Noir c'est noir

Un monde sans Johnny

Dossier | Par Joseph Boinay | Le 6 décembre 2017 à 13h18

Johnny Hallyday s'est éteint cette nuit, et avec lui une grande voix populaire française qui a traversé 60 ans de cinéma. Nous revenons ici sur son parcours et lui rendons hommage.

Parfois, c'est la vie qui joue un vilain tour au cinéma. Il y a dix ans, quand Laurent Tuel portraiturait Johnny en anonyme, c'était déjà prétexte à comédie : un monde où personne ne pouvait fredonner Noir c'est noir était une fantaisie ; sans doute, chacun a pu raccrocher un souvenir, un événement à l'“Idole des jeunes”. Eh bien le monde sera pour quelques temps plus absurde encore mais plus triste aussi, puisque Johnny n'est plus.

Johnny, malgré lui

De fait Johnny au cinéma c'était déjà Johnny, mais malgré lui, comme dans un hors champ imposé par son statut de rockstar, à l'instar d'Elvis, une de ses idoles à lui. Parfois rebel without a cause comme James Dean dans À tout casser, mais essentiellement dans son propre rôle avec par exemple D'où viens-tu Johnny ? (1963), western camarguais (!) prétexte à glisser çà et là quelques titres de son répertoire. C'est aussi sa maladresse qui le rendait comme absent à lui-même, trop impressionné, trop révérencieux devant cet art qu'il placait si haut, comme s'il s'excusait de ne pas le servir convenablement.

Fasciné par le 7e Art au point de vouloir en faire sa vie, Le jeune Smet, futur Hallyday, fera bien du cinéma mais sans jamais y être totalement. C'est d'abord un premier rôle dans Les Diaboliques de Clouzot (1954), une très belle expérience humaine de son propre avis, mais duquel il sera coupé au montage. C'est ensuite une succession de films rarement bons, à quelques exceptions près, notamment lorsqu'il voudra casser son image, avec Godard dans Détective (1984) ou Leconte dans l'Homme du Train (2002). Le cinéma sera aussi un lieu de rencontre pendant plus de cinquante ans, entre autres avec Nathalie Baye avec qui il aura une fille : Laura Smet.

Retiens la nuit

On a pu moquer Johnny – les caricaturistes s'en sont donnés à coeur joie –, mais quelque chose frappe aujourd'hui que nous apprenons cette nouvelle : rien n'a jamais totalement écorné son image. C'était le grand oncle ou le frère, le gars bienvieillant qui faisait un peu partie de la famille. Vous avez d'ailleurs été nombreux à témoigner votre tristesse cette nuit :





 

Alors, Johnny est mort oui, mais comme Coco nous enjoint à le penser, les êtres survivent grâce aux souvenirs qu'on en garde. Alors à votre avis, quels films de Johnny devons-nous revoir ? Lesquels vous ont le plus marqués ?

58 commentaires
  • Sleeper
    commentaire modéré @zephsk le problème c'est qu'entre la page d'accueil du site, certaines top mc et ce genre de breves, on a l'impression que les belles plumes de la communauté se resument à une dizaine de personnes :) et je ne dis pas ça par jalousie (moi meme je n'ai rien publié sur johnny), je reconnais leur talent et leur passion qui les pousse à aller voir plein de nouveau film et partager sous forme de MC, je trouve juste dommage de ne pas voir émerger un peu plus de diversité de cette communauté et de ne pas profiter de ces brèves pour donner plus de visibilité à de nouvelles têtes ... là on retombe dans le travers des medias qui ont tenu sous perfusion le mythe populaire johnny qui s'il etait si populaire n'avait pas besoin de cette promotion supplémentaire (voilà je suis retombé sur mes pattes et revenu au theme de la breve)
    il y a 6 jours Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré @Sleeper C'est noté bien sûr, étant donné l'ampleur et la brutalité de l'événement, toutes les rédactions se sont sans doute un peu précipitées et ce sont les premières M.C qui sont apparues ; il y a forcément une dose d'émotion qu'on essaie de restituer telle quelle (et même un peu d'humour, tiens). Mais je prends en compte ton commentaire tout à fait pertinent et à l'avenir bien sûr, on essaiera de rendre hommage à la belle diversité de nos membres (au sens d'internautes bien sûr).
    il y a 6 jours Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré @musashi1970 Effectivement, je n'ai jamais été fan, mais ce type m'a toujours ému, alors...
    il y a 6 jours Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré @musashi1970 @zephsk pour ceux qui n'en étaient pas fans (sans pour autant le détester), il était là sans être tout à fait là http://www.vodkaster...nirs-souvenirs/64386
    il y a 6 jours Voir la discussion...
  • TaoChess
    commentaire modéré J'ai des membres qui poussent dans le dos. C'est la diversité de la génération post-Tchernobyl.
    il y a 6 jours Voir la discussion...
  • faneddy
    commentaire modéré Pour moi, la plus belle apparition de Johnny c'est dans "Mischka" de Jean-François Stévenin
    il y a 6 jours Voir la discussion...
  • Metaju
    commentaire modéré @TaoChess Hé ! Hé !
    il y a 6 jours Voir la discussion...
  • Esenji
    commentaire modéré @faneddy j’ai vu Mischka dans un tout petit ciné en présence de Stevenin. Et je me souviens tellement de cette apparition de Johnny qui donne tout à coup une crédibilité à l’ensemble. On en a parlé avec Stevenin après la diffusion.
    il y a 5 jours Voir la discussion...
  • cath44
    commentaire modéré @Sleeper et si tu nous faisais une MC ?
    il y a 5 jours Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré @cath44 j'ose pô, je suis un grand timide
    il y a 5 jours Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -