Klaus Kinski

Acteur, réalisateur
Né à Zoppot, Free City of Danzig, Germany le 18 octobre 1926, mort le 23 novembre 1991
Connu pour...

Biographie de Klaus Kinski

Fils d'un pharmacien et cadet de quatre enfants, il est élevé dans la misère et doit très tôt vivre du produit de ses vols et rapines. En 1944, il est mobilisé dans l'armée allemande en pleine déroute. Blessé au cours des derniers combats, il est fait prisonnier. Devant ses compagnons de captivité, il monte pour la première fois sur les planches sans que ce soit pour autant une véritable vocation.
C'est vers le théâtre qu'il se dirige au lendemain de sa libération, survenue en 1946. Après quelques petits rôles sans importance, il se révèle, sous le nom de Klaus Kinski, dans deux pièces de Jean Cocteau : La Machine à écrire, puis La Voix humaine (1947), un long monologue dans lequel il incarne le rôle d'une femme désespérée, et dont la représentation fait scandale...
Il débute au cinéma en 1948, quitte l'Allemagne pour vagabonder en France, refait du théâtre en 1951, puis du cinéma à partir de 1955. Polyglotte, il tourne dans plusieurs pays, notamment l'Italie, joue un rôle épisodique dans Docteur Jivago de David Lean, puis sort de l'ombre avec les films de Werner Herzog.
Le Grand Silence, western italien de Corbucci sorti en 1968, est le premier film qui attire sur lui l'attention en France. Suivront entre autres Justine de Sade (1968), L'important c'est d'aimer (1974), Mort d'un pourri (1979), hantant littéralement ses films de sa présence. Il invente, par exemple, une façon particulière d'entrer dans le champ de la caméra en tournant de manière à être de profil puis de face sans sembler bouger et sans que la caméra ne fasse aucun mouvement : c'est la vis Kinski.
Klaus Kinski a laissé un nombre impressionnant de films à son actif : des policiers aux "westerns spaghetti" en passant par des dizaines de série B et les films de Werner Herzog : Aguirre, la colère de Dieu (1972) où son jeu hallucinant incite le metteur en scène à parler de génie, suivis de Woyzeck, puis Nosferatu, fantôme de la nuit, et Fitzcarraldo, dans lesquels il révèle un talent tout aussi fantastique.
Acteur charismatique, il est réputé pour ses coups de tête et ses colères ravageuses. Les relations difficiles qu'elles entraînent avec les réalisateurs font l'objet du film documentaire de Werner Herzog, dont il était l'acteur fétiche : Ennemis intimes (Mein Liebster Feind, 1999, parfois traduit par Mon Ennemi intime).
En 1975, Kinski publie son autobiographie, laquelle est traduite en français en 1976 sous le titre Crever pour vivre. Dans son livre, il dit tout : son enfance misérable, ses aventures crapuleuses, ses passions, ses haines, ses folies, son goût de la démesure.
Sa fille Nastassja Kinski s'est révélée aussi une remarquable actrice, notamment dans Cosi Come Sei (en français La Fille, de Alberto Lattuada, 1978) et Tess (de Roman Polanski, 1979).
Kinski meurt d'une crise cardiaque à Lagunitas en Califormie à l'âge de 65 ans. Ses cendres sont dispersées dans l'océan Pacifique.
Le groupe espagnol de shoegaze/pop/indie Klaus & Kinski porte son nom.

Filmographie de Klaus Kinski

  • Cobra Verde
    Taux de satisfaction de la communauté
    80%
    Cobra Verde (1987)
    un film de Werner Herzog
    Apres avoir perdu tout son bétail a cause de la sécheresse, Francisco Manoel quitte le Sertao brésilien, devient hors-la-loi et se fait appeler Cobra Verde. Devenu l'intendant d'un...
    1h50
    Ma note :
  • Code Name: Wild Geese
    un film de Antonio Margheriti
    Au cœur du triangle d'or, en Thaïlande, un commando est chargé de détruire des entrepôts d'opium cachés dans la jungle.
    Ma note :
  • Le amanti del mostro
    un film de Sergio Garrone
    Ma note :
  • Deux fois traître
    un film de Fernando Cicero
    Un jeune homme se réveille en plein désert, près d’un cadavre, il est lui-même blessé à la tête. Il finit tant bien que mal par rejoindre la ville où un individu lui demande "si le...
    1h32
    Ma note :
  • De Sade : Les infortunés de la vertu
    un film de Jesus Franco
    A la mort de leurs parents, Justine et Juliette se voient livrées à elles-mêmes. Sans argent, Juliette décide bien vite de vendre son corps tandis que Justine découvre avec peine l...
    2h04
    Ma note :
  • Chacun pour Soi
    un film de Giorgio Capitani
    Ma note :
  • Opération Marrakech
    un film de Don Sharp
    Un autocar ramène de l'aéroport jusqu'au Grand hôtel de Marrakech, sept voyageurs suivi par une jeune femme, Samia, qui prend le soin de noter chacun de leurs noms afin de donner u...
    1h32
    Ma note :
  • Das Verrätertor
    un film de Freddie Francis
    1h27
    Ma note :
  • Le Traître
    Taux de satisfaction de la communauté
    63%
    Le Traître (1951)
    un film de Anatole Litvak et Gerd Oswald
    La seconde guerre mondiale touche à sa fin. L'Allemagne Nazie meurt mais ne se rend pas. L'armée américaine qui manque cruellement d'informations sur les opérations allemandes déci...
    1h59
    Ma note :

Avis sur les films de Klaus Kinski

Vodkaster © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -