La Grande Ville
(1963)
un film de
93% Taux de satisfaction
La Grande Ville

La Grande Ville

(1963)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 93%
  • 19 notes
  • 3,77 moyenne

Micro-critique star (jolafrite) :
jolafrite
(à propos de La Grande Ville)
Sa note :
La Grande Ville “ On se demande à chaque scène si on va vers la paix ou la guerre. La douce révolution d'Arati est tendue de bout en bout. ” — jolafrite 7 juillet 2014
2 commentaires
  • jolafrite
    (à propos de La Grande Ville)
    Sa note :
    La Grande Ville “ On se demande à chaque scène si on va vers la paix ou la guerre. La douce révolution d'Arati est tendue de bout en bout. ” — jolafrite 7 juillet 2014
    2 commentaires
    • Kikuchiyo
      commentaire modéré Tellement bien exprimé ! On est constamment sur le vif, hormis dans de superbes séquences où cette tension très fine se relâche pour nous laisser vibrer de l'intensité des élans du coeur. Chef-d'oeuvre !
      15 décembre 2014 Voir la discussion...
    • jolafrite
      commentaire modéré @gustaveshaimi merci
      15 décembre 2014 Voir la discussion...
  • Kikuchiyo
    (à propos de La Grande Ville)
    Sa note :
    La Grande Ville “ Fausse guerre des sexes mais vraie célébration de la solidarité, ce sublime mélodrame mêle la finesse de Sirk et l'engagement de Capra. ” — Kikuchiyo 23 décembre 2014
    2 commentaires
    • Lolograhame
      commentaire modéré J'ai aussi pensé à Capra, tiens. Torrebenn, en particulier, se demandait il y a quelques jours s'il y avait d'autres réal aussi humanistes que Capra. Satyajit avec ce film, Leo McCarey en plus pessimiste avec Place aux jeunes.
      23 décembre 2014 Voir la discussion...
    • Kikuchiyo
      commentaire modéré @Lolograhame Complètement d'accord avec ces deux comparaisons. Prends-en bien note @Torrebenn ! D'autres classiques qui me viennent en tête dont l'humanisme et la confiance dans la grandeur de l'homme m'ont bouleversé : "Barberousse" de Kurosawa, "Le Ciel est à vous" de Grémillon ou encore "Les Anges marqués" de Zinnemann (récemment remaké par Hazanavicius). Et puis j'y ajouterais Chaplin tout de même !
      Parmi les cinéastes en activité aujourd'hui, on retrouve - toutes proportions gardées, attention - cet engagement critique et cet optimisme que d'aucuns jugent toujours "naïf" chez un cinéaste comme Robert Guédiguian, en particulier dans "Les Neiges du Kilimandjaro", l'un de ses derniers films et peut-être le plus beau à mes yeux.
      23 décembre 2014 Voir la discussion...
  • PiarviRecherreen
    (à propos de La Grande Ville)
    Sa note :
    La Grande Ville “ Où l'on découvre un Satyajit Ray peu à l'aise dans un cinéma social qui, 50 ans plus tard, fait sourire par la naïveté de son regard. ” — PiarviRecherreen 22 octobre 2014
    5 commentaires
    • Lolograhame
      commentaire modéré Je n'ai pas vu Charulata ; en revanche, La Grande Ville, maintenant, oui.
      Je ne trouve décidément rien naïf. Cette fille est embourbée dans une famille traditionnelle dans laquelle seuls les hommes ramènent de l'argent, on se sait pas vraiment si elles sont considérées incapables ou si c'est par respect pour elles qu'on leur demande de ne pas travailler. Finalement, pour aider à faire vivre la maisonnée, elle se retrouve à faire du porte à porte. Ce qui détruit l'équilibre de la maisonnée où 3 générations cohabitent et ça ne plait pas aux vieux que la femme travaille. Rien de naïf, d'une autre époque, certes. Enfin, sa lutte symbolique contre l'injustice a tout d'intemporel. Partir travailler à la ville aussi, on est en plein dans la naissance du capitalisme, les campagnes sont rendues désuetes et on n'a plus d'autres choix que d'aller taffer comme des chiens en tant qu'employés.
      7 décembre 2014 Voir la discussion...
    • Kikuchiyo
      commentaire modéré Naïveté et optimisme sont à ne pas confondre ! Optimiste, le film l'est parce qu'il affirme en permanence une foi en la force d'esprit de son héroïne, son engagement politique naissant qui se forge toujours par rapport à des choses très triviales, quotidiennes, pratiques, liées au monde du travail et à la vie domestique. Et si l'ouverture finale est optimiste voire frondeuse, elle succède à un dernier retournement qui pose les rapports économiques et sociaux comme une donne incontournable des sociétés capitalistes. Loin d'être naïf, Ray dresse au contraire un état des lieux par rapport auquel il invite à se positionner de la plus positive des manières : celle de l'amour et du respect de l'autre. J'ai découvert ébahi ce chef-d'oeuvre bouleversant.
      15 décembre 2014 Voir la discussion...
    • PiarviRecherreen
      commentaire modéré @gustaveshaimi @Lolograhame J'exprime mes excuses pour ma réponse si tardive. En fait, je me retrouve dans cette situation très embarrassante : celle d'attaquer un film d'un cinéaste que j'aime tout particulièrement. Satyajit Ray figure même, selon les critères de Vodkaster, dans mon top 10 perso. Disons que qui aime bien châtie bien,et qu'une part de moi est sans doute satisfaite que vous veniez défendre ici le maître indien.
      15 février 2015 Voir la discussion...
  • Thomaschry
    (à propos de La Grande Ville)
    Sa note :
    La Grande Ville “ Récit d'un éveil à pls niveaux, celui d'une femme, d'un couple et d'un pays, LGV resplendit par la délicatesse de son humanisme rassembleur. ” — Thomaschry 26 avril 2015
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de La Grande Ville)
    Sa note :
    La Grande Ville “ La grande ville est cette puissance insidieuse dont on se demande toujours si elle s'imposera jusqu'à l'usure de l'humanité des personnages. ” — A_Nos_Amours 19 janvier 2015
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de La Grande Ville)
    Sa note :
    La Grande Ville “ Quand la liberté de la femme au travail remet en question les mœurs de la bourgeoisie indienne‚ un film manifestement féministe ! ” — georges.b1 il y a 5 heures
    Commenter
  • ilmra
    (à propos de La Grande Ville)
    Sa note :
    La Grande Ville “ Vieux tyran aux principes périmés, jeunes femmes en voie de développement, hommes mûrs qui doivent apprendre à s'ouvrir. Chef d'oeuvre. ” — ilmra 19 décembre 2014
    Commenter

Casting de La Grande Ville

Infos sur La Grande Ville

Réalisé par Satyajit Ray
Écrit par Satyajit Ray


Inde - 2h11 - Drame
Titre original : Mahanagar
Sortie le 27 septembre 1963

Synopsis

Subrata Mazumdar, modeste employé de banque à Calcutta, a du mal à subvenir aux besoins de sa famille. Enfreignant les traditions, sa femme Arati se décide à chercher du travail et devient représentante en porte à porte. Son mari accepte mal cette situation mais suite à un krach, il est licencié et le travail de sa femme devient d'autant plus nécessaire. C'est alors qu'une collègue anglaise d'Arati est victime d'une injustice de leur patron. Par solidarité pour elle mais au risque de perdre son propre emploi, Arati décide de prendre sa défense...

Films similaires à La Grande Ville

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -