Michel Gomez

Acteur
Né le 14 septembre 1951
Connu pour...

Biographie de Michel Gomez

Gymnaste dans son enfance, deuxième aux championnats de Seine Maritime et troisième de Normandie, c'est grâce à l'exigence du sport qu'il développe ses qualités de perfectionnisme. Sa taille l'empêche de continuer en gymnastique. Il rejoint le club de Caen BC où il évolue pendant six saisons. On l'appelait "Le petit Prince du Palais des Sports". Sélectionné en équipe de France junior et militaire, retenu par Joé Jaunay en présélection équipe de France A au côté d'Alain Gille. Puis il évolue en tant qu'entraîneur et joueur au SPO Rouen. Sous sa direction, le club rejoint la Nationale II. Il rejoint ensuite l'élite et évolue avec le club de l'ESM Challans.
Après avoir mis fin à sa carrière de joueur lors de la saison 1983-84 où il participe à deux rencontres, il continue à diriger le club de Challans. Sous sa direction, ce petit club vendéen joue les troublions face aux grandes clubs français.
Sa dernière saison au club voit son travail récompensé du titre d'entraîneur de l'année.
En 1986, il rejoint le club du CSP Limoges. Le club figure parmi les meilleurs du basket-ball français. Sa première saison se termine par une finale de la Coupe Korac, finale perdue face à Barcelone. La saison suivante est la première de la Ligue nationale de basket-ball. Jacques Monclar et un américain, le « Cobra » Don Collins, viennent renforcer un effectif déjà impressionnant avec la présence de Greg Beugnot, Richard Dacoury et Stéphane Ostrowski. La saison se termine sur un triplé Coupe de Vainqueurs de Coupe, à Grenoble face à la Joventut de Badalona. Le tournoi des As, et une victoire face à Cholet dans le championnat.
Il remporte un nouveau championnat l'année suivante face à l'autre club dominant en France, Orthez puis réalise le doublé Tournoi des As, Championnat face à Antibes. Mais le fait majeur de la saison est la qualification du club pour le Final Four de la plus prestigieuse compétition de club en Europe, la Coupe des Clubs champions. Après une défaite face an tenant du titre, Split en demi-finale, il remporte la 3e place face à Aris Salonique.
En raison de son affrontement à Didier Rose qui prend de plus en plus de place au sein de la direction du CSP Limoges et du peu d'empressement de son club de prolonger son contrat , il rejoint le club ennemi d'Orthez.
Pour sa première saison, il échoue en demi-finale face au club d'Antibes dirigé par son ancien joueur Jacques Monclar. La saison n'est toutefois pas blanche car une victoire au Tournoi des As vient enrichir le palmarès du club. Le club dispute également au cours de cette saison son dernier match à La Moutête et rejoint la ville voisine de Pau et son palais des sports.
Pour la saison 1991-92, Pau-Orthez, dont le leader offensif est Mike Jones, remporte la demi-finale des playoffs, disputés au meilleur des 3 manches, lors du match décisif sur le parquet de la Meilleraie face à Cholet. Pau retrouve le CSP Limoges en finale. Après une première victoire en Limousin, Pau confirme à domicile et remporte le titre.
La saison suivante, le club béarnais accueille un jeune géant roumain de 2,31 m, "Gidza" Muresan. Gomez en fera un joueur dominant qui rejoindra ensuite la NBA. Le club remporte le tournoi des As mais échoue en finale du championnat face au champion d'Europe CSP Limoges de Bozidar Maljkovic.
En 1993 André Labarrére fait rester Michel Gomez à Pau pour trois années supplémentaire.
C'est de nouveau face au CSP que Pau termine sa saison 1993-94, en demi-finale. Puis la saison suivante, Pau renoue avec la finale mais échoue face au club d'Antibes de Jacques Monclar.
La saison suivante Pierre Seillant offre à son entraîneur la « French Team » construite autour d'Antoine Rigaudeau, des frères Didier et Thierry Gadou. Le club termine sa carrière européenne en quart de finale du championnat d'Europe. En championnat, le club retrouve l'ASVEL. Les deux équipes remportent leur deux rencontres disputées à domicile avant de se retrouver à Pau pour la belle. Finalement l'Élan remporte la finale. Celle-ci voit les deux ennemis du moment, Pierre Seillant et Michel Gomez, se congratuler. Mais l'entraîneur savait depuis février que son contrat ne serait pas renouvelé.
Michel Gomez désire prouver son talent à l'étranger et rejoint le championnat grec, au PAOK Salonique. Mais l'expérience se termine à la mi-saison. En janvier 1997, le club met un terme à contrat et confie l'équipe à Scott Skiles qui avait commencé la saison en tant que joueur et qui était alors blessé à une épaule .
Il retrouve le championnat français en rejoignant son ancien club de Limoges. Mais il ne termine pas la saison.
Solly Azar président d'Antibes l'appelle pour remplacer Hervé Dubuisson, il qualifiera l'équipe en coupe Korac en 1999.
En 2000, il prend la direction du club promu du Havre. Il y évolue pendant deux saisons.
En 2002, il devient manager d'Orléans qui vient d'accéder en Pro B. Il assurera un intérim de deux matches après le départ de l'entraîneur Azzedine Labbouize.
En novembre 1993, il succède à Francis Jordane à la tête de l'Équipe de France.
Il quitte ses fonctions après le championnat d'Europe 1995 à Athènes où la France termine à la 8e place après une élimination en quart de finale par la Yougoslavie, match que Jim Bilba quitta au bout de 30 secondes en raison d'une blessure . Il refuse 5 ans de contrat proposé par la FFBB. Fini sa derniéer année de contrat à l'élan Bearnais. .
En 2006, il retrouve un poste au sein de la Fédération française. Il se voit confier l'équipe de France A' puis les espoirs avec lesquels il obtient la 9e place lors du championnat d'Europe espoir.
En février 2008, il est nommé au poste de sélectionneur de l'équipe de France masculine . Cette nomination fait suite à une longue période d'attente après la démission de son prédécesseur, Claude Bergeaud , à la suite d'un championnat d'Europe 2007 moyen qui prive la France de qualification directe ou d'accès aux tournois de qualification pour les jeux Olympiques de 2008. Cette nomination met un terme aux spéculations sur le nom du titulaire du poste. Antoine Rigaudeau, avec un programme complet et ambitieux, n'a finalement pas été retenu en raison de son absence d'expérience sur un banc de touche.
Épaulé de Jacky Commères, sélectionneur démissionnaire de l'équipe de France féminine, et de Jean-Louis Borg, entraîneur de Vichy, il dispute le tournoi qualificatif pour le championnat d'Europe 2009 avec une équipe dont la composition, rendue compliquée par les défections, suscite quelques polémiques. Son bilan est de trois victoires (deux contre la Belgique, une contre l'Ukraine) et de trois défaites (deux contre la Turquie, une en Ukraine). L'équipe de France échoue ainsi à se qualifier directement pour l'euro et doit en passer par un tournoi de rattrapage. Conséquence de ce mauvais résultat, il est évincé début 2009, et remplacé par Vincent Collet.

Filmographie de Michel Gomez

  • Rosemary's Baby
    Taux de satisfaction de la communauté
    87%
    un film de Roman Polanski
    Malgré les conseils de leur vieil ami Hutch, Guy Woodhouse et sa jeune femme, enceinte, s'installent dans un immeuble new-yorkais vétuste, considéré par leur ami comme une demeure ...
    2h16
    Ma note :

Avis sur les films de Michel Gomez

Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -