Elvire Popesco

Actrice
Née le 10 mai 1894, morte le 11 décembre 1993
Connue pour...

Biographie de Elvire Popesco

Sociétaire du Théâtre national de Bucarest en 1914, elle joua dans quelques films muets, avant de monter sur la scène parisienne où, dès 1924, l'authenticité de sa veine comique et son accent firent rapidement d'elle un « monstre sacré » du théâtre de boulevard. Interprète privilégiée de Louis Verneuil pour qui elle joua, entre autres, Ma cousine de Varsovie, elle triompha également dans Tovaritch (Jacques Deval, 1933), La Machine infernale (1954), mais aussi dans des pièces de Henri Bernstein et d'André Roussin : Nina (1949) La Mamma (1957) La voyante (1971)
Directrice du Théâtre de Paris (1956-1965), puis du Théâtre Marigny, elle eut, au cinéma, une carrière moins remarquée : La Présidente (Fernand Rivers, 1938), Tricoche et Cacolet (Pierre Colombier, 1938), Ils étaient neuf célibataires (Sacha Guitry, 1939), Paradis perdu (1938) et Austerlitz (Abel Gance, 1959), Plein soleil (René Clément, 1959), etc.
A l'âge de quatre-vingt-quatre ans, Elvire Popesco avait encore repris son rôle de la Mamma qu'André Roussin lui avait écrit en 1957.
Devenue comtesse de Foy par mariage, elle tenait salon dans la propriété de Mézy (Yvelines), fréquenté par le tout-Paris.
Elvire Popesco est inhumée au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Filmographie de Elvire Popesco

  • Le Roi
    Le Roi (1936)
    un film de Pierre Colombier
    1h53
    Ma note :
  • L'Homme du jour
    un film de Julien Duvivier
    En province, Alfred Boulard, électricien et chanteur amateur à ses heures, mais ambitionnant de faire carrière, sauve la vie de la grande vedette Mona Thalia, de passage dans la...
    1h35
    Ma note :

Avis sur les films de Elvire Popesco

Vodkaster © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -