Freud, passions secrètes
(1962)
un film de
73% Taux de satisfaction
Freud, passions secrètes

Freud, passions secrètes

(1962)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 73%
  • 37 notes
  • 3,49 moyenne

Micro-critique star (Hal9000) :
Hal9000
Sa note :
Freud, passions secrètes “ Tout ce que devrait être un film psychologique : terriblement brillant, magnifiquement habité, expressif (ces regards!). Anthologique. ” — Hal9000 20 juillet 2015
1 commentaire
  • bredele
    Sa note :
    Freud, passions secrètes “ Freud détective des souvenirs.Sur la piste des mots, Huston se fait un peu trop didactique, pourtant l'enquête reste passionnante. ” — bredele 30 octobre 2015
    5 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 dans ce cas, c'est plutôt bien d'être didactique. J'ai bien aimé aussi la naïveté de la symbolique des rêves. Souvent ils sont trop abscons ou terrorisants. Par contre, M.Clift ressemble plus à Landru qu'à Freud.
      30 octobre 2015 Voir la discussion...
    • georges.b1
      commentaire modéré @bredele Oui mais il y est vraiment remarquable!
      3 novembre 2015 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @georges.b1 pas de doute il est épatant.
      3 novembre 2015 Voir la discussion...
  • georges.b1
    Sa note :
    Freud, passions secrètes “ Un suspense intellectuel passionnant‚ une mise en scène pénétrante‚ envoûtante, un voyage dans les arcanes de l’inconscient. MC halluciné ! ” — georges.b1 21 mars 2015
    Commenter
  • cath44
    Sa note :
    Freud, passions secrètes “ A la manière d'un thriller aux scènes oniriques splendides,la découverte de l‘inconscient par Freud. Montgomery Clift magistral. ” — cath44 23 juin 2013
    1 commentaire
    • cath44
      commentaire modéré On y découvre la naissance de la psychanalyse par Freud, comme un véritable voyage initiatique où le courage, l’intelligence et la persévérance s’allient pour faire de Freud le père d’une science controversée depuis toujours mais incontournable. On va le suivre depuis la découverte des manifestations de l’hystérie par Freud à la Salpêtrière avec Charcot, jusqu’à son retour à Vienne où bravant les interdits moraux de son époque , méprisé par ses confrères va découvrir l’origine inconsciente des névroses et leur origine dans la sexualité infantile inconsciente .On le voit alors soigner les patientes hystériques en les hypnotisant d’abord puis , en les écoutant par la méthode qu’il vient d’inventer. Cela à travers le condensé judicieux de plusieurs cas cliniques fort bien transposés à l’écran de ses « études sur l’hystérie » ) On y découvre un Freud jeune brillamment interprété par Montgomery Clift (on s’y tromperait) Un Freud qui se transforme en détective de l’inconscient , qui traque dans la douleur, le symbolisme de ses propres rêves ( la scène de son rêve à l’origine de sa découverte du complexe d’Oedipe avec ses surimpressions est impressionnante évoquant l’expressionnisme allemand )
      http://www.dailymoti...ns-secretes_creation
      30 octobre 2015 Voir la discussion...
  • CyberSpace
    Sa note :
    Freud, passions secrètes “ L'état dégradé de Clift épouse le relief névrotique de Freud, créant ainsi une interprétation éblouissante. Classique, mais vraiment habité. ” — CyberSpace 16 octobre 2016
    2 commentaires
    • CyberSpace
      commentaire modéré @cath44 Merci de m'avoir recommandé ce film. Une belle découverte que cette analyse très fine et très minutieuse (quoiqu'un peu didactique) de la découverte de l'inconscient par Freud. Je dois avouer que c'est surtout la prestation fiévreuse de Clift (résultant visiblement d'un épouvantable état de santé pendant le tournage) qui m'a le plus marqué : cela rend Freud d'autant plus névrotique qu'il ne l'était. La mise en scène est extrêmement soignée, par ailleurs, bien que les passages oniriques ne m'aient pas tant marqué que ça.
      16 octobre 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @CyberSpace je suis ravie que tu aies aimé. Ce film découvert aux dossiers de l'écran m'a marquée pour plein de raisons.Ce fut une révélation pour moi à l'époque où je l'ai vu. Il fait partie de ma vidéothèque mentale Certes assez didactique puisque l'on y découvre la naissance de la psychanalyse par Freud, comme un véritable voyage dans l'inconscient de son auteur Un film qui fut un échec à sa sortie tant la psychanalyse et la sexualité étaient un sujet tabou au cinéma . Freud est brillamment interprété par Montgomery Clift (on s’y tromperait) tant il paraît habité par ce rôle ;avec cette prestation presque entièrement concentrée dans son regard, qui est d'une grande intensité; souffrant d'alcoolisme il était très marqué après un accident qui l'a défiguré, et sombrait peu à peu absorbant trop de médicaments pour calmer ses douleurs, et constamment ivre...Huston a dit de lui après le tournage qui fut difficile " Freud était lui-même un homme torturé, un homme qui reconnaissait sa névrose. (...) J'avais au moins un acteur également torturé. Ce fut l'expérience la plus difficile que j'ai eue avec un acteur. Je devais l'approcher d'une certaine façon un jour, d'une autre, un autre jour. Je devais m'occuper de lui, le cajoler, lui tenir la main".
      16 octobre 2016 Voir la discussion...
  • Hal9000
    Sa note :
    Freud, passions secrètes “ Tout ce que devrait être un film psychologique : terriblement brillant, magnifiquement habité, expressif (ces regards!). Anthologique. ” — Hal9000 20 juillet 2015
    1 commentaire
    • cath44
      commentaire modéré Le regard de M Clift est extrordinairement celui qu 'on imagine chez Freud.Belle MC (jene peux qu'approuver!)
      21 juillet 2015 Voir la discussion...
  • Torrebenn
    Sa note :
    Freud, passions secrètes “ Nicht sehr erFreudlich ... ” — Torrebenn 12 mars 2014
    1 commentaire
    • Torrebenn
      commentaire modéré @cath44 Merci, car sans toi je pense que j'aurais encore attendu des années avant de me décider à le regarder !

      -6
      12 mars 2014 Voir la discussion...
  • Arthuro29
    Sa note :
    Freud, passions secrètes “ Je ne crois pas au complexe d'Œdipe ou à l'angoisse de castration de freud, je ne crois pas à la psychothérapie psychanalytique de Sigmund. ” — Arthuro29 30 janvier 2016
    Commenter

Casting de Freud, passions secrètes

Infos sur Freud, passions secrètes

Réalisé par John Huston
Écrit par Wolfgang Reinhardt et Jean-Paul Sartre


États-Unis - 2h20 - Drame
Titre original : Freud, the secret passion
Sortie le 1 octobre 2003

Synopsis

En 1885, Sigmund Freud, jeune et fringant neurologue de l'hôpital général de Vienne, se permet de contredire le professeur Meynert, une sommité. Avec l'appui du docteur Joseph Breuer, son ami et son mentor, Freud se penche sur deux cas pathologiques qui défient la médecine. Son premier patient révèle, sous hypnose, une haine homicide pour son père et un amour incestueux pour sa mère. Ebranlé au plus profond de lui-même, Freud sent qu'il est sur la voie d'une découverte majeure et poursuit son travail. Sa seconde malade, Cecily Koertner, atteinte de névrose depuis la mort de son père, le met encore plus profondément en cause. Freud élabore sa première théorie de l'inconscient...

Films similaires à Freud, passions secrètes

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -