Jean-claude, Steven et chuck ont bien les boules !

Tout savoir sur The Expendables...

Garanti sans spoiler ! | Par Simon Urbain | Le 18 août 2010 à 12h09

Chaque semaine, on se penche pour vous sur le film qui fait l'événement. Comment est monté le buzz ? Pourquoi le film est incontournable ? Que faut-il savoir pour briller dans la file d'attente ? On vous dit tout sans trop en dévoiler dans notre rubrique « Garanti sans spoiler ! ».

Ca y est, on est arrivé à la mi-août, les plages sont pleines et les blockbusters musclés s'enchaînent les uns après les autres. Cette semaine, entre Sexy Dance 3D et Karaté Kid, on ne sait plus où donner de la tête mais la vraie grosse sortie qui fait parler d'elle c'est plutôt The Expendables, la quintessence du films d'action badass.

The Expendables est la huitième réalisation de Sylvester Stallone. On y découvre les aventures d'une bande de mercenaires au grand coeur qui partent en mission dans... Oui bon, à vrai dire, le scénario d'Expendables n'intéresse pas grand monde. On attend plutôt des gros coups de tatanes dans la tête, de fausses explosions dans tous les sens et, pourquoi pas, un petit bout de poitrail féminin en passant. C'est simple, d'après certains médias américains, ce film c'est « Sex And The City for men » ; ni plus, ni moins.

Mais ne méprisons pas trop Sly, ce mec en a dans la caboche et, même s'il nourrit quelques regrets quant au déroulement de sa carrière (au point de jalouser un peu Bruce et Arnold), il sait faire preuve d'un recul étonnant. En fait Sly est un intellectuel. Non, mieux, c'est carrément un hipster :

Faire la promotion d'un film qui s'inspire ouvertement des grands films d'actions des années 80, c'est du pain béni pour les studios et ils s'en sont donné à coeur joie. A commencer par le jeu vidéo officiel de rigueur. Si son graphisme old-school ne vous rappelle pas vos premiers émois vidéo-ludiques sur les consoles 8-bits, c'est que vous êtes encore plus jeune que moi :

Vous pouvez aussi vous rendre sur le site officiel pour y faire un test de personnalité, non pas pour savoir quelle fille de Sex And The City vous êtes (perso je suis Samantha), mais à quel Expendables vous ressemblez le plus (moi je suis Rolp Lundgren).

Revenons un petit moment sur ce casting cinq étoiles qui est le gros atout du film. Bruce Willis et Arnold Schwarzenneger sont attendus au tournant, mais malheureusement n'apparaissent que dans une courte scène du film. Malgré tout, les voir réunis aux côtés de Stallone, ne serait-ce que pour quelques minutes, c'est quelque chose qui n'a pas de prix pour la génération VHS et Hollywood Night (les vrais savent de quoi je parle). Seul regret de taille : les absences de Steven Seagal et Jean-claude VanDamme. Ils ont été contactés, mais ont tous deux décliné l'offre.

Le reste du casting se divise en deux catégories : la team Stallone des anciens (Sylvester Stallone, Rolph Lundgren, Mickey Rourke et Jet Li) et la team Statham des petits nouveaux (Jason Statham, Gary Daniels (ancien kickboxeur), Steve Austin (ancien catcheur), Randy Couture (champion de free-fight) et Terry Crews (champion de séries B)). Si l'évocation de tous ces noms ne vous a pas donné la chair de poule à un moment ou un autre, alors vous risquez de ne pas trop apprécier le film. Pire encore, vous êtes peut-être carrément partisan de la team Edward.

Et qu'en pensent les blogueurs?
Rien de tel qu'une petite revue des blogs pour prendre la température. « Explosion de cervelles, éclatement de rates et démembrement à tout va, nous sommes conviés à mettre notre cerveau disponible de côté et on en redemande », résument assez bien Valérie et Damien sur Shunrize. Le site Awesome & Awesome n'en pense pas moins « En revoyant un peu ses espérances sur le film on se dit que le résultat n'est finalement pas si loin d'un film des années 80, mais bien que parfois violent à souhait, le montage trop dynamique n'offre pas la lisibilité d'un Rambo ou d'un Commando d'antan ». Pour Thomas de toujoursraison on n'est pas très loin de la bromance : « Alors qu'on aurait pu s'attendre à un gigantesque concours de biceps entre les membres du casting, c'est une franche camaraderie qui s'installe et fait ressembler l'ensemble à un film de potes beaucoup plus explosif que la moyenne. » dit-il de ce film qu'il a découvert à l'occasion d'une avant-première rocambolesque...

Pour finir l'une des critiques les plus lues d'Internet, celle de Josh Tyler sur Cinema Blend « The Expendables is not a great movie, maybe it's not even a good movie, but it's a MAN movie in all capital letters. For fathers, The Expendables is a rare opportunity to share a little bit of the manly movie magic they shared with their dads, with their own sons. ».

Pour résumer, The Expendables est peut être le dernier film d'action rescapé de la tradition des eighties, l'ultime héritage, le dernier des mohicans... Après un Rocky et un Rambo qui clôturaient la saga avec un Stallone âgé sur le point de prendre sa retraite, The Expendables est la dernière occasion pour Stallone de faire les choses bien et à sa manière, c'est à dire sans prendre de pincettes.

Comme dans Le Vieil homme et la mer d'Hemingway, Stallone s'attaque à un gros poisson avec les Expendables et ses 80 millions de budget mais la bataille face aux films de super-héros ou aux adolescents hipsters de Scott Pilgrim n'en est que plus belle et désespérée. Le film a atomisé le box-office américain en prenant la première place devant Eat Pray Love, le film ultime de fille avec Julia Roberts. Avec 35 million de $ de bénéfices rien que sur le sol américain, un tel succès fait qu'une suite est déjà sur les rails avec toujours ce bon vieux Stallone aux commandes.

Alors foncez voir the Expendables si vous aussi vous vous êtes construit une cinéphile et un imaginaire grâce aux VHS d'acteurs comme Chuck Norris, Michael Dudikoff et autres Christophe Lambert. Ce film a été fait pour vous. Les autres peuvent aussi tenter l'expérience mais s'il-vous-plaît soyez indulgent car ce cinéma n'est décidément plus de notre temps.

Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -