Jane Fonda

Actrice
Née à New York City - New York - USA le 21 décembre 1937
Connue pour...

Biographie de Jane Fonda

Son père est l'acteur Henry Fonda et sa mère est Frances Brokaw (née Seymour). Jane est la soeur de Peter Fonda et la tante de Bridget Fonda.
La mère de Jane, Frances, était la seconde des cinq femmes d'Henry Fonda, et avait été précédemment l'épouse du millionnaire George Brokaw, premier mari de l'écrivain Clare Boothe Luce. Après un placement volontaire en observation dans un asile, Frances Fonda se suicida en se tranchant la gorge avec une lame de rasoir, en octobre 1950, alors que Jane était âgée de 12 ans. En 2005, dans ses mémoires, l'actrice écrit que pour sa recherche documentaire, elle fut autorisée à accéder au dossier psychiatrique de sa mère et découvrit qu'elle avait été violentée dans son enfance, un traumatisme qui a sans nul doute contribué à son instabilité émotionnelle et mentale ultérieures.
Jane devient une star internationale grâce à l'adaptation du roman d'Horace McCoy par Sydney Pollack: On achève bien les chevaux en 1969. En 1972, elle tourne avec Yves Montand sous la direction de Jean-Luc Godard et de Jean-Pierre Gorin dans Tout va bien. Plus tard, les deux réalisateurs en hommage à l'actrice feront un autre un film: Letter to Jane où ils commentent une heure durant la photographie de Jane prise lors de son voyage au Vietnam en pleine guerre, faisant à ce moment-là les gros titres de l'actualité.
Très engagée politiquement, elle est devenue l'égérie de l'Amérique politisée et contestataire des années 1960. Elle a activement soutenu le Mouvement afro-américain des droits civiques et défendu le leader des Black Panthers : Huey P. Newton. Elle avait également alerté l'opinion publique sur la situation désastreuse des Amérindiens aux États-Unis et a longtemps lutté pour les droits de la femme, se positionnant en tant que "féministe". Durant la guerre du Vietnam, ses prises de position contre le gouvernement américain de l'époque ainsi que son voyage au Vietnam en 1972 où elle est allée rendre visite à des prisonniers de guerre et des villageois isolés, soutenant la thèse selon laquelle Richard Nixon avait donné l'ordre de bombarder le système de digues des rivières du Nord communiste, ont longtemps alimenté la polémique.
La photographie où on la voyait monter sur le siège d'un canon anti-aérien nord-vietnamien coiffée d'un casque militaire. L'action de Jane Fonda au Vietnam a été violemment dénoncée par la classe politique américaine qui a vu en elle le symbole de l'antipatriote. 20 ans après, Jane a exprimé ses regrets quant à sa pose sur la photo avant de se raviser.
Elle a cessé sa carrière d'actrice au début des années 1990, mais apparaît de temps en temps dans des feuilletons télévisés.
C'est en 2005 qu'elle réalise son grand retour pour le cinéma avec une comédie qui l'oppose à Jennifer Lopez : Sa mère ou moi.
Toujours très active politiquement, elle a souvent critiqué l'administration Bush notamment à propos de l'intervention militaire en Irak et de la mauvaise gestion des dégâts causés par le cyclone Katrina à la Nouvelle Orléans. Elle milite aujourd'hui pour la paix et la résolution du conflit israélo-palestinien.
Parlant parfaitement le français, elle a été mariée au réalisateur Roger Vadim, dont elle a eu une fille, Vanessa. Le cinéaste avec Barbarella en avait fait un sex symbol des années soixante. Elle a ensuite épousé, en 1973, le sénateur démocrate Tom Hayden, dont elle partageait les engagements politiques. Le couple a divorcé en 1990. Ensemble, ils ont eu un fils, l'acteur Troy Garity (qui porte le nom de sa grand-mère paternelle) et adopté une fille. En 1991, elle a épousé en troisièmes noces le magnat de la presse américain, Ted Turner, dont elle a divorcé en 2001.
Privilégiant un cinéma d'auteur engagé qu'elle finit même par produire (comme Le Retour), Jane a su se faire un prénom à Hollywood sans que plane sur elle l'ombre de son père. Elle a obtenu deux Oscars : l'un couronnant son rôle de prostituée dans le film policier Klute d'Alan J. Pakula en 1972, l'autre distinguant sa prestation en épouse de vétéran du Vietnam dans Le Retour de Hal Ashby en 1979. Elle a donné la réplique à son père Henry dans son dernier film: La Maison du lac, qu'elle a d'ailleurs financé.
  • Jane Fonda, Ma vie (traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie-Hélène Dumas). Paris : éditions Plon, 2005. 590 pp.- pp. de pl., 24 cm. ISBN 2-259-20281-0. Titre original : My life so far.

Filmographie de Jane Fonda

  • Sa mère ou moi !
    Taux de satisfaction de la communauté
    12%
    un film de Robert Luketic
    Après des années de galère, Charlotte a enfin déniché l'homme idéal... à un détail près. Si Kevin est parfait, sa mère, elle, est totalement branque ! Bien décidée à pourrir l'idyl...
    1h35
    Ma note :
  • Klute
    Taux de satisfaction de la communauté
    78%
    Klute (1971)
    un film de Alan J. Pakula
    John Klute est détective privé. Un jour, l'épouse et l'associé de son ami Tom Gruneman, disparu depuis six mois, lui demandent de le retrouver. Il se rend de Pennsylvanie à New Yor...
    1h54
    Ma note :
  • On achève bien les chevaux
    Taux de satisfaction de la communauté
    92%
    un film de Sydney Pollack
    En pleine dépression économique, les primes des marathons de danse attirent jeunes et vieux accablés par la misère. Robert et sa partenaire Gloria dansent à en perdre la raison. Il...
    1h59
    Ma note :
  • Pieds nus dans le parc
    Taux de satisfaction de la communauté
    42%
    un film de Gene Saks
    Deux jeunes mariés follement épris l'un de l'autre. Ils ont oublié le reste du monde. Hélas, la lune de miel terminée, les nouveaux époux ont des problèmes d'appartement sur lesque...
    1h44
    Ma note :

Avis sur les films de Jane Fonda

Vodkaster © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -