Le Bouc
(1969)
Le Bouc

Le Bouc

(1969)
Ce qu'en pense la communauté
  • -
  • 6 notes
  • 3,09 moyenne

Micro-critique star (Kikuchiyo) :
Kikuchiyo
(à propos de Le Bouc )
Sa note :
Le Bouc “ Le plus aride et le plus déplaisant des films de la période antiteater (1969-70), parce que le plus désenchanté et virulent. ” — Kikuchiyo 10 mai 2013
Commenter

Casting de Le Bouc

Infos sur Le Bouc

Réalisé par Rainer Werner Fassbinder

Allemagne Drame
Titre original : Katzelmacher
Sortie le 7 octobre 1969

Synopsis

John, un anglais solitaire en vacances en France, pays qui le passionne, se questionne sur le sens de la vie, qu'il trouve désespérément vide. Ses vacances touchent à leurs fins et il décide de se rendre à l'Abbaye de La Trappe, où, pense-t-il, sa vie s'éclaircira.

De passage au Mans, il rencontre tout à fait par hasard son double parfait. Au cours de la soirée, les deux font connaissance et comparent leurs problèmes : alors que l'un est perpétuellement seul, l'autre, Jean de Gué, un aristocrate importun et désinvolte, se plaint de sa famille qui l'étouffe.

Après avoir soulé John, celui-ci prend toutes ses affaires et disparaît. John est alors forcé de vivre à la place de Jean, et découvre vite la situation sordide et désastreuse dans laquelle Jean plonge sa famille.

D'abord désemparé et hésitant, John découvre peu à peu le quotidien de Jean et ses proches. Mais alors qu'il commence à vouloir changer Jean et rendre la famille heureuse, ses actions déclenchent un enchaînement d'événements catastrophiques.

Après avoir appris que Jean était allé à Paris et avait résilié le contrat qui faisait vivre la verrerie familiale, John décide de contacter la maison Carvalet, unique cliente de l'entreprise, et annonce qu'il désire renouveler le contrat, mais aux prix de la maison. Ces prix sont très désavantageux pour la famille et il découvre plus tard que le nouveau contrat conduira la verrerie à la ruine.

John découvre aussi qu'il doit organiser une chasse alors qu'il ne sait pas tenir un fusil. Afin d'y échapper, il se brûle la main et charge Paul, le frère cadet de Jean, de prévoir le dimanche après-midi. Malheureusement, il pleut tout le jour, la chasse est un fiasco et Paul croit que Jean voulait le ridiculiser en le chargeant de l'organisation.

Le lendemain, alors qu'il était parti à Villars passer la nuit chez la maîtresse de Jean, Béla, il découvre le château secoué par la fugue de la fille de Jean, Marie-Noëlle. La petite est retrouvée à la verrerie, dans le puits où Jean a précipité le fiancé de Blanche, sa soeur, pendant la guerre. Pendant que tous étaient partis à la recherche de Marie-Noëlle, la mère de celle-ci, Françoise, tombe accidentellement de sa fenêtre et meurt peu après.

La mort de Françoise marque le début du changement positif. Tout d'abord, la famille apprend que Jean avait rompu le contrat de le verrerie et qu'il a ensuite choisi d'en signer un autre, nettement plus désavantageux. Afin de se rattraper auprès de Paul et de Renée, la femme de celui-ci, il leur annonce qu'il souhaite les voir voyager, ce qui est leur rêve le plus cher. Plus tard, il refuse à sa mère sa dose quotidienne de morphine et lui annonce qu'il veut la voir retrouver le pouvoir sur le château.

Le lendemain, alors que la mère de Jean retrouve sa place au rez-de-chaussée et prend en main les funérailles de Françoise, John, soucieux de réconcilier Jean et Blanche, qui ne lui adresse plus la parole depuis qu'il a tué l'homme de sa vie, lui dit qu'il veut la voir diriger la verrerie. Celle-ci, très émue et choquée de voir son frère qu'elle haït lui proposer le poste que son fiancé tenait, fini par accepter. Blanche est en effet la seule personne capable de mener correctement l'entreprise.

Le jour même, alors que Blanche se rend à la verrerie pour la première fois depuis des années, Jean téléphone à John et lui annonce qu'il rentre au château le soir même. John, qui a appris à aimer la famille de Gué, ne veut plus quitter les gens enfin heureux de Saint-Gilles et les abandonner à la tyrannie de Jean.

Les deux ont rendez-vous à la verrerie alors que le soleil se couche. Le plan de John, qui veut tuer Jean, échoue et, après qu'il eut éploré Jean de le laisser et de laisser sa famille heureuse, ce dernier se moque de lui et lui avoue qu'il rentre au château uniquement parce que Françoise est morte et qu'il peut enfin bénéficier de sa dot.

Écoeuré, John apprend que Jean a dilapidé ses économies, a vendu son appartement et ses meubles. Mais il est forcé d'accepter la situation et laisse Jean rentrer chez lui, et le voit être accueilli tout naturellement par Marie-Noëlle.

John décide finalement de rendre une dernière visite à Béla, qui a deviné qu'il est un autre que Jean. Soulagé d'avoir une confidente, John exprime son immense tristesse de laisser la famille dans les mains de Jean. Celle-ci lui répond que Jean n'est pas mauvais et aime malgré tout sa famille.

Alors que John, après avoir promis d'écrire à Béla, décide de partir à l'Abbaye de la Trappe, il voit la voiture de Jean garée devant la chapelle où repose le corps de Françoise.


Films similaires à Le Bouc

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -