Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie
(1966)
un film de
Satisfaction communauté 78%
Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie

Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie

(1966)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 78%
  • 13 notes
  • 24 veulent le voir

Micro-critique star (Ochazuke) :
Ochazuke
Sa note :
Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie “ De la passion sexuelle à la transgression amorale fantasmée, visage d’une société viciée s’aliénant dans le vicieux prétexte commercial. ” — Ochazuke 18 mars 2018
Commenter
  • Torrebenn
    Sa note :
    Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie “ Multi-objectif pour multi-orifices d'une interprétation acérée du monde contemporain où le sexe acquiert tant de fonctions ... ” — Torrebenn 10 avril 2018
    13 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré @Limdebois "culture d'origine", "culture propre", "société" ou "environnement" à mon avis nous disons la même chose ! Ces notions désignent la même chose ... Le bain dans lequel nous barbotons et qui nous forge ... Après, évidemment (et heureusement !) nous nous enrichissons par nous-mêmes d'autres apports culturels plus lointains, géographiquement parlant.
      13 avril 2018 Voir la discussion...
    • Limdebois
      commentaire modéré Pas vraiment, tu estimes que cette culture est avant tout liée à la géographie, et je dis que depuis bien longtemps cette géographie de la culture ne veut plus rien dire. La culture aujourd'hui d'un petit Français, c'est quoi ? Les mangas, les blockbusters, le rock... Sa culture proprement domestique, elle est réduite à peu de choses. La culture est un grand marché mondial où chacun se sert et où les barrières géographiques n'ont plus prise. Cette question de l'exotisme elle peut encore apparaître quand on découvre une société lointaine dont les usages nous sont étrangers, mais l'art nous apprend justement sans cesse que derrière le pagne en bananes nous sommes tous identiques.
      13 avril 2018 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @Limdebois En fait, je suis d'accord avec toi ! On a une culture cosmopolite et tant mieux. Elle est constituée de tout ce que tu dis.
      13 avril 2018 Voir la discussion...
  • ianov
    Sa note :
    Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie “ Au monde érectile et au canon de la réussite débandent ses ouvriers laborieux, le tout scruté à la loupe sous la houlette d'un vil expert ! ” — ianov 10 juin 2018
    6 commentaires
    • Ochazuke
      commentaire modéré Avec plaisir :)
      11 juin 2018 Voir la discussion...
    • Limdebois
      commentaire modéré Imamoral, oui. Riche et sale. Le génie, ou l'audace, filmique permet de faire passer la pilule, et du coup permet de s'interroger sur les limites de l'humain (et de sa part animale, voire dérangée). Un film consensuel qui enfoncerait les portes de la "moralité" en exposant des situations et des personnages que tout le monde approuve, on applaudit et c'est vite oublié. Ici ça tache, on applaudit mollement, entre deux rictus, et définit notre "moralité" en fonction de ce qu'on connaît des limites du possible en matière de moralité. Penser c'est se salir les mains (et le cinéma permet de le faire à peu de frais avec le sang -- ou le foutre -- des autres). Ventru oui.
      11 juin 2018 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @Limdebois je ne peux qu'approuver, et paradoxalement ton commentaire honore cette page de par sa justesse..)^
      11 juin 2018 Voir la discussion...
  • Ochazuke
    Sa note :
    Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie “ De la passion sexuelle à la transgression amorale fantasmée, visage d’une société viciée s’aliénant dans le vicieux prétexte commercial. ” — Ochazuke 18 mars 2018
    Commenter
  • Limdebois
    Sa note :
    Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie “ Nœud tendu de bout en bout qui finit par craquer de la seule manière possible : en s’éteignant dans le gouffre de la folie. — Imamoral. ” — Limdebois 8 février 2018
    3 commentaires
    • Limdebois
      commentaire modéré ... adapté, faut-il le dire, de l'auteur du Tombeau des lucioles. À croiser avec Boogie Night, Casanova-Fellini, voire avec un autre film immamoresque : La Femme insecte.
      8 février 2018 Voir la discussion...
    • Ochazuke
      commentaire modéré C'est quoi ce synopsis d'une page wikipédia ?... Tu as vu ?
      16 mars 2018 Voir la discussion...
    • Limdebois
      commentaire modéré Ah, ah. Je ne sais plus si j'avais vu ça sur celle-ci, mais j'avais déjà vu cette pratique pour le moins étrange ici^. Il faut espérer que c'est un robot qui ajoute ça, sinon...
      16 mars 2018 Voir la discussion...
  • sadoldpunk
    Sa note :
    Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie “ Etonnant portrait, satirique et onirique, d'une société en pleine mutation : la révolution sexuelle est-elle synonyme de modernité? ” — sadoldpunk 15 février 2018
    Commenter

Casting de Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie

Infos sur Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie

Réalisé par Shōhei Imamura
Écrit par Shōhei Imamura et Kōji Numata


Japon - 1h47
Titre original : Erogotoshi-tachi yori: Jinruigaku nyûmon
Sortie le 12 mars 1966

Synopsis

Le film raconte l'histoire d'un réalisateur de film pornographique, M. Ogata, dont l'activité est menacée par les voleurs, le gouvernement, et par sa propre famille. Le film est une satire comique noire, décrivant les dessous du miracle économique après-guerre japonais, et dans ce cas celui des réalisateurs de films pornographiques et des petits gangsters à Osaka. On en parle comme du film le plus connu d'Imamura en dehors du Japon.

Films similaires à Le Pornographe. Introduction à l'anthropologie

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -