Y Télérama aime beaucoup
La 317ème section
(1965) Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 81%
La 317ème section

La 317ème section

(1965)
Ce qu'en pense la communauté
  • 81%
  • 97 notes
  • 50 veulent le voir

Micro-critique star (K_Sania) :
K_Sania
(à propos de La 317ème section)
Sa note :
La 317ème section “ Inscrit dans une démarche quasi documentaire, un exposé sans lyrisme ni fioritures. Pas d'esbroufe, de la sueur, de l'incrédulité et la mort ” — K_Sania 9 mai 2017
Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Moi, je lui décerne napalm d'or du film de guerre français ” — Torrebenn 14 mars 2014
    8 commentaires
  • K_Sania
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Inscrit dans une démarche quasi documentaire, un exposé sans lyrisme ni fioritures. Pas d'esbroufe, de la sueur, de l'incrédulité et la mort ” — K_Sania 9 mai 2017
    Commenter
  • ianov
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Sans doute un des témoignages les plus authentiques sur l'Indochine, un film majeur du genre aussi. De guerre lasse, une France au couchant. ” — ianov 17 novembre 2018
    2 commentaires
    • Eriksen
      commentaire modéré Je ne saurais que te recommencé Dien Bien Phu de Schoendoerffer, qui est un film plus ambitieux et tout aussi réussi
      17 novembre 2018 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @Eriksen Dans mes tablettes ! Merci !
      17 novembre 2018 Voir la discussion...
  • Anna_K
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Tout en dégradé de beaux gris, porté par une superbe BO, le portrait de deux soldats aux profils contrastés. Chronique d'un repli déchirant. ” — Anna_K 7 août 2018
    1 commentaire
    • Anna_K
      commentaire modéré "Quand on fait la guerre, il y a une chose dont il faut être sûr, c'est que l'objectif à atteindre, justifie les pertes, sans ça, on ne peut pas commander". Le brigadier Willsdorf.
      7 août 2018 Voir la discussion...
  • Hobbit77
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Entre "reportage sur le terrain" et fiction. Fiction avec le réalisme du documentaire, et documentaire avec l'émotion d'un long-métrage. ” — Hobbit77 11 octobre 2017
    4 commentaires
    • Hobbit77
      commentaire modéré Et les films françaises sur les guerres françaises (Indochine, Algérie) sont si rares qu'ils en deviennent chacun très précieux. Là où les U.S. ont produit des dizaines de films sur le Viêt-Nam, allant du pire (Les Bérets Verts avec John Wayne) au chef-d'oeuvre (Platoon et Apocalypse Now), ainsi que sur toutes sortes de sujets considérés comme tabous ou à tout le moins sulfureux, on dirait qu'en France il y a une espèce de volonté de ne pas réveiller les cadavres que l'on a dans le placard, d'oublier les pages sombres de notre histoires... Il n'y a qu'à se rappeler du scandale à la sortie du film Lacombe Lucien pour s'en convaincre et, comme je le disais plus tôt, les trop rares films consacrés aux guerres d'Indochine et d'Algérie...
      7 août 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Hobbit77 Parmi les films américains que tu cites sur le Vietnam, n'oublions pas aussi "Full metal jacket", à mes yeux le meilleur. Attention, en évoquant "les pages sombres" ou "les cadavres dans le placard", tu intègres une dimension morale qui n'était pas la mienne : je parlais de l'éternelle tragédie humaine de l'homme en guerre, depuis la nuit des temps, par-delà le "bien" et le "mal"...
      10 août 2018 Voir la discussion...
    • Hobbit77
      commentaire modéré @Vilaboa j'ai un peu débordé il est vrai. Mais c'était pour faire ressortir le fait que ce genre de film sur un sujet polémique est devenu trop rare sur les écrans français.
      10 août 2018 Voir la discussion...
  • sylarn
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Le cinéaste reproduit son vécu avec 1 caméra et non plus 1 fusil.Un film essentiel & authentique.Le+grand rôle de Cremer:bluffant,puissant.. ” — sylarn 29 août 2017
    4 commentaires
    • sylarn
      commentaire modéré @jean_pierre J'en conviens parfaitement!.Cependant,par le biais de cette MC je subodorais qu'il put manipuler une arme à cette époque de guerre car même les infirmiers en période de conflit peuvent tirer.Donc ma MC était tournée de façon symbolique tout simplement.Et au fond seul Schoendoerffer pouvait certifier la chose!
      29 août 2017 Voir la discussion...
    • jean_pierre
      commentaire modéré Il reste qu'il sait "ce dont il filme" bien mieux que la plupart des metteurs en scène de "films de guerre" -du genre cinématographique ainsi dénommé.
      29 août 2017 Voir la discussion...
    • sylarn
      commentaire modéré @jean_pierre Oh que oui!!!.Exception près:Oliver Stone avec "Platoon".Lorsqu'il était GI durant la guerre du Vietnam,armé de son M16 et de son mini transistor de poche,il s'enfonçait dans la jungle en écoutant "Break on though" et défoncé à l'acide.Il s'en est souvenu 30 ans plus tard au moment de la genèse du film "Les Doors".
      29 août 2017 Voir la discussion...
  • jenanaipa
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Une approche documentaire, qui jamais ne noircit le tableau, et tente de cerner la mort, les hommes, dans ces conflits qui les dépassent. ” — jenanaipa 9 mai 2017
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @jenanaipa comme tu as raison, c'est un film très âpre, aux images réalistes comme un documentaire, parfois assez dures ( vu il y a longtemps, mais je le reverrais en replay sans aucun doute) Une excellente interprétation de J Perrin et de Cremer dans des rôles complémentaires (et si jeunes !!!) Pour l’anecdote, le film a reçu la Palme du meilleur scénario au Festival de Cannes en 1965, ex-aequo avec La Colline des hommes perdus de Sidney Lumet.
      9 mai 2017 Voir la discussion...
    • jenanaipa
      commentaire modéré @cath44 Ha je ne savais pas pour le prix, et oui, voir Jacques Perrin si jeune, c'était assez déroutant.
      9 mai 2017 Voir la discussion...
  • Bosco
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ De son expérience de reporter de guerre il tire un livre puis un film. Il y revient dans la Section Anderson. Vivre=écrire=filmer en boucle. ” — Bosco 28 novembre 2017
    1 commentaire
    • Bosco
      commentaire modéré Si ce film touche, c'est qu'il parle avec une âpre justesse et une grande sympathie des hommes dans la guerre, sans discours sur cette dernière. Pierre Schoendoerffer filme ce qu'il a vu et vécu. Il n'a pas besoin d'en rajouter.
      18 novembre 2018 Voir la discussion...
  • Fildevo
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Délaissant tout manichéisme, PS filme à la façon documentaire le quotidien des hommes à la guerre : peur, survie, abandon, amitié, cruauté. ” — Fildevo 9 mai 2017
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Loin des stéréotypes‚ un film de guerre des plus authentiques‚ bénéficiant de l’expérience réelle de son auteur‚ et doté d’un bel humanisme! ” — georges.b1 12 mai 2017
    Commenter
  • Eriksen
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Quasi documentaire et caméra a l'épaule, la 317ème s'affirme comme un grand film de guerre dans un style âpre et épuré. ” — Eriksen 9 avril 2018
    Commenter
  • Hal9000
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Largement autobiographique, le film captive par son réalisme et son courage. Noir et blanc magnifique, acteurs parfaits. Salutaire. ” — Hal9000 4 juillet 2012
    Commenter
  • Rigodon
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Le précurseur d'Apocalypse Now. Un film qui ne crache pas sur le militarisme, la nostalgie du colonialisme ou l'armée française. Rarissime.  ” — Rigodon 20 novembre 2011
    Commenter
  • albangirard
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ La réconciliation entre l'idéalisme d'un jeune lieutenant et le pragmatisme d'un vieil adjudant dans une même galère. Un réalisme déroutant. ” — albangirard 29 mai 2016
    Commenter
  • caesar
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ La sale guerre passée sous silence par une société cherchant la rédemption. ” — caesar 2 septembre 2016
    Commenter
  • Flol
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Regarder ce film, c'est se retrouver au coeur de la guerre et de ses horreurs. Du coup on ne comprend pas tout, mais c'est impressionnant. ” — Flol 15 février 2015
    Commenter
  • viadd
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Terrifiant et magnifique. ” — viadd 24 mai 2011
    Commenter
  • gillou107
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ plus proche d un docu que d une fiction ... bien dirige et bien joue ” — gillou107 8 octobre 2013
    2 commentaires
    • jean_pierre
      commentaire modéré Pas surprenant, Pierre Schoendoerffer a fait ses classes cinématographiques comme reporter-cameraman de guerre. Et il a du reste continué à réaliser des reportages ou des documentaires tout au long de sa carrière et parallèlement voire en liaison étroite (voir mes MC sur la 317ème section et la Section Anderson) avec ses expériences de guerre, l'écriture de livres et la réalisation de films.
      18 février 2016 Voir la discussion...
    • gillou107
      commentaire modéré tt a fait , carriere de correspondant a ses debuts
      18 février 2016 Voir la discussion...
  • cinephiloxav
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Raccords approximatifs, voire incohérents; dialogues surjoués et irréalistes; l'artifice niché dans chaque plan annihile toute immersion... ” — cinephiloxav 24 novembre 2018
    2 commentaires
    • cinephiloxav
      commentaire modéré Scène de combat : l'un observe à la jumelle, l'autre pas. Les deux types voient et commentent pourtant la même chose, jumelles ou pas ! Plan après plan, rien ne tient. Plan après plan, le film me lâche.
      24 novembre 2018 Voir la discussion...
    • cinephiloxav
      commentaire modéré Traversée de la rivière, avec un brancard; le courant est nul, le brancard chavire (tiens ?), le corps bascule, emporté par l'eau, et disparaît dans une chute d'eau miraculeuse. Les autres, pépères, regagnent la rive, l'eau aux hanches. Pourquoi hurler au chef d’œuvre ?
      24 novembre 2018 Voir la discussion...
  • Rchrt
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Un film de guerre comme on n’a pas l’habitude d’en voir, qui rompt avec cette école américaine du graphisme et de la psychologie. Sublime. ” — Rchrt 22 mars 2013
    Commenter
  • ProfilSupprime
    (à propos de La 317ème section)
    La 317ème section “ L'ambiance dans lequel j'etais quand j'ai vu ce film (seance speciale pendant "les classes" à l'armée) m'empeche de l'apprecier totalement ” — ProfilSupprime 3 juillet 2013
    1 commentaire
    • Rchrt
      commentaire modéré Quel dommage ! Il faut le revoir dans ce cas.
      4 juillet 2013 Voir la discussion...
  • Vincevertu
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Pure dans sa narration et sa mise en scène, "La 317e" est un film de guerre incroyable qui à ce jour n'a eu aucun équivalant. ” — Vincevertu 10 juillet 2016
    Commenter
  • dwight187
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ Un film de guerre français qui montre une partie de l'horreur de la guerre d’Indochine. ” — dwight187 6 mai 2014
    Commenter
  • Cypri3n
    (à propos de La 317ème section)
    Sa note :
    La 317ème section “ "...et alors nous perdrons encore, parce que nous avons la force !" - A.J., L'Art français de la guerre ” — Cypri3n 3 mars 2012
    Commenter

Casting de La 317ème section

Infos sur La 317ème section

Réalisé par Pierre Schoendoerffer
Écrit par Pierre Schoendoerffer


Espagne, France - 1h30 -
Sortie le 31 mars 1965

Synopsis

En 1954, en pleine guerre d'Indochine, la 317e section locale supplétive doit abandonner le petit poste de Luong Ba à la frontière du Laos, et rallier Lao Tsaï à cent cinquante kilomètres plus au sud, à travers la forêt hostile et les forces Viêt-Minh qui déferlent sur les Français. Elle est commandée par le jeune sous-lieutenant Torrens qui est secondé par l'adjudant Willsdorff, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Au cours de cette fuite ponctuée d'embuscades et de morts, le respect hiérarchique qui unissait les deux hommes se transforme en amitié.

Films similaires à La 317ème section

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -