Equus
(1977)
un film de
58% Taux de satisfaction
Equus

Equus

(1977)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 58%
  • 23 notes
  • 3,36 moyenne

Micro-critique star (DaleCoop) :
DaleCoop
(à propos de Equus)
Sa note :
Equus “ Film psy assez complexe, tableau désabusé d'une certaine vision de l'adolescence... Troublant. ” — DaleCoop 21 avril 2016
Commenter
  • cath44
    (à propos de Equus)
    Sa note :
    Equus “ Lumet dénoue l’écheveau inconscient d’un secret dans un épuisant face à face psychanalytique. Poreuses frontières entre délire et normalité. ” — cath44 22 novembre 2016
    3 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré « Equus » est d’abord un texte écrit pour le théâtre par Peter Shaffer. Sydney Lumet a sollicité l’auteur pour qu’il en fasse une adaptation pour le cinéma,La pièce et le film sont conçus comme une enquête psychologique au cours de laquelle le psychiatre et les spectateurs découvrent les enjeux et les motivations inconscientes du jeune patient. Cette mise en scène d'un délire est onirique, construite comme un thriller , un puzzle où la raison s’effrite devant les profondeurs insondables des motivations inconscientes..Lumet montre qu'il n'y a pas d'un côté le malade et de l'autre le praticien, d'un côté les fantasmes et de l'autre la réalité : les frontières sont floues, perméables, et tous les personnages sont pris dans un même mouvement de déréalisation. Lumet questionne la notion de normalité.
      22 novembre 2016 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 hop wishlist!
      22 novembre 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @bredele ah tant mieux. Et Burton y est formidable. J'ai beaucoup commenté sous les autres MC sans écrire la mienne. Je m'y retrouve. Je reviendrai dessus à un autre moment.
      23 novembre 2016 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    (à propos de Equus)
    Sa note :
    Equus “ Film psy assez complexe, tableau désabusé d'une certaine vision de l'adolescence... Troublant. ” — DaleCoop 21 avril 2016
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de Equus)
    Sa note :
    Equus “ Fusion de la monture & de l'Etre en un maelström de pulsions. Malaise du mal-être, chevauchée du centaure jusqu'à la nausée, à l'aveuglement ” — Torrebenn 18 juillet 2016
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @Torrebenn J'avais été impressionnée par le film vu pendant mes études (tu te doutes pourquoi : travail de thérapeute et approche psychanalytique. Filmée de façon théâtrale (d'ailleurs j'ai vu aussi la pièce plus tard) j'aime beaucoup ta MC parce qu'elle décrit de manière très juste le malaise créé par cette manière très singulière ( Américaine) de pratiquer la psychanalyse dans les années 70 , où on a le sentiment que patient et psy mêlent leurs propres fantasmes et vécus dans une relation très "poreuse"( le thérapeute s’engage corps et âme à avec son patient au point parfois de confondre les frontières et qui questionne la notion de normalité) Et très vite s'estompe la frontière entre réel et folie....
      18 juillet 2016 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @cath44 Merci pour cette explication ! Un film très dérangeant et que je ne reverrai probablement jamais car je m'y suis senti mal à l'aise ...
      Quelques scènes, néanmoins, demeureront à jamais gravées dans ma mémoire. Malgré moi et malheureusement pour moi, ai-je envie de dire ...
      6 septembre 2016 Voir la discussion...
  • Cladthom
    (à propos de Equus)
    Sa note :
    Equus “ Psychologisant mais troué par la mise en scène audacieuse d'un Lumet toujours au top. La normalité comme maladie, la passion comme vertu. ” — Cladthom 3 janvier 2013
    4 commentaires
  • georges.b1
    (à propos de Equus)
    Sa note :
    Equus “ Enquête psychologique‚ fantasme inconscient‚ mise en image des délires‚ la passion plus intéressante que la normalité? Thèse très désuète... ” — georges.b1 20 avril 2016
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @georges.b1 La thèse de l’auteur de la pièce dont est tirée le film, (, Peter Shaffer) et défendue par Martin Dysart, le psychiatre du film, est qu’il « vaut mieux être anormal et croire en quelque chose avec passion, qu’émasculé et ramené à la médiocrité moyenne » il fait effectivement à une conception très anglo-saxonne de la psychothérapie et d e la psychanalyse très en vogue dans les années 70 ( le thérapeute s’engage corps et âme à avec son patient au point parfois de confondre les frontières et qui questionne la notion de normalité) Est ce cela que tu considère comme une thèse désuète?
      1 mai 2016 Voir la discussion...
    • georges.b1
      commentaire modéré @cath44 Oui
      1 mai 2016 Voir la discussion...
  • JohnnyCowboy
    (à propos de Equus)
    Sa note :
    Equus “ Le film psy est un genre pompeux par excellence, celui-ci s'en sort pas mal grâce à quelques trouées surréalistes et à Richard Burton. ” — JohnnyCowboy 24 février 2012
    Commenter

Casting de Equus

Infos sur Equus

Réalisé par Sidney Lumet
Écrit par Peter Shaffer


Grande-Bretagne, États-Unis - 2h17 - Drame
Sortie le 16 octobre 1977

Synopsis

À la demande de la cour de justice, un psychiatre, Martin Dysart, enquête sur un acte cruel : les yeux de six chevaux ont été crevés dans une étable d'Hampshire, Angleterre. Cette atrocité a été commise par un adolescent de 17 ans, Alan Strang, avec qui il est difficile d'entrer en contact. Interrogés par le médecin, les parents du jeune Strang révèlent peu à peu des faits et comportements très singuliers.

Films similaires à Equus

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -