établissement implanté dans les locaux de la Cité du Cinéma à Saint-Denis. Un projet destiné à donner un nouveau souffle à la Cité du cinéma ?

Après avoir créé les locaux de la Cité du Cinéma à Saint-Denis, Luc Besson a décidé d'y installer une école de cinéma. Et le réalisateur français a su trouver les bons mots pour promouvoir son nouveau bébé : ouverte aux jeunes, pour les 18-25 ans, pas besoin de diplôme, inscription gratuite, obtention d'un emploi à la fin d'un cursus à temps plein de deux ans.

Dans un communiqué à l'AFP, Luc Besson a détaillé les formalités pour accéder à cette école d'un nouveau genre en France, car décentralisée de la capitale et accessible aux plus modestes : tout candidat devra déposer un dossier de candidature à remplir sur place avant le 5 juillet et passera ensuite un concours d'entrée composé de trois épreuves afin d'être évalué sur « [sa] créativité et [sa] motivation ».

Pourquoi une telle initiative ? Dans une vidéo diffusée sur YouTube, Luc Besson explique qu'il « aurait aimé » faire une école de cinéma avant de partir sur les tournages, alors qu'il venait juste d'avoir son baccalauréat.

Les formations ? Deux axes au choix

Un tronc commun, composé de l'histoire du cinéma, de l'analyse des scénario et de l'anglais, sera proposé à l'ensemble des étudiants. Mais ces derniers devront faire un choix : l'axe scénario ou l'axe réalisation ?

Pour la première option, le cursus de l'Ecole de la cité permettra à ses futurs élèves d'accéder au métier d'auteur-scénariste. Pour la seconde, ce sera vers les métiers de la réalisation autour du son, du montage, de la prise de vue, de la direction des acteurs ou encore de la technologie des caméras.

Pour piloter cet ensemble prometteur, c'est Rachid Djouadi, professeur d'économie et de gestion en BTS à La Courneuve et enseignant en finance et fiscalité en Master à Ecole française d'attachés de presse (EFAP), qui en sera chargé.

La Cité du cinéma en difficulté

Cette nouvelle école, atypique dans le milieu du cinéma français, est aussi un moyen de redonner des couleurs à Luc Besson et à son projet pharaonique : la Cité du cinéma. Conçue en 2000, lancée en 2004, financée à hauteur de 130 millions d'euros par la Caisse des dépôts et consignations, la Cité du cinéma n'a toujours pas rencontré le succès escompté.

Son inauguration, qui aurait dû se dérouler le 12 mai dernier, a été reportée au mois de septembre. Les carnets de commande des films sont aussi à la peine : le premier tournage, qui devait se faire avec Angelina Jolie et réalisé par Luc Besson en personne, a lui aussi été reporté, l'actrice américaine préférant se consacrer à la production du Disney Maleficent.

Et pour l'instant, même si Euro Media Group (la société qui exploite les studios) affirme qu'un tournage de Luc Besson « est prévu pour juin », rien n'a été confirmé par EuropaCorp. En somme la Cité du cinéma, qui dispose de neuf plateaux de tournage, a un carnet de commande vide.

Et selon Thierry de Segonzac, le président de la Fédération des industries du cinéma, de l'audiovisuel et du multimédia (Ficam), « cette Cité du cinéma est magnifique mais, à ma connaissance, l'aménagement des studios n'a pas commencé, le carnet de tournages est vide et les immeubles de bureaux ont du mal à se remplir », tout en précisant : « Cet équipement est trop grand pour être viable économiquement ».

L'Ecole du cinéma pourra t-elle venir au secours de la Cité du cinéma ? Réponse à la rentrée prochaine.

Source : CinéMovies | Image : © Europa Corp

11 commentaires

  • commentaire modéré Et elle se rémunère comment cette école ?
    22 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré Si on m'avait dit un jour qu'il fallait se tourner vers lui pour mes études...
    22 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @Cypri3n C'est uniquement quand tu n'as vraiment plus aucune chance, c'est l'école de la Cité des enfants perdus.
    22 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @FilmsdeLover c'est LA question qu'on peut se poser, alors que monsieur Luc Besson recherche activement des financements pour EuropaCorp et n'arrive pas à faire que les bureaux de la Cité du cinéma se remplissent. Bizarre.
    22 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @cyril Pk tu dis ça cyril tu pense pas que c'est une bonne chose ?^^ Perso je ne sais pas quoi en penser ça parait être une bonne opportunité mais si son objectif c'est d'avoir une main d'oeuvre gratos, ça signifie qu'une fois diplômé il jetera les citrons une fois pressé.
    22 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré Il devrait prendre un pourcentage sur les salaires que les élèves toucheront par la suite de leur carrière.
    22 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré Pour la formation d'auteur-scénariste, est-ce qu'il faudra spécialement maîtriser le générateur de synopsis utilisé par Luc Besson comme le présente cette vidéo?
    http://www.youtube.com/watch?v=830X9G8txx4
    25 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @Monty Si c'est bien entendu une bonne chose ! Personne ne connait la qualité des enseignements, mais cela va dans le bon sens. Rappelons que la Femis, école de cinéma très sélective (20 étudiants par promo) est aussi gratuite pour les heureux lauréats du concours, car c'est une école publique. L'objectif de Besson de recruter uniquement des "jeunes défavorisés", ou en tous cas ne se projetant pas spontanément dans un concours de grande école publique, joue un rôle indiscutablement positif. Mais c'est un peu bizarre qu'une initiative privée (de Besson) vienne faire de la discrimination positive comme ce qu'a initié feu Richard Descoings à Sciences Po, alors que c'est précisément le rôle de l'Etat d'offrir des moyens de formation à tous.
    25 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré Si ça donne des réalisateurs moins formatés "films français chiants avec LA scène dans la cuisine et LA fille à poil" de la Femis, je crois qu'on a tout à y gagner quand même.
    25 juin 2012 Voir la discussion...
  • commentaire modéré @FilmsdeLover c'est pas faux. Mais avant de voir les résultats, et avant même que l'école ne soit lancée, on se pose déjà des questions quant au sérieux du projet...
    26 juin 2012 Voir la discussion...

Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...

Les derniers articles

On en parle...

Listes populaires

Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Offres de stage - Mentions légales