Un week-end dans les salles #36 : le choix de la communauté

10 novembre 2017
Un week-end dans les salles #36 : le choix de la communauté

Son taux de satisfaction atteint péniblement les 60 %, preuve que le nouveau long-métrage de Lynne Ramsay, A Beautiful Day, six ans après We Need To Talk About Kevin, ne fait pas l’unanimité, loin de là. Il y a bien quelques avis tièdes, mais peu comparés aux nombreuses micro-critiques franchement tranchées. Certains détestent cette histoire d’homme de main aux pulsions suicidaires, à la recherche d’une fille kidnappée. « Ce tunnel de violence crasse et gratuite fonde son hypocrisie sur un montage-écran racoleur qui, au lieu de lubrifier, maximise le calvaire » reproche @Thomaschry. « Ambitionner une destructuration du réel pour figurer les traumatismes, pourquoi pas ? accepte @A_Nos_Amours. Mais Ramsay préfère une surenchère ignoble à la subtilité ». « C'est quoi, dégueulasse ? fait mine de demander @zglub215, c'est ce film où Joaquin Phoenix fracasse des têtes à coups de marteau ». Pas de demi-mesure, ni dans les reproches, ni dans la célébration. « Taxi Driver rencontre Psycho, Joaquin Phoenix est le plus grand acteur de sa génération et Lynne Ramsay une grande réalisatrice. Merveille » certifie @LeaRhoudin. « Immense Joaquin Phoenix, martyr toujours sur le point de rompre, écrasé par une mise en scène géniale où le travail sonore est prépondérant » ajoute @korogu. « Corollaire idéal de The Master, le nouveau Lynne Ramsay est un chef-d'oeuvre de montage, d'écriture, de photo. Sans parler du géant Phoenix » écrit @pierreaugustehenry qui esquisse une politique de l’acteur en citant le film de Paul Thomas Anderson. Politique à laquelle vous n’êtes pas assurés d’adhérer, mais qui ne vous laissera pas indifférents.

Le choix de la communauté est mis à disposition des internautes de Télérama.

3 commentaires
  • Polo42
    commentaire modéré Sympa cette idée de développer une "politique de l'acteur" ! Je ne l'avais jamais verbalisé comme ça mais... Après tout certains acteurs ne font-ils pas des choix conscients et cohérents pour développer une filmographie conséquente ?
    Phoenix en tout cas est clairement de ceux là....depuis 10 ans. Oscillant entre les cinéastes exigeants (Gray, PTA, Jonze, Allen et maintenant Ramsay), il bâti un ensemble de performances qui forcent le respect.
    Je vais voir A Beautiful Day cette semaine ce qui, je l'espère, confirma cet état de fait (mais j'ai pas trop de doutes là dessus).
    Certainement mon acteur préféré aux côté d'Al Pacino.
    10 novembre 2017 Voir la discussion...
  • Polo42
    commentaire modéré *côtés
    10 novembre 2017 Voir la discussion...
  • Zeyken
    commentaire modéré @Polo42 Il est incroyable dedans, comme bien souvent. D'ailleurs je trouve le film étrangement mal aimé, il mériterait un peu mieux.
    10 novembre 2017 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...