Interviews, reportages, chroniques, palmarès...
Tout le Festival de Cannes 2016 raconté de l'intérieur !
  • Le season premiere de cette saison 7 avait été quelque peu traumatisant. Au point que nous vous avions même posé cette question : Negan vous avait-il dégoûté de la série ? Sept épisodes plus tard, où en est-on ? Malheureux comme les pierres. Même en ayant fait le deuil de certaines morts, les téléspectateurs ont dû se rendre à l'évidence : Negan est partout et il est là pour rester. Seule subsistait une petite lueur entrevue à la fin de l'épisode 8, diffusé en décembre dernier, peut-être pas encore une révolte mais au moins une résistance. Sauf qu'entre-temps, la donne a changé. L'audience américaine est passée de 17 millions à 10 millions de téléspectateurs, ce qui influence forcément les scénaristes et showrunners, et un certain ennui s'est exprimé sur les réseaux sociaux, comme si toute cette première partie de saison 7 ne faisait que digérer, lentement, l'impact de son 1er épisode. Le mid season premiere, diffusé cette semaine sur OCS, pousse-t-il à l'optimisme quant à la qualité du programme, ou le chemin de croix semble-t-il devoir se poursuivre ? Pour avoir quelques éléments de réponses, rendez-vous ici-même, demain mardi 14 février à partir de 12h30, pour participer au Facebook Live entre Pierre Langlais et Sébastien Mauge. Les spécialistes séries de Télérama tenteront de reprendre les remarques et questions que vous formulerez en direct, en commentaires de cette news, pour éclairer au mieux les enjeux de cette seconde partie de saison 7 de The Walking Dead.

    122 commentaires
  • On appelle ça une douche écossaise. D'abord la joie pour celles et ceux qui l'attendent depuis Tree of Life ou pas loin : Voyage of Time sortira bien au cinéma, en France, le jeudi 11 mai 2017. Sélectionné à la dernière Mostra de Venise, le documentaire que Terrence Malick consacre à la naissance de l'univers, sera bien visible, et sur grand écran, dans notre contrée. Puis vient une précision inattendue de la part de son distributeur, Mars Films : Voyage of Time sera projeté une seule fois et partout en même temps, le jeudi 11 mai à 20h. C'est le principe de la séance unique, habituellement appliqué aux retransmissions de concerts ou d'opéras dans les circuits de cinéma. Pourquoi ce choix ? Pour créer l'événement autour du film. Bonne idée, qui permet de donner un caractère exceptionnel au film, ou choix discutable, plus frustrant que réjouissant ? La liste des salles participantes sera bientôt communiquée. Tout ce que l'on sait de plus pour le moment est qu'il s'agira de la version de 90 minutes montée avec la voix de Cate Blanchett, pas celle de 40 minutes commentée par Brad Pitt et destinée à l'IMAX.

    1 commentaire
  • Ce pourrait être la bande-annonce de la 89ème cérémonie des Oscars. Cineplex Movies a compilé dans un super cut les 47 longs-métrages cités cette année, même ceux qui ne le sont qu'une fois, même Suicide Squad, oui. L'occasion de voir Jackie croiser le héros de Moonlight, d'apercevoir Amy Adams contempler le ciel, puis Ryan Gosling et Emma Stone danser sur un fond étoilé... Avant de le faire sur la scène du Dolby Theatre, leurs Oscars en mains ? La La Land a obtenu cette année le nombre record de 14 nominations, ce qui en fait naturellement le grand favori. Rendez-vous sur Vodkaster le 26 février pour savoir combien de ces citations se concrétisent en statuettes.

    Commenter
  • Comme tous ceux qui sont précieux, Wong Kar-wai se fait rare. Le cinéaste hongkongais n'a plus sorti de long-métrage depuis The Grandmaster, en 2013. Il quitte ponctuellement sa réserve le temps d'une campagne publicitaire, mais ça ne suffit pas. Pour se consoler de cette absence qui dure, Glass Distortion a eu la bonne idée de réaliser un essai vidéo consacré à l'utilisation de la couleur chez le réalisateur des Anges déchus et de 2046. L'occasion de savourer le travail de son directeur de la photographie fétiche, Christopher Doyle, de recroiser les inoubiables Leslie Cheung et Maggie Cheung, et de se laisser porter pendant un peu plus de deux minutes par le thème musical emblématique de In The Mood for Love...

    Commenter
  • Quels meilleurs arbitres que vous, les Vodkastos, pour aider la rédaction de Télérama à trancher ? Le sujet de la discorde : Jackie, le film que consacre Pablo Larrain à la First Lady, veuve de JFK. Un biopic, d'accord, mais un biopic comment ? Une évocation anticonventionnelle, un peu retorse même, ou bien une hagiographie dans les règles de l'art, de celles dont on commence à se lasser ? La deuxième option assurément pour Louis Guichard, notamment à cause de Natalie Portman « qui garde toujours quelque chose d'une sainte , même quand son personnage livre des aveux supposés terribles, l'horizon du film demeure, banalement, l'idolâtrie ». « Invention d'une légende plus « vraie », plus grande que le réel » répond Cécile Mury. « Jackie n'est pas un « biopic », la petite histoire d'une première dame dans les tourments de la grande. C'est un trompe-l'oeil, une réflexion magistrale sur l'image ». Un avis que semble partager @Aeon - « Où s'arrête la représentation, où commence la vérité ? » - évoquant même un « anti-biopic » (comme Neruda, l'autre film récent de Larrain ?). Tout le contraire de @Altoy qui regrette le « traitement conventionnel » : « Jackie se marche sur les pieds en tentant d'élucider le conflit entre drame national et tragédie personnelle ». Une chose semble acquise en tous cas : comme l'affirme @epicot, « On s'ennuie moins quand y a Michel »... Si vous avez vu le film, de quel côté penchez-vous ? 

    Commenter
  • Désigné meilleur film de l'année par la rédaction de Télérama, Elle, de Paul Verhoeven a été élu meilleur film français de 2016 par le Syndicat français de la critique de cinéma. Quatre autre films ont également été récompensés par le Syndicat lors de sa soirée de remise des prix annuelle, qui s'est déroulée lundi 30 janvier 2017 à la Cinémathèque française : Aquarius, du Brésilien Kleber Mendonça Filho, a été désigné meilleur film étranger ; Diamant noir, de Arthur Harari, meilleur premier film français ; Dogs, du Roumain Bogdan Mirica, meilleur premier film étranger ; et La Forêt de Quinconces, de Grégoire Leprince-Ringuet, film singulier francophone. L'Age des sirènes, de Héloïse Pelloquet, a quant à lui reçu le prix du meilleur court-métrage français. (Lire la suite sur Télérama)

    Commenter
  • Le cinéaste espagnol a été choisi pour présider le jury de la 70ème édition du Festival de Cannes. Sur le site officiel de la manifestation, Pedro Almodóvar se dit évidemment « très heureux » : « Être Président du Jury est une lourde responsabilité et j’espère être à la hauteur des circonstances. Je peux vous dire que je vais me dévouer corps et âme à cette tâche, qui est à la fois un plaisir et un privilège ». Sélectionné 5 fois en compétition, lauréat notamment du Prix de la mise en scène en 1999 pour Tout sur ma mère et d'un Prix du scénario pour Volver en 2006, le réalisateur a la réputation - à tort visiblement - d'avoir nourri une petite rancune à l'égard du Festival de Cannes, déçu qu'on le disait de ne jamais se voir remettre la Palme. En succédant à George Miller à la présidence du jury, il prouve qu'il n'en est rien. (Source : Festival de Cannes)

    25 commentaires
  • Il se veut le film événement de l'été 2017 et il se vend comme tel, après son passage très remarqué au dernier Comic Con et la récente campagne de teasing de sa 1ère bande-annonce, un marketing habituellement dévolu aux très gros blockbusters. Après un lancement en mondovision sur Facebook Live par Luc Besson en personne, elle est là la bande-annonce de Valerian et la cité des mille planètes, long-métrage adapté de la BD illustrée par Jean-Claude Mézières et scénarisé par Pierre Christin, le film qui signe le retour de Luc Besson à la science-fiction, 20 ans après Le Cinquième élément. Sur Vodkaster, la perspective de cette sortie s'accompagne visiblement d'une certaine inimitié si l'on en juge par les réactions postées sur la page du film... Cette bande-annonce regonflera-t-elle le moral des troupes ?

    98 commentaires
  • La commission chargée de sélectionner le candidat de la France à l'Oscar du film étranger 2017 a dévoilé sa liste de présélection. Celle-ci comprend 4 longs-métrages : Cézanne et moi de Danièle Thompson, Elle de Paul Verhoeven, Frantz de François Ozon et Les Innocentes d'Anne Fontaine. La choix final sera rendu public le 26 septembre, après une nouvelle réunion de la commission composée de Thierry Frémaux, Alain Terzian, Jean-Paul Salomé, Teresa Cremisi, Sandrine Bonnaire, Eric Toledano et Léa Seydoux. On saura alors qui rejoindra Toni Erdmann et Julieta parmi les prétendants à une citation à l'Oscar du film étranger. (Source : CNC)

    40 commentaires
  • La série des frères Duffer, disponible sur Netflix, s'inspire très largement du fantastique des années 80, qu'il soit cinématographique ou littéraire (sur Twitter, on a reproché à Stephen King d'avoir spoilé, un tout petit peu, le dernier épisode ; un comble vu tout ce que Stranger Things lui a emprunté, des Tommyknockers à Charlie, en passant par Stand by Me). Le nombre de références y est tel, qu'il fallait bien que quelqu'un les recense, preuve à l'appui. C'est Ulysse Thevenon qui s'y est collé le premier, juxtaposant côte-à-côte les images de Strangers Things et celles de ses modèles. E.T., Les Goonies, Poltergeist, Alien : il y en a beaucoup (la vidéo dépasse les 4 minutes), mais y sont-elles vraiment toutes ? (Source : Indiewire)

    33 commentaires
Vodkaster © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -