Mark Harmon

Acteur
Né à Burbank - California - USA le 2 septembre 1951
Connu pour...

Biographie de Mark Harmon

Mark Harmon est le fils du footballeur Tom Harmon et de Elyse Knox, actrice de cinéma des années 1940, et fut le beau-frère de Ricky Nelson.
Fan de baseball, l'acteur est en partie propriétaire d'une petite équipe, la « San Bernardino Spirit », qui apparaîtra dans son film Le Retour de Billy Wyatt. Il a aussi deux soeurs : Kristin Harmon et Kelly Harmon.
Harmon est diplômé en communication.
Il commence à faire du football américain puis devient comédien. Il débute à la télévision dans un épisode de Sergent Anderson en 1975 et au cinéma dans Le Souffle de la tempête d'Alan J. Pakula en 1978. Il tient la vedette en 1980 de la série Marchands de rêves, sur la naissance du cinéma, et surtout en 1981-1982 de Flamingo Road, qui fixe pour longtemps son image de jeune premier idéal dans le rôle de l'ambitieux Fielding Carlyle.
Mark joue ensuite dans trois épisodes de La croisière s'amuse et deux épisodes de Hôpital St Elsewhere, série hospitalière culte aux États-Unis. Il s'essaie au film d'aventures exotiques (Touaregs) et à la comédie (Des vacances de rêve à la télévision et Prof d'enfer pour un été de Carl Reiner au cinéma, les deux avec Kirstie Alley). Il s'illustre aussi dans des compositions dramatiques dans les téléfilms Au-dessus de tout soupçon, où il incarne le tueur Ted Bundy, et Rendez-moi mes fils inspiré d'un autre fait divers ayant pour héros Sebastien Milito. En 1987, dans la célèbre série Clair de lune, Harmon joue un spationaute charmeur qui éclipse un temps Bruce Willis dans le coeur de Maddie (Cybill Shepherd).
L'année suivante, Harmon est le partenaire de Sean Connery et Meg Ryan dans le thriller Presidio, base militaire, San Francisco, réalisé par Peter Hyams ; pour l'occasion, son salaire franchit la barre symbolique du million de dollars. Cependant, le succès mitigé du film l'en éloigne.
L'acteur revient au petit écran : il succède à Paul Newman en gigolo cynique face à Elizabeth Taylor dans l'adaptation de la pièce de Tennessee Williams Doux Oiseau de jeunesse, filmée par Nicolas Roeg, et à Joseph Cotten dans le remake du film d'Alfred Hitchcock L'Ombre d'un doute avec Tippi Hedren pour co-vedette ; il interprète également le rôle titre de Dillinger. Sur grand écran, Mark séduit Madeleine Stowe et Lesley Ann Warren dans la comédie Trois Lits pour un célibataire et tourne des films confidentiels dirigés par Roeg et John Seale.
En 1994, Harmon figure dans la distribution du Wyatt Earp de Lawrence Kasdan, et l'année suivante il est le père dans le film pour enfants Orky - où il retrouve l'actrice Harley Jane Kozak. Dans le même temps, il obtient le rôle titre de la série Charlie Grace, où il joue un détective privé, mais celle-ci ne trouve pas son public et disparaît rapidement. Dès 1996 (et durant quatre saisons), il devient un personnage régulier d'une autre série hospitalière culte : Chicago Hope/La Vie a tout prix. Durant cette époque, il apparaît également (non crédité) dans le film de Terry Gilliam Las Vegas Parano.
Par la suite, Mark Harmon continue de travailler pour le cinéma, souvent en vedette, mais ces oeuvres passent inaperçues. En revanche, ses participations à la série À la Maison blanche en 2002 et surtout deux épisodes de JAG relancent sa carrière : il y interprète l'agent spécial Leroy Jethro Gibbs, personnage qu'il reprend en 2003 dans NCIS : Enquêtes spéciales où il est le chef des opérations, le héros autour duquel la série est bâtie - série dont il est aussi co-producteur. La même année, le public le remarque au côté de Jamie Lee Curtis dans Freaky Friday - Dans la peau de ma mère de Mark Waters.
En 1987, l'acteur se réjouit, après le tournage de Au-dessus de tout soupçon, « d'avoir pu prouver qu'il pouvait être autre chose qu'une gravure de mode ». Cependant, son expérience dans Flamingo Road va longtemps le poursuivre.
Dès 1988, après les échecs successifs de trois de ses films, Mark Harmon est considéré comme has been pour le cinéma. Lui-même déclare alors : « Je me suis débarrassé de mon manager et de mon agent de publicité. Aujourd'hui je ne travaille plus qu'avec mon avocat. » En 1989, tandis que l'acteur s'illustre face à Elizabeth Taylor dans Doux Oiseau de jeunesse (et Ciné Revue souligne à cette occasion l'impatience du jeune homme devant les caprices de la star légendaire et parle de « personnalités irréconciliables »), Télé Poche titre : « Mark Harmon est-il le futur Clark Gable ? »
Dans les années 1990, le rôle de Fielding Carlyle dans Flamingo Road demeure le plus marquant de sa carrière.
Ainsi, le supplément télé de Ouest France estime que cinq années dans Chicago Hope ont été nécessaires pour le rendre « moins ringard » : « d'éternel abonné aux seconds rôles de séries telles que Flamingo Road ou À la Maison Blanche, est passé au rang de star sexy du petit écran. »
Mark Harmon, toujours selon Ouest France, travaille aujourd'hui de nouveau avec un agent.
En 2011, un sondage réalisé par Harris Interactive classe Mark Harmon première personnalité télé préférée des américains devant Oprah Winfrey et Hugh Laurie.
En 1986, Mark Harmon est élu l'homme le plus sexy de l'année par le magazine People. En 1987, Télé Poche présente cet « athlète de 1 mètre 83 pour 77 kilos » comme un « célibataire endurci ».
En 1989, Ciné Revue titre un article le concernant : « Un homme dangereux pour les femmes » et « Mark Harmon serait-il trop beau ? » Une photo du plus bel effet le présente sous son jour le plus ténébreux. L'article démarre ainsi : « M. H. cultive l'ambiguïté de ces hommes trop beaux et au physique trop lisse dont la personnalité répond rarement à cette enveloppe. » Il cite sa partenaire à deux reprises, la volcanique Kirstie Alley, qui évoque simultanément « un bon copain, doux et rassurant » et « une certaine insécurité, une sauvagerie dont on ne le croirait pas capable ». Selon Cristina Raines, sa partenaire dans Flamingo Road (avec laquelle Harmon aurait eu « une brève aventure ») : « il est totalement imprévisible : on le croit doux et dompté, il se révèle furieux et vous plaque au sol ».
Le 21 mars 1987, Harmon se marie avec l'actrice Pam Dawber (héroïne de la sitcom Sam suffit). Le 25 avril 1988, sa femme lui donne son premier fils, Sean Thomas Harmon. Le 25 juin 1992, elle lui donne son second fils, Ty Christian Harmon. Dans le même article de Ciné Revue, sa propre épouse décrit Mark comme « un homme extrêmement discret et privé. S'il était alcoolique, il serait du genre à se replier sur lui-même jusqu'à dépérissement total. »
Et le journaliste Paul Wallace de conclure son papier sur une anecdote typiquement hollywoodienne : Harmon « a racheté récemment tous les crabes d'un restaurant chinois pour les rejeter dans l'océan voisin. »

Filmographie de Mark Harmon

  • Las Vegas parano
    Taux de satisfaction de la communauté
    62%
    un film de Terry Gilliam
    A travers l'épopée à la fois comique et horrible vers Las Vegas du journaliste Raoul Duke et de son énorme avocat, le Dr. Gonzo, évocation caustique et brillante de l'année 1971 au...
    1h58
    Ma note :
  • De la Terre à la Lune
    De la Terre à la Lune (1998 - 1998)
    L'Histoire de la conquête spatiale américaine, à travers le programme Apollo.
    Ma note :
  • Tueurs nés
    Taux de satisfaction de la communauté
    55%
    Tueurs nés (1994)
    un film de Oliver Stone
    Un couple de tueurs, Mickey et Mallory, se servent des médias jusqu'à devenir des stars de l'actualité.
    2h00
    Ma note :
  • Wyatt Earp
    Taux de satisfaction de la communauté
    38%
    Wyatt Earp (1994)
    un film de Lawrence Kasdan
    Evocation de la vie d'un personnage devenu legendaire, Wyatt Earp, justicier impitoyable qui affrontera le clan des Clanton dans un des épisodes les plus célèbres et les plus sangl...
    3h10
    Ma note :
  • St. Elsewhere
    St. Elsewhere (1982 - 1988)
    St. Eligius Hospital in South Boston was not exactly the world's best health care center. Despite its flaws, it featured some of the most caring doctors and nurses you could ever ...
    Ma note :
  • Colorado
    Colorado (1978 - ?)
    Cette télésuite relate l'histoire de la ville imaginaire de Centennial dans le Colorado, au travers de la vie du trappeur Pasquinel et de ses descendants, du XVIIIe au XXe siècle.
    Ma note :

Avis sur les films de Mark Harmon

Vodkaster © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -