Interviews, reportages, chroniques, palmarès...
Tout le Festival de Cannes 2016 raconté de l'intérieur !
  • Il se veut le film événement de l'été 2017 et il se vend comme tel, après son passage très remarqué au dernier Comic Con et la récente campagne de teasing de sa 1ère bande-annonce, un marketing habituellement dévolu aux très gros blockbusters. Après un lancement en mondovision sur Facebook Live par Luc Besson en personne, elle est là la bande-annonce de Valerian et la cité des mille planètes, long-métrage adapté de la BD illustrée par Jean-Claude Mézières et scénarisé par Pierre Christin, le film qui signe le retour de Luc Besson à la science-fiction, 20 ans après Le Cinquième élément. Sur Vodkaster, la perspective de cette sortie s'accompagne visiblement d'une certaine inimitié si l'on en juge par les réactions postées sur la page du film... Cette bande-annonce regonflera-t-elle le moral des troupes ?

    2 commentaires
  • La commission chargée de sélectionner le candidat de la France à l'Oscar du film étranger 2017 a dévoilé sa liste de présélection. Celle-ci comprend 4 longs-métrages : Cézanne et moi de Danièle Thompson, Elle de Paul Verhoeven, Frantz de François Ozon et Les Innocentes d'Anne Fontaine. La choix final sera rendu public le 26 septembre, après une nouvelle réunion de la commission composée de Thierry Frémaux, Alain Terzian, Jean-Paul Salomé, Teresa Cremisi, Sandrine Bonnaire, Eric Toledano et Léa Seydoux. On saura alors qui rejoindra Toni Erdmann et Julieta parmi les prétendants à une citation à l'Oscar du film étranger. (Source : CNC)

    31 commentaires
  • La série des frères Duffer, disponible sur Netflix, s'inspire très largement du fantastique des années 80, qu'il soit cinématographique ou littéraire (sur Twitter, on a reproché à Stephen King d'avoir spoilé, un tout petit peu, le dernier épisode ; un comble vu tout ce que Stranger Things lui a emprunté, des Tommyknockers à Charlie, en passant par Stand by Me). Le nombre de références y est tel, qu'il fallait bien que quelqu'un les recense, preuve à l'appui. C'est Ulysse Thevenon qui s'y est collé le premier, juxtaposant côte-à-côte les images de Strangers Things et celles de ses modèles. E.T., Les Goonies, Poltergeist, Alien : il y en a beaucoup (la vidéo dépasse les 4 minutes), mais y sont-elles vraiment toutes ? (Source : Indiewire)

    32 commentaires
  • Il ne tourne pas un film, il marche, fait un petit tour dans son quartier et l'image tourne sur les réseaux. Miracle de Google Maps : une vue de la rue du Temple, à Rolle, ville suisse où Jean-Luc Godard est installé depuis 1977, montre le cinéaste, immortalisé dans une marche anodine, aux côtés de sa compagne, la réalisatrice Anne-Marie Miéville. Si le visage de cette dernière est flouté, celui du réalisateur d'Adieu au langage est parfaitement reconnaissable. Connaissant le goût de Godard pour la fugue, surtout quand il est invité au Festival de Cannes, cette image est rigolote. Tapez "Austin, Texas" dans Google Maps pour tenter de trouver Terrence Malick, c'est pas gagné... (Source : @mirormagis)

    11 commentaires
  • C'est la plus belle avenue du monde et ce fut pendant longtemps la plus cinéphile, avec une bonne dizaine de cinémas répartis sur sa longueur ou dans ses rues adjacentes. Le passé est de rigueur, car les Champs-Elysées vont connaître la fermeture définitive d'un nouveau site au 50 de l'avenue, le Gaumont Ambassade, le 31 juillet. Comme le rappelle Destination Ciné, il s'agit du 7ème cinéma à disparaître des Champs ces 30 derniers années. Le concurrent direct de Gaumont-Pathé, UGC, a déjà fermé 4 cinémas sur l'avenue, dont le dernier en 2002, preuve du désintérêt des grands groupes pour le site. Du côté de Gaumont, la raison invoquée est l'impossibilité de restructurer l'Ambassade pour « répondre aux standards de qualité, de confort et d'accessibilité que vous attendez aujourd'hui » (le groupe vient de réhabiliter et d'inaugurer un nouveau complexe dans le 14ème arrondissement). Ailleurs, c'est la pression immobilière que l'on soupçonne et la hausse constante des sommes à investir pour maintenir une enseigne cinéma sur une avenue exclusivement dédiée aux grands magasins. Lieu emblématique, les Champs-Elysées sont trop chers pour que des films y soient projetés. (Sources : Gaumont, Destination Ciné)

    31 commentaires
  • Nous étions passés à côté de l'information. Après son clip psychédélique pour le nouveau Star Trek et avant de la voir dans Valerian, Rihanna sera au casting de la 5ème et dernière saison de Bates Motel, la série dédiée à la jeunesse de Norman Bates, le garçon très perturbé de Psychose. Lady Gaga est bien passée de la scène au petit écran avant elle, alors quoi de nouveau ? Rihanna va reprendre le rôle de Janet Leigh, reine-mère de toutes les scream queens, dans le film d'Alfred Hitchcock : Marion Crane. Rien que ça. Par le passé, Marion Cotillard a fait un très beau shooting dans la peau de ce personnage. La perspective de voir Rihanna repasser par cette douche est forcément belle, surtout que ce n'est pas dans le cadre d'un remake de Psychose. (Source : The Playlist)

    Commenter
  • C'est le Festival de Cannes des blockbusters. Ou plutôt le Festival de Cannes des bandes-annonces de blockbusters, parce qu'avant de voir les films présentés à l'annuel Comic Con de San Diego, il va falloir patienter... La grande surprise est venue de la révélation de la véritable identité du film d'effroi The Woods, qui en réalité un nouveau Blair Witch, comme son nouveau titre et sa bande-annonce en attestent. Côté Marvel, on a confirmé que Brie Larson, également à l'affiche du futur Kong : Skull Island (dont voici la bande-annonce sous-titrée), serait bien la future Captain Marvel, ajoutant son nom à la liste des actrices oscarisées ayant joué dans un film de super-héros. La firme a également montré un nouveau trailer de Doctor Strange, avec un Mads Mikkelsen au regard de braise. Côté Warner et DC, l'excitation a surtout été suscitée par le trailer de Wonder Woman et la longue BA de Justice League, film qui sera dans les salles le 17 novembre 2017 donc de nouveau en vedette l'année prochaine au Comic Con. Alors, laquelle de ces bandes-annonces vous plaît le plus ?

    Commenter
  • Jusqu'à aujourd'hui, il existait encore dans le monde un fabricant de magnétoscopes. En Chine, le japonais Funai Electric continuait d'assember des machines, principalement à destination des Etats-Unis, sous la marque Sanyo. C'est terminé. Pour de bon. L'entreprise renonce à ses ventes annuelles de 750 000 exemplaires, trop peu pour renouveler ses commandes auprès des fournisseurs de composants. Celles et ceux qui voudront regarder des versions vintage ou downgradée de Gravity ou Mad Max : Fury Road vont donc devoir continuer à prendre grand soin des machines déjà en leur possession... en attendant qu'un fabricant reprenne le flambeau, comme ce fut le cas avec la platine vinyle ou le polaroïd. (Source : L'Obs)

    Commenter
  • Garry Marshall est décédé hier, mardi 19 juillet, des complications d'une pneumonie, à l'âge de 81 ans. Auteur de stand-up dans les années 50, Marshall a laissé une empreinte indélébile sur le petit écran en lançant Happy Days en 1974, série qui était à la télévision ce que American Graffiti fut au grand écran : une évocation teintée de nostalgie des supposées belles années de l'Amérique. Réalisateur d'un seul épisode en 11 saisons, Marshall se lance dans le cinéma en 1982 et entame une carrière où se distinguent notamment un magnifique mélodrame, Au fil de la vie, et une comédie romantique devenue culte, Pretty Woman, qui vaut à Julia Roberts sa 1ère nomination aux Oscars. Récemment, il s'était spécialisé dans le film choral à thème (fête des mères, Saint-Valentin, Nouvel An) avec une réussite plus discutable. (Source : US Weekly)

    5 commentaires
  • Le Shazam du cinéma : voilà comment Reminiz, une jeune start-up française, présente son application. Shazam est capable de reconnaître une chanson et de vous donner son titre et le nom de son interprète. Reminiz promet de reconnaître pour vous un acteur ou une actrice à l'écran, dont le nom vous échappe, en vous donnant son identité et plus encore (filmographie, photos, actu, etc.). Vous prenez une photo de l'écran avec votre smartphone et la reconnaissance faciale de Reminiz s'occupe de tout. Dire qu'il fut un temps où le magazine Première avait une rubrique régulière, "On sait jamais comment il s'appelle", pour nous présenter chaque mois ces comédiens de l'ombre que l'on voyait partout sans jamais savoir qui ils étaient vraiment... Il y a simplement à espérer que la pratique ne se développe pas dans les salles de cinéma ou celles-ci vont ressembler à des salles de concert, constellées de petits écrans lumineux.  

    Commenter
Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -