Franchot Tone

Acteur
Né à Niagara Falls, New York, USA le 27 février 1905, mort le 18 septembre 1968
Connu pour...

Biographie de Franchot Tone

Né Stanislaus Pascal Franchot Tone, il est le cadet du Dr. Frank Jerome Tone, président de la Carborundum Company, et de son épouse, Gertrude Franchot. D'ascendance québécoise, irlandaise, anglaise et basque, il était lié au révolutionnaire irlandais Theobald Wolfe Tone.
Tone étudia à l'Université Cornell où il fut Président du Club Dramatique et élu à la Sphinx Head Society. Il abandonna la compagnie familiale pour une carrière d'acteur au théâtre. Après le diplôme il déménagea à Greenwich Village, New York, et obtint son premier rôle à Broadway dans la production de The Age of Innocence monté en 1929 par Katharine Cornell.
L'année suivante il rejoint The Theatre Guild et joue Curly dans leur production de Green Grow the Lilacs. (qui deviendra plus tard la fameuse comédie musicale Oklahoma!) Il devient ensuite un membre fondateur du renommé Group Theatre, aux côtés de Harold Clurman, Cheryl Crawford, Lee Strasberg, Stella Adler, Clifford Odets, et d'autres, la plupart ayant travaillé avec The Theatre Guild. Ce furent des années productives et intenses pour lui : parmi les productions du Groupe il joua dans (1931), 1931 (1931) et Success Story (1932). Franchot Tone était considéré par les critiques comme l'un des acteurs les plus prometteurs de sa génération. Gary Cooper nomma Tone le meilleur acteur avec lequel il ait travaillé.
Cette même année Tone fut le premier du groupe à tourner le dos au théâtre pour rejoindre Hollywood lorsque la MGM lui offrit un contrat de cinéma; toutefois il a toujours considéré le cinéma comme très inférieur au théâtre et se rappelait avec nostalgie ses années sur les planches. Il a souvent soutenu financièrement le Group Theatre (et refaisait de la scène occasionnellement). Ses débuts à l'écran eurent lieu en 1932 dans The Wiser Sex. Il devient célèbre en 1933, lorsqu'il tourna sept films en une seule année, dont Après nous le déluge, écrit par William Faulkner, où il rencontra sa future femme Joan Crawford, Mademoiselle volcan, avec Jean Harlow (avec laquelle il jouera dans trois autres films), et le succès Le Tourbillon de la danse, encore avec Crawford et Clark Gable. En 1935, sans doute son année de la chance, il joue dans Les Révoltés du Bounty (pour lequel il fut nommé à l'oscar du meilleur acteur), Les Trois lanciers du Bengale et L'Intruse face à Bette Davis, avec laquelle on lui prêta une liaison.
Il se marie le 11 octobre 1935 dans le New Jersey à l'actrice Joan Crawford; ils divorceront en 1939 après avoir tourné sept films ensemble : Après nous le déluge (1933), Le Tourbillon de la danse (1933), Vivre et aimer (1934), La Femme de sa vie (1935), The Gorgeous Hussy (1936), Love On The Run (1936) et L'Inconnue du palace (1937).
Il va se marier et divorcer à trois autres reprises : au mannequin devenu actrice Jean Wallace (1941-48, deux fils; elle épousera ensuite Cornel Wilde), l'actrice Barbara Payton (1951-52) (un amour éphémère qui lui vaudra une célèbre bagarre avec l'acteur Tom Neal), et finalement avec la jeune actrice Dolores Dorn (1956-59).
Il travailla régulièrement durant les années 1940 sans devenir une star de premier plan : son rôle se limite souvent à celui du riche play-boy et très peu de films de cette période sont notables. L'exception étant Les Cinq secrets du désert (1943), le troisième film du jeune Billy Wilder, une brillante histoire de guerre et d'espionnage, où il partage l'affiche avec Akim Tamiroff et Erich von Stroheim incarnant le général allemand Erwin Rommel.
Dans les années 1950 il travaille pour la télévision et retourne à Broadway. Il réapparaît à l'écran dans la série médicale Ben Casey en 1965-1966 dans le rôle du supérieur de Casey. Il joue ensuite dans le seul film qu'il réalisera et produira, l'adaptation de la pièce Oncle Vania d'Anton Tchekhov (1957) avec son épouse Dolores Dorn.
Gros fumeur, il meurt d'un cancer des poumons à New York à 63 ans. Joan Crawford, émue par le sort de son ex-mari pendant sa maladie, l'aurait pris en charge à son domicile pour s'occuper de lui. Selon un visiteur qui demanda qui était l'homme dans le fauteuil roulant, Crawford répondit : "Him? That's Franchot". Son corps fut incinéré et ses cendres furent dispersées.
Franchot Tone a une étoile à son nom sur le Hollywood Walk of Fame au 6558 Hollywood Boulevard.

Filmographie de Franchot Tone

  • 1
    Mandat d'arrêt
    un film de Ralph Thomas
    1h41
    Ma note :
  • 2
    Shadow Over Elveron
    un film de James Goldstone
    1h46
    Ma note :
  • 3
    Ben Casey
    (1961 - 1966)
    Ben Casey est un neurochirurgien sûr de son fait, au caractère bien trempé, et qui n'a de respect que pour l'affable Dr. Zorba, son chef de service. Ben Casey est une série ambitie...
    Ma note :
  • 4
    Mickey One
    Taux de satisfaction de la communauté
    48%
    (1965)
    un film de Arthur Penn
    Mickey, jeune animateur comique dans une boîte de nuit de Detroit, mène une vie heureuse et insouciante. Sa vie bascule dans la peur le jour où il devient l'objet de pressions de l...
    Ma note :
  • 5
    Première victoire
    Taux de satisfaction de la communauté
    66%
    un film de Otto Preminger
    Rockwell "Rock" Torrey est un commandant de l'US Navy qui a sacrifié sa vie familiale à sa vie militaire et a divorcé 18 ans plus tôt en laissant à son ex-épouse son fils Jeremiah ...
    2h45
    Ma note :
  • 6
    See How They Run
    un film de David Lowell Rich
    Ma note :
  • 7
    La Bonne soupe
    un film de Robert Thomas
    Une joueuse de casino peu chanceuse se met à raconter sa vie au croupier après la fermeture.
    1h38
    Ma note :
  • 8
    Tempête à Washington
    Taux de satisfaction de la communauté
    88%
    un film de Otto Preminger
    Le président des États-Unis a décidé de nommer Robert A. Leffingwell au poste de secrétaire d'État. Se sachant malade, le président souhaite confier le département d'État à un homm...
    2h19
    Ma note :
  • 9
    Bitter Heritage
    un film de Paul Wendkos
    1h30
    Ma note :
  • 10
    Si l'on mariait papa
    un film de Frank Capra
    Si l'on mariait papa (Here Comes the Groom) est un film américain réalisé par [Frank Capra|a:Frank-Capra], sorti en 1951.
    1h53
    Ma note :

Avis sur les films de Franchot Tone

Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -