Franka Potente

Actrice
Née à Dülmen - North Rhine-Westphalia - Germany le 22 juillet 1974

Connue pour...

Biographie

Après avoir étudié l'art dramatique, à l'école Otto Falckenberg de Munich et au célèbre Lee Strasberg Theatre Institute à New York, Franka Potente est repérée par un agent de casting dans un club berlinois. En 1995, elle débute sur grand écran avec le rôle principal de la comédie Dans la forêt vierge après cinq heures, pour lequel elle reçoit le Bavarian Award du Meilleur espoir féminin.
Après quelques téléfilms en Allemagne, Franka Potente acquiert une notoriété internationale en 1998 grâce au thriller Cours, Lola, cours, réalisé par Tom Tykwer. Après cet énorme succès en Allemagne, qui la voit arpenter les rues de Berlin à la recherche de son petit ami, l'actrice s'illustre dans le film d'horreur Anatomie puis dans le drame romantique The Princess and the warrior, à nouveau devant la caméra de Tom Tykwer.
Forte de son succès international, Franka Potente se distingue à Hollywood. On la voit en 2001 au générique de Blow, avec Johnny Depp, mais c'est surtout en compagnie de Matt Damon dans La Mémoire dans la peau et La Mort dans la peau qu'elle se fait remarquer. Des apparitions dans de grosses productions qui ne l'empêchent pas d'évoluer dans des films plus intimistes, comme le thriller Creep, en 2004, où elle se retrouve prisonnière du métro londonien.

Filmographie

Micro-critiques

  • (à propos de Blow)
    Sa note :
    “ Good Job! ” — Robb 18 juin 2014
    12 commentaires
    • commentaire modéré Je vois que tu demandes les pré requis, de mémoire tu devais noter 500 films avoir 30 abonnés, critiquer 10 films sortis dans l'année en cours, avoir 5 like sur une MC etc...mais bon tous ça sera surement différent quand ça reviendra.Tu avais des niveau aussi jusqu'a 99 tu gagnais des points grace au like sur les MC.Et comme tu as du le voir tu choisis un film que tu parraines.Je t'ai tout dit je crois. ;)
      18 juin 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré En plus d'avoir une compatibilité cinéphilique avec avec moi soit disant "PARFAITE : 100%", tu es très serviable ! Mais que demande le peuple =D
      18 juin 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré @holow Pour la peine t'es obligés d'allé visiter ma liste de MC (opportuniste bonjour) http://www.vodkaster...on-les-aimes/1217158
      18 juin 2014 Voir la discussion...
  • (à propos de La Mort dans la peau)
    Sa note :
    “ Bourne-out : syndrome d'épuisement professionnel  ” — raph31 5 septembre 2013
    Commenter
  • Sa note :
    “ Archives, cicatrices ou stigmates du passé, la mémoire épidermique de J. Bourne devient la cartographie d’un thriller au suspens sans faille ” — cath44 8 octobre 2014
    6 commentaires
    • commentaire modéré @CYHSY en fait c'est après une discussion professionnelle autour des cicatrices ,ou des tatouages .. .comme lieu d'inscription de la mémoire du passé que j'ai trouvé ensuite (je ne sais plus où en revanche) la proximité entre un mot italien membranza qui veut dire mémoire, avec le mot français membrane (le mot étant tiré d'un vers d'un opéra de Verdi O, mia patria, sì bella e perduta!O, membranza, sì cara e fatale! si cher et si funeste, patrie si belle et perdue ....
      Réflexion donc qui m'amène sur la membrane , donc la peau ( et évidemment le moi peau qui contient, qui protège et dont la ténuité parfois faire perdre cette contenance ne pas retrouver sa mémoire indiquerait-il que cette membrane s'est déchirée et son contenu éparpillé ?L'inscription dans la chair et la peau permettent de se remémorer ....Bon, enfin tu vois, des associations qui n'ont pas nécessairement des liens directs avec le film ....
      il y a 10 jours Voir la discussion...
    • commentaire modéré “La Mémoire dans la peau”. Ce sont au contraire des associations pertinentes. J’ai vraiment hâte de revoir les films sous cette lumière. Sinon, sans aucun rapport, je lis en ce moment du Françoise Dolto, “Les Etapes majeures de l’enfance”, recueil de ses textes, conférences et émissions radiophoniques. Quelle douceur.
      il y a 10 jours Voir la discussion...
    • commentaire modéré @cath44
      il y a 10 jours Voir la discussion...
  • (à propos de Cours, Lola, cours)
    Sa note :
    “ Le concept d'un jour sans fin, un rythme qui rappelle les débuts de Boyle, une BO type Fight Club et une Franka Potente craquante: Parfait ! ” — Polomusic42 5 août 2014
    5 commentaires
    • commentaire modéré Bah non ! Dans un jour sans fin, c'est la même journée qui se répète inlassablement tandis que Cours Lola cours montre une même situation qui divergera du tout au tout pour montrer à quels points les petits détails du quotidien influe le cours de la vie :)
      7 août 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Oui mais bon, le film recommence 3 fois quoi :p
      8 août 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Donc c'est la même forme pas le même concept (oui je suis chiant :p)
      8 août 2014 Voir la discussion...
  • (à propos de La Mort dans la peau)
    Sa note :
    “ Cette fois, les ennemis de Jason dépassent les Bourne. ” — Torrebenn 10 mars 2012
    Commenter
Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Offres de stage - Mentions légales