L'auteur
Chris Beney
ChrisBeney
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Chris Beney
Inclus : le plus gros fail de l'histoire des Oscars

Oscars 2017 : La La Land bat Isabelle Huppert mais pas Titanic, ni Moonlight

Festival / Récompenses | Par Chris Beney | Le 26 février 2017 à 20h20

Vous avez voté pour vos propres Oscars via Vodkaster et Télérama et vous avez récompensé La La Land (3 Oscars, dont meilleur film), Moonlight (2 Oscars) et Isabelle Huppert. Les membres de l'Academy ont-ils faire les mêmes choix que vous ? Qui a glané le plus de récompenses parmi les principaux nommés, La La Land (en lice dans 14 catégories, une performance plus réalisée depuis Titanic), Moonlight et Premier contact (8 catégories), Manchester by the Sea, Lion et Tu ne tueras point (6 catégories) ? La La Land a-t-il remporté un nombre record d'Oscars ? Isabelle Huppert a-t-elle battu Emma Stone ? Qui a fait le meilleur discours anti-Trump ? Ma Vie de courgette a-t-il eu sa chance face à Disney ? Découvrons ensemble les réponses à ces questions qui nous ont empêchés de dormir.

La soirée s'est achevée sur une incroyable bévue, une erreur jamais vue de mémoire de téléspectateurs. Warren Beatty et Faye Dunaway, venus décerner l'Oscar du meilleur film, se sont trompés en l'attribuant à La La Land (Beatty s'est vu remettre l'enveloppe correspondant à l'Oscar de la meilleure actrice - Emma Stone pour La La Land - et après un moment d'hésitation, l'a passée à Faye Dunaway qui a lu... La La Land). Les producteurs de ce dernier, une fois sur scène, se sont rendus compte de l'erreur en vérifiant le contenu de la bonne enveloppe. Ils ont appelé sur scène Barry Jenkins pour qu'il reçoive la récompense qui lui revenait. La stupeur qui a suivi va sûrement offrir à Donald Trump matière à tweets...

La La Land a donc été le vainqueur de la soirée, mais le raz-de-marée attendu n’a pas eu lieu. L’Academy a procédé à un saupoudrage. Celle-ci a récompensé Moonlight (film, scénario adapté, acteur dans un second rôle) et Manchester by the Sea (scénario original, acteur pour Casey Affleck), les deux autres favoris de cette édition 2017, au détriment du film de Damien Chazelle qui remporte toutefois deux prix majeurs parmi les six récoltés en tout : celui du meilleur réalisateur - à 32 ans, Chazelle devient le plus jeune lauréat dans cette catégorie - et celui de la meilleure actrice. Oui, Emma Stone a été préférée à Isabelle Huppert.

La cérémonie

Elle a démarré sur les chapeaux avec l’entrée en scène de Justin Timberlake, traversant la salle en reprenant son « Can’t Stop the Feeling !», chanson nommée à l’Oscar (qui ne l’a pas eu, La La Land oblige). Les Golden Globes ont fait une ouverture façon Oscars, alors les Oscars ont fait une ouverture façon Grammies : tout le monde debout, on tape dans ses mains. Plus tard, des bonbons tombaient même du ciel.

Ailleurs, avec un public moins glamour, on aurait pu se croire au Plus grand cabaret du monde, mais au Dolby Theater, la kermesse avait des airs de super party VIP cool. Même si tout cela devenait parfois dangereux, notamment pour Auli’i Cravalho, l’interprète de la chanson phare de Vaiana.

Il y a bien eu un moment moins inspiré et très télé-réalité, qui transformait les lieux en zoo de Thoiry : le détournement d’un bus de touristes dont les passagers, qui pensaient se rendre dans un musée, se sont retrouvés à circuler entre les stars, à prendre des photos.

Malgré cela, Jimmy Kimmel a eu le mérite de ne pas laisser le soufflet retomber, avec un speech introductif punchy, alternant, comme chaque année, traits d’ironie (« Isabelle Huppert, nous tenons à vous dire que nous avons adoré Elle, même si nous ne l’avons pas vu ») et hommages aux talents des nommés (standing ovation pour Meryl Streep).

Des standing ovations, il y en a eu pour Katherine Johnson, 98 ans, interprétée par Taraji P. Henson dans Les Figures de l’ombre, pour Shirley McLaine et Michael J. Fox (avec une DeLorean).

Peu de discours ouvertement offensifs ou anti-trump, même si Jimmy Kimmel ne s’est pas privé d’envoyer un tweet au président des USA :

Les attaques directes étaient finalement superflues au regard des artistes honorés, notamment Mahershala Ali, premier acteur musulman à remporter un Oscar, ou Viola Davis, dont le discours a ému les téléspectateurs.

La teneur anti-Trump de la cérémonie a été validée à chaque étape de la soirée, par les remettants (Gael Garcia Bernal exprimant son rejet du mur entre les USA et le Mexique) et par le palmarès : au hasard, l’Oscar du long-métrage d’animation (Zootopie, un film qui « prône la tolérance et encourage à ne pas avoir peur de l’autre », selon les mots de ses créateurs) ; celui du scénario adapté (Moonlight), dédié par leurs auteurs aux LGBT, ou celui du film étranger, Le Client, dont le réalisateur, Asghar Farhadi, n’était pas à Los Angeles cette nuit, par la faute du Muslim Ban. Alors qu’au même moment, Le Client faisait l’objet d’une projection gratuite à Londres, à Trafalgar Square, la représentante du cinéaste iranien profitait de sa présence sur la scène du Dolby Theater pour dénoncer « la loi inhumaine qui empêche l’entrée des immigrants aux Etats-Unis ».

 

Les récompenses

On a su très vite que La La Land ne battrait pas les 11 Oscars de Titanic, à 3 h 30 très exactement, puisque ses 3 premières nominations (une en costume, deux en son) se sont soldées par autant d’échecs. Pour son 1er Oscar, celui des meilleurs décors, à 4 h 13, le film de Damien Chazelle pouvait encore égaler celui de James Cameron. A 4 h 36, au moment où l’Oscar du meilleur montage était perdu au profit de Tu ne tueras point, la messe était dite : La La Land n’égalerait pas Titanic. En gagnant l’Oscar de la meilleure photo, le film se maintenait, grâce au Suédois Linus Sandgren :

La suite aurait dû se dérouler sans accro majeur pour La La Land, tout du moins dans les catégories où il était favori, pour s’achever avec 7 Oscars... jusqu'à ce que le 7ème, celui du meilleur film soit repris et donné à Moonlight.

 

Les infos en +

  • En remportant l’Oscar des meilleurs costumes, Les Animaux fantastiques a permis à la franchise Harry Potter d’être récompensée pour la première fois.
  • La France n’a pas remporté l’Oscar du court-métrage de fiction auquel elle prétendait : Sing a été préféré à Ennemis intérieurs de Selim Azzazi.
  • Casey et Ben Affleck sont devenus les premiers frères à gagner leurs Oscars dans deux catégories différentes.
  • Hailee Steinfeld a réalisé le meilleur court-métrage de la soirée, en faisant mine de dérober l’Oscar de Mahershala Ali :

 

Oscars 2017 : la liste des lauréats

La La Land : 6 Oscars

  • Meilleure actrice : Emma Stone
  • Meilleur réalisateur : Damien Chazelle
  • Meilleure chanson : City of Stars
  • Meilleure musique
  • Meilleure photo
  • Meilleurs décors

 

 Moonlight : 3 Oscars

  • Meilleur film
  • Meilleur scénario/adaptation
  • Meilleur acteur dans un second rôle : Mahershala Ali

 

Manchester by the Sea : 2 Oscars

  • Meilleur acteur : Casey Affleck
  • Meilleur scénario original

 

Tu ne tueras point : 2 Oscars

  • Meilleur montage
  • Meilleur mixage son

 

Premier contact :

  • Meilleur montage son

Fences :

  • Meilleure actrice dans un second rôle : Viola Davis

Le Client :

  • Meilleur film étranger : Asghar Farhadi

Le Livre de la jungle :

  • Meilleurs effets visuels

Piper :

  • Meilleur court-métrage d'animation

Sing :

  • Meilleur court-métrage de fiction

Zootopie :

  • Meilleur long-métrage d'animation : Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush

The White Helmets :

  • Meilleur court-métrage documentaire

Suicide Squad :

  • Meilleur maquillage et coiffure

Les Animaux fantastiques :

  • Meilleurs costumes

O.J. Made in America :

 

Oscars 2017 : la liste des récompenses

Meilleur film : Moonlight de Barry Jenkins 

 

Meilleur réalisateur : Damien Chazelle pour La La Land

  • Denis Villeneuve pour Premier contact
  • Mel Gibson pour Tu ne tueras point
  • Kenneth Lonergan pour Manchester by the Sea
  • Barry Jenkins pour Moonlight

 

Meilleur acteur : Casey Affleck pour Manchester by the Sea

 

Meilleur actrice : Emma Stone pour La La Land

 

Meilleur acteur dans un second rôle : Mahershala Ali pour Moonlight

 

Meilleur actrice dans un second rôle : Viola Davis pour Fences

 

Meilleur long-métrage d'animation : Zootopie de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush

  • Kubo et l'armure magique de Travis Knight
  • Vaiana, la légende du bout du monde de John Musker et Ron Clements
  • Ma vie de courgette de Claude Barras
  • La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit

 

Meilleure photographie : La La Land

  • Premier contact
  • Lion
  • Moonlight
  • Silence

 

Meilleure création de costumes : Les Animaux fantastiques

  • Alliés
  • Florence Foster Jenkins
  • Jackie
  • La La Land

 

Meilleur long-métrage documentaire : O.J.: Made in America d'Ezra Edelman

 

Meilleur court-métrage documentaire : The White Helmets

  • Extremis
  • 4.1 Miles
  • Joe’s Violin
  • Watani: My Homeland

 

Meilleur montage : Tu ne tueras point

  • Premier contact
  • Comancheria
  • La La Land
  • Moonlight

 

Meilleur film en langue étrangère : Le client d'Asghar Farhadi

 

Meilleurs maquillages et coiffures : Suicide Squad

  • Mr.Ove
  • Star Trek Beyond

 

Meilleure chanson originale : City Of Stars dans La La Land

  • Audition dans La La Land
  • Can’t Stop The Feeling dans Trolls
  • The Empty Chair dans Jim: The James Foley Story
  • How Far I’ll Go dans Vaiana, la légend du bout du monde

 

Meilleure musique : La La Land

  • Jackie
  • Lion
  • Moonlight
  • Passengers

 

Meilleurs décors : La La Land

  • Premier contact
  • Les Animaux fantastiques
  • Hail, Caesar!
  • Passengers

 

Meilleur court-métrage d'animation : Piper

  • Blind Vaysha
  • Borrowed Time
  • Pear Cider et Cigarettes
  • Pearl

 

Meilleur court-métrage de fiction : Sing

  • Ennemis Intérieurs
  • La Femme et le TGV
  • Silent Nights
  • Timecode

 

Meilleur montage du son : Premier contact

  • Deepwater
  • Tu ne tueras point
  • La La Land
  • Sully

 

Meilleur mixage du son : Tu ne tueras point

  • Premier contact
  • La La Land
  • Rogue One : A Star Wars Story
  • 13 Hours

 

Meilleurs effets visuels : Le Livre de la jungle

  • Rogue One: A Star Wars Story
  • Doctor Strange
  • Les Animaux fantastiques
  • Premier contact
  • Le Bon Gros Géant
  • Kubo et l'armure magique
  • Quelques minutes après minuit

 

Meilleur scénario/adaptation : Moonlight

  • Lion
  • Tu ne tueras point
  • Premier contact
  • Fences
  • Les Figures de l'ombre

 

Meilleur scénario original : Manchester by the Sea

  • La La Land
  • The Lobster
  • 20th Century Women
  • Comancheria
612 commentaires
  • NotTooBad1
    commentaire modéré C'est beau un film anecdotique ayant eu l'oscar et que dire de Natalie Portman dans Jackie ;)
    27 février 2017 Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré @ChrisBeney merci pour la correction mais en chipotant on pourrait dire que les pauvres vieux n'y sont pour pas grand chose, il y a tout de meme des personnes payées pour encadrer la ceremonie et eviter ces erreurs d'enveloppe (à moins que tout ceci ne soit qu'une mise en scene ou un incident provoqué volontairement pour d'obscures raisons ?). Et loin de moi la pretention de t'apprendre ton métier mais je pensais que ce genre de correction/precision se faisait entre crochets plutot qu'entre parentheses (?) ... bon j'arrete d'emmerder le monde, à vous cognacq-jay ^^
    27 février 2017 Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré *pretention/volonté
    27 février 2017 Voir la discussion...
  • ChrisBeney
    commentaire modéré @Sleeper tout cela, je l'ai détaillé dans les commentaires, au moment des faits (il faut remonter) ;)
    27 février 2017 Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré @ChrisBeney je sais bien mais je doute que quelqu'un se tape les 600 commentaires pour verifier... l'article lui restera visible dans les archives du net :D
    27 février 2017 Voir la discussion...
  • ChrisBeney
    commentaire modéré @Sleeper ce quelqu'un aura bien tort et passera à côté de riches discussions ;)
    27 février 2017 Voir la discussion...
  • NotTooBad1
    commentaire modéré Vu un article, Leonardo a laissé l'enveloppe de la meilleur actrice et patatra...
    27 février 2017 Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré La modération des échanges politiques ici est un habile stratagème pour siphonner vers la maison mère ceux qui ont encore une conscience et un esprit critique qui ne se limite pas au ciné :D
    http://www.telerama....politique,154588.php
    http://www.telerama....ux-oscars,154272.php
    28 février 2017 Voir la discussion...
  • ChrisBeney
    commentaire modéré @Sleeper Ce ne sont pas les échanges politiques qui sont modérés, mais les dérapages déraisonnés, exprimés sous l'effet de la frustration
    28 février 2017 Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré @ChrisBeney ah, n'ayant pas lu les commentaires concernés avant modération, j'aurai mal interprété la recommandation de polo42 ;) ("Et sinon oui c'est chiant si les cérémonies deviennent trop politiques... (Mais bon s'il vous plait ne dérivez pas sur ce sujet dans le thread) ")
    28 février 2017 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -