Andrei Konchalovsky

Réalisateur, scénariste, acteur
Né à Moscow, RSFSR, USSR [now Russia] le 20 août 1937
Connu pour...

Biographie de Andrei Konchalovsky

Né dans une famille d'intellectuels et d'artistes, Andreï Mikhalkov prit comme pseudonyme le nom de son grand-père maternel (le peintre Piotr Kontchalovski). Il est le frère du cinéaste Nikita Mikhalkov, et le fils de l'écrivain Sergueï Mikhalkov.
Se destinant à une carrière de pianiste, il étudia dix ans durant au Conservatoire de Moscou. Sa rencontre en 1960 avec Andreï Tarkovski, avec qui il co-écrivit plusieurs scénarios (Le Rouleau compresseur et le violon, L'Enfance d'Ivan, Andreï Roublev), l'orienta vers le cinéma.
Son premier long-métrage, Le Premier Maître (1964) reçut un accueil favorable en U.R.S.S. et fut projeté dans de nombreux festivals internationaux. Son deuxième film, Le Bonheur d'Assia (1967), fut censuré par les autorités soviétiques, car la peinture trop réaliste de la misère paysanne ne correspondait pas à la vision officielle des kolkhozes. Publié vingt-ans plus tard, le film sera considéré comme son chef-d'oeuvre.
Cinéaste prolifique, Kontchalovski se tourne alors vers l'adaptation de classiques russes, Tourgueniev et Tchekhov, avant de réaliser l'épique Sibériade qui remportera un succès d'estime au Festival de Cannes de 1979, rendant possible son exil aux États-Unis en 1980.
Ses réalisations hollywoodiennes les plus populaires sont Runaway Train (1985) - sur un scénario original de Kurosawa - et Tango & Cash (1989) avec Sylvester Stallone et Kurt Russell. Kontchalovsky retournera s'établir en Russie dans les années 1990, bien qu'il continuât de produire des films historiques pour la télévision américaine (L'Odyssée (1997), Le Lion en hiver (2003)).
En Russie, il tourne le Cercle des intimes (1991) qui met en scène le projectionniste de Staline et pose la question de la collusion avec le totalitarisme, puis Riaba ma poule (1994) où l'on retrouve les personnages du Bonheur d'Assia dans la Russie post-soviétique.
Son récent long-métrage La Maison de fous (2002) décrivant la vie d'un asile psychiatrique en Tchétchénie, lui a valu le Lion d'Argent au festival de Venise.
« Sa personnalité changeante échappe aux clichés, mais aussi aux prises de position claires, fluctuant entre critique et nostalgie. Son style va du réalisme pur, à l'ironie de la satire et aux excès du grotesque. »

Filmographie de Andrei Konchalovsky

  • Les nuits blanches du facteur
    Taux de satisfaction de la communauté
    81%
    un film de Andrei Konchalovsky
    La vie dans un village russe perdu en pleine campagne. L'unique manière d'atteindre le continent est de traverser le lac. Le facteur est le seul rapport des habitants du village av...
    1h30
    Ma note :
  • Chacun son cinéma
    Taux de satisfaction de la communauté
    61%
    un film de Bille August, Atom Egoyan...
    Film anniversaire réalisé à l'occasion des 60 ans du Festival de Cannes. 34 cinéastes, issus de 25 pays, ont réalisé chacun un court métrage de 3 minutes autour du thème de la sall...
    1h59
    Ma note :
  • Lumière et compagnie
    Taux de satisfaction de la communauté
    61%
    40 cineastes parmi les plus celebres de la planete ont accepte, a la demande de la directrice artistique Anne Andreu, de tourner un plan de 52 secondes avec la camera des freres Lu...
    1h30
    Ma note :
  • Le Cercle des intimes
    un film de Andrei Konchalovsky
    Le projectionniste de cinéma du KGB, Ivan Sanshin, est un jour emmené au Kremlin pour projeter des films à Staline lui-même et à ses intimes, comme Beria ou Molotov. Ivan devien...
    Ma note :
  • Homer et Eddie
    un film de Andrei Konchalovsky
    Ma note :
  • Le Bayou
    Le Bayou (1987)
    un film de Andrei Konchalovsky
    Diana ne supporte plus les tensions de la vie new-yorkaise, qui affectent son travail de journaliste et ses relations avec sa fille Grace. Toutes deux déci dent de s'installer chez...
    1h40
    Ma note :
  • Runaway train
    Taux de satisfaction de la communauté
    76%
    Runaway train (1985)
    un film de Andrei Konchalovsky
    Mornay, l'un des detenus les plus dangereux du penitencier de Stronehaven, en Alaska, est l'ennemi jure du gardien chef Ranken. Par -50 degres, il reussit a s'evader par les egouts...
    1h51
    Ma note :
  • Maria's Lovers
    Taux de satisfaction de la communauté
    48%
    un film de Andrei Konchalovsky
    1946. Ivan, prisonnier de guerre des japonais, regagne sa ville natale afin d'epouser celle qu'il a toujours aime, Maria. Courtisee par un capitaine, la jeune femme accepte quand m...
    1h44
    Ma note :
  • Sibériade
    Sibériade (1978)
    un film de Andrei Konchalovsky
    Elane, village perdu au fin fond de la Sibérie. Deux familles d'ancienne souche se détestent cordialement - les fortunés Solomine et les misérables Oustioujine.1917, la r...
    Ma note :
  • L'Esclave de l'amour
    Taux de satisfaction de la communauté
    55%
    un film de Nikita Mikhalkov
    Ma note :

Avis sur les films de Andrei Konchalovsky

Vodkaster © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -