Y Télérama aime beaucoup
Les Affameurs
(1952)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 90%
Les Affameurs Bande-annonce

Les Affameurs

(1952)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 90%
  • 75 notes
  • 30 veulent le voir

Micro-critique star (bredele) :
bredele
(à propos de Les Affameurs)
Sa note :
Les Affameurs “ Se laver de son passé, c'est plonger dans les eaux tumultueuses, c'est pénétrer une nature grandiose et c'est affronter les hommes. ” — bredele 3 juillet 2017
4 commentaires
  • bredele
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Se laver de son passé, c'est plonger dans les eaux tumultueuses, c'est pénétrer une nature grandiose et c'est affronter les hommes. ” — bredele 3 juillet 2017
    4 commentaires
  • Torrebenn
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ S'il ne doit y avoir qu'un prétexte à voir ce film : James Stewart en cowboy mystérieux, sombre & vengeur. Rare & précieux ! J'en dis plus ? ” — Torrebenn 3 avril 2013
    3 commentaires
  • OlivarDeLaCave
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Si Arthur Kennedy est parfait en fieffé salaud; Les Affameurs est très ambigu sur son éventuel racisme et son machisme. C'est bien dommage. ” — OlivarDeLaCave 3 juillet 2017
    8 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré @OlivarDeLaCave je n'ai pas du tout vu le personnage de Laura comme toi. Il me semble que c'est elle qui demande à laver la chemise et c'est sans aucun doute une manière de se rapprocher de James Stewart, auquel elle n'est pas fiancée. Après toujours concernant la chemise, Stewart est plutôt amusé par le fait qu'il y a ait un trou dedans et il me semble qu'il fait preuve d'humour en disant que le sable c'est bien aussi.
      Laura semble également prendre plaisir à son rôle de guichetière au saloon, et elle dit qu'elle aime la ville. Certes elle subit l'influence de Kennedy, mais elle n'est pas pour autant forcée. Elle s'affranchit en faisant ça de toute l'éducation qu'elle a eu et des conventions inhérentes.
      Et, où elle s'affranchir encore pls, c'est dans la caravane, où elle porte un pantalon, ramasse le révolver et tient les rênes du chariot.
      Stewart est très admiratif de tout cela et ça ne luis pose aucun problèmes, ça l'arrange plutôt.
      Le racisme que tu soulèves, serait à cause des gentils domestiques noir, c'est dans la veine de l'époque
      4 juillet 2017 Voir la discussion...
    • OlivarDeLaCave
      commentaire modéré @bredele Ce n'est pas faux concernant les personnages de Adam et de la femme de chambre. Il n'empêche que le film m'a dérangé par certains aspects. Peut-être qu'au prochain visionnage du film, je le verrais d'une autre manière.
      4 juillet 2017 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @OlivarDeLaCave il est toujours étonnant, que la perception que l'on a des personnages soit si différente, malgré la facture très classique de l'oeuvre. Celà n'en est que plus intéressant.
      4 juillet 2017 Voir la discussion...
  • Ironshirt
    Sa note :
    “ D'ordinaire, Mann et Stewart traversent plaines et rivières à la coule. Mais gare aux baroudeurs que les embûches chamboulent ! ” — Ironshirt 24 mai 2013
    Commenter
  • elge
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Le concept incertain de civilisation, la fluctuation des alliances, le match cathartique des guerriers, la longue route rédemptrice : Mann ! ” — elge 5 mai 2014
    Commenter
  • Fildevo
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Mann célèbre l’Ouest américain, terre de renouveau où, pour les beaux yeux d’une femme, les salauds redeviennent des héros. ” — Fildevo 4 juillet 2017
    Commenter
  • JohnnyCowboy
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Je pourrais voir ces films pour leurs seules couleurs, qu'on croirait peintes sur la pellicule. ” — JohnnyCowboy 3 juillet 2017
    1 commentaire
  • Sleuth
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Le parcours des pionniers parsemé de rédemption, de trahison & de soif d'or pour un Mann cherchant les origines de son pays. Contemplatif. ” — Sleuth 20 mars 2014
    Commenter
  • Bluenight
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Western façon Mann / Stewart bien ressenti, parfois inégal, mais reste agréable. Jolie cadre, scénario riche, morale intéressante, ça passe. ” — Bluenight 4 avril 2014
    Commenter
  • greg_movies
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Sur le coup là c'est moi qui suis resté sur ma faim au vu des excellentes critiques ! Western sympathique mais on ne peut plus classique. ” — greg_movies 18 juillet 2017
    Commenter
  • Altoy
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ James Stewart joue le cowboy juste qui protège les innocents. Ce n'est pas un western majeur mais ça reste appréciable. ” — Altoy 22 décembre 2014
    Commenter
  • FreshBUZZ17
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Peu investi, Mann signe un western inintéressant. Si il ne passionne pas, Bend Of The River souffre surtout de son classicisme. Mauvais. ” — FreshBUZZ17 2 septembre 2017
    Commenter
  • XpressionLibre
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Les affameurs" se sont aujourd'hui délocalisés vers les îles grecques et Angela Merkel y joue le rôle principal dans cette tragédie grecque. ” — XpressionLibre 26 juillet 2015
    Commenter
  • Actarus
    (à propos de Les Affameurs)
    Sa note :
    Les Affameurs “ Il y a une grande différence entre les pommes pourries & les hommes comme vous ” — Actarus 7 juillet 2017
    Commenter

Casting de Les Affameurs

Infos sur Les Affameurs

Réalisé par Anthony Mann

États-Unis Western
Titre original : Bend of the River
Sortie le 13 février 1952

Synopsis

Deux hommes au passé trouble, Glyn McLyntock et son ami Emerson Cole, escortent la longue marche d'un convoi de pionniers. Arrivés à Portland, les fermiers achètent des vivres et du bétail que Hendricks, un négociant de la ville, promet d'envoyer avant l'automne. Les mois passent et la livraison se fait attendre. McLyntock alors retourne à Portland avec Baile, le chef du convoi. Ils découvrent une ville en proie à la fièvre de l'or. Hendricks, qui prospère en spéculant sur ce qu'il vend aux prospecteurs, refuse de livrer la marchandise. Cole et McLyntock s'en emparent de force. Mais les vivres suscitent la convoitise de tous...

Films similaires à Les Affameurs

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -