Y Télérama aime beaucoup
Le Point de non-retour
(1967)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 83%
Le Point de non-retour Bande-annonce

Le Point de non-retour

(1967)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 83%
  • 130 notes
  • 75 veulent le voir

Micro-critique star (Bosco) :
Bosco
(à propos de Le Point de non-retour)
Sa note :
Le Point de non-retour “ Un film baroque à la sèche géométrie des trés modernes années 60. Scénario vasarélien où Walker est enfermé comme dans un ruban de Moebius. ” — Bosco 1 novembre 2017
4 commentaires
  • bredele
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ "Ce genre de film s'avale comme un verre de gnole, mais si l'alcool est raide, pour une fois il n'est pas frelaté" ” — bredele 19 mars 2016
    3 commentaires
  • Bosco
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Un film baroque à la sèche géométrie des trés modernes années 60. Scénario vasarélien où Walker est enfermé comme dans un ruban de Moebius. ” — Bosco 1 novembre 2017
    4 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré @bredele L’esthétique du film (peut-être celui qui conserve de la manière la plus élégante celle des années soixante -ultime époque de la modernité fièrement affirmée) est baroque de ce baroque très particulier qu’est le psychédélisme : une esthétique des expériences sensorielles et mentales.Tout aussi coloré qu’il puisse être ce style conceptuel est froid, comme froide, audacieuse, épurée et tendue est l’architecture de l’époque. Climat esthétique, et donc d’une certaine façon spirirtuel, dont ce film nous restitue toute la lumière, qui en fait tout le charme et lui conserve son étrange puissance. Froideur des comportments filmés (aussi brutaux soient-ils) et onirisme des images qui semblent des radioscopies stylisées/déformées d’une réalité sourdement travaillée par un fantastique sous-jacent, d’un réel qui ne serait plus perçu que dans son miroitement, son reflet, son redoublement. Et la puissante stature de Lee Marvin -rock on the Rock-souligne plus encore, par contraste, ce caractère distordu, démultiplié du réel, dont le foyer, le centre véritable se fait insaisissable. Dans un tel labyrinthe, on ne peut que tenter d’avancer pour ne tourner qu’en rond. Film allégorique ? (D’une allégorie seulement politique ?) On n’échappe pas à l’île qui nous tient prisonnier indique sur le bateau Yo (Number One) à Numéro Walker.
      1 novembre 2017 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @Bosco Il est vrai que l'esthétique psychédélique des années 70, bien que très coloré, reste très froid. Le parallèle entre cette audace et cette froideur est très pertinent. Pour le reste, le fait que Lee Marvin soit à la fois monolithique et insaisissable peut aussi évoquer une distorsion.
      1 novembre 2017 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @bredele La fin des années soixante commence à se tinter de psychédélisme ; les années soixante-dix en sont envahis (Ken Russell est pour moi le cinéaste emblématique de cette excroissance, Boorman dans Point Blank n'y succombe pas encore). La nette élégance de cette décennie est celle d'une époque qui croit encore en la modernité (et donc au futur : la DS, le Concorde, l'architecture d'Oscar Niemeyer, les robes d'Andrè Courrèges...). Ce régime esthétique, à mon avis, s'effondre au cours des laides années soixante-dix (tapisserie à grosses fleurs marrons et oranges, rouflaquettes et pattes d'eph, fumées d'encens...) qui sont l'antichambre de la post-modernité.
      1 novembre 2017 Voir la discussion...
  • FreshBUZZ17
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Inspiré, Boorman signe un polar sensoriel à la limite de l'expérimental. Trop basique, Point Blank ne dépasse pas la simple curiosité. ” — FreshBUZZ17 7 avril 2016
    Commenter
  • Store
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ La beauté de la mise en scène éclaire Lee Marvin, glacial qui renaît dans la vengeance, fracassant polar, en tout point réussi.  ” — Store 10 septembre 2013
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Des effets abstraits‚ une mise en scène baroque qui orchestre le scénario‚ pour un thriller stylisé‚ un homme seul face au système ! ” — georges.b1 19 mai 2015
    Commenter
  • spider19
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Un homme prêt à tout pour atteindre son but, même jusqu'à arriver à un point de non-retour. ” — spider19 16 octobre 2017
    Commenter
  • rom50
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Sur le chemin qui mène au film noir, Boorman choisit le plus tortueux, risqué, et emprunté par peu de monde. La nouveauté a du bon ” — rom50 1 avril 2016
    Commenter
  • Gattaca
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Point Blank est un film graphique sensoriel impressionnant de créativité et d'ingéniosité marqué par la prestation glaciale de Lee Marvin ” — Gattaca 7 mai 2012
    Commenter
  • Jud
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Sublime mise en scène au service d'un polar racé et ambitieux au montage pertinent. La fin est à l'image de la qualité du scénario. ” — Jud 23 janvier 2013
    Commenter
  • jenanaipa
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Violence sèche et inoxydable déterminisme d'un Marvin impérial sauve le film trop mal écrit et parfois à la limite du n'importe quoi. ” — jenanaipa 10 mars 2015
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Des deux Rocks, le plus inexpugnable n'est pas l'Alcatraz, mais bien Lee Marvin. ” — Torrebenn 13 décembre 2013
    Commenter
  • REDACTED
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Bien que manquant un peu de consistance, "Point blank" n'en demeure pas moins un beau polar zombiesque traversé d'étonnants pics formels. ” — REDACTED 23 novembre 2017
    Commenter
  • sgabedou
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Un film de vengeance original, graphique et qui n'a pas pris une ride, avec en prime Lee Marvin, monolithe charismatique que rien n'arrête. ” — sgabedou 6 mai 2012
    Commenter
  • gaugamelle
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Avec sa mise en scène et son montage clinique, Boorman signe un grand polar dans lequel l'immense Lee Marvin étale sa classe et son talent. ” — gaugamelle 23 avril 2015
    Commenter
  • gcapron
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Lee Marvin effraie plus qu'il ne tue, encaisse les coups sans les rendre et est habité par un magnétisme qui crée le chaos autour de lui ” — gcapron 27 juin 2017
    Commenter
  • Alx
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ C'est sec et acéré comme le visage de Lee Marvin; c'est réalisé par un immense John Boorman (il a fait moins bien après) et c'est à voir! ” — Alx 22 juillet 2011
    Commenter
  • Nathanlemec
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Superbe film néo-noir, Los Angeles est filmée dans une magnifique couleur moite. ” — Nathanlemec 16 juin 2013
    Commenter
  • RomOkami
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Polar inspiré, sensitif à l'esthétisme soignée que traverse l'imposant L.Marvin, être implacable cherchant sa résurrection par la vengeance. ” — RomOkami 31 janvier 2013
    Commenter
  • Sleuth
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Polar lent & sombre aux images sublimes porté par le charisme de Lee Marvin et la beauté d'Angie Dickinson. Efficace. ” — Sleuth 27 mars 2014
    Commenter
  • thibaultd
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Quelques fulgurances visuelles impressionnantes pour l'époque, et c'est à peu près tout. Trop absconse, l'intrigue peine à captiver. ” — thibaultd 21 avril 2016
    Commenter
  • clemgeo
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Ce mélange improbable du polar à l’américaine et du film d’auteur à l’européenne frappe par ses audaces narratives et visuelles. ” — clemgeo 26 avril 2014
    Commenter
  • gillou107
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ quand le polar se reinventait  ” — gillou107 30 décembre 2012
    Commenter
  • orloff
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Le Point de non-retour “ ...le point de non retour...où la mort arrive sans effet de surprise... ” — orloff 21 août 2014
    Commenter
  • Jagie
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Intéressant par de nombreux aspects tant visuels que sonores.... Un film qui ne parvient toutefois pas à nous emmener.  ” — Jagie 13 mars 2013
    Commenter
  • xab
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ Formellement un des films les plus maitrisé de l'histoire du cinéma. Oui oui, rien que ça. Absolue priorité. Maintenant vous courez le voir! ” — xab 19 septembre 2014
    Commenter
  • dwight187
    (à propos de Le Point de non-retour)
    Sa note :
    Le Point de non-retour “ la vengeance à l'état pure pour de l'argent interprété par Lee Marvin déterminé et génialissime. ” — dwight187 16 février 2014
    Commenter

Casting de Le Point de non-retour

Infos sur Le Point de non-retour

Réalisé par John Boorman
Écrit par Alexander Jacobs (I), David Newhouse, Rafe Newhouse et Donald E. Westlake


États-Unis - 1h32 - Drame, Film d'action, Thriller, Polar
Titre original : Point Blank
Sortie le 5 avril 1968

Synopsis

C'est pour le compte de son ami Reese que Walker, accompagné de sa femme, récupère dans la prison désaffectée d'Alcatraz un magot de 93 000 dollars. L'opération réussit. Reese abat Walker et emmène sa femme, qu'il convoitait depuis longtemps. Seulement Walker n'est pas mort et n'a de cesse de châtier Reese et ses complices.

Films similaires à Le Point de non-retour

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -