Les Fantômes du chapelier
(1982)
un film de
82% Taux de satisfaction
Les Fantômes du chapelier

Les Fantômes du chapelier

(1982)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 82%
  • 110 notes
  • 3,46 moyenne

Micro-critique star (ianov) :
ianov
Sa note :
Les Fantômes du chapelier “ Norman Bates à la française, Serrault en notable psychopathe, ou les vertiges d'un acteur hors norme dans une adaptation superbe de Simenon. ” — ianov 25 octobre 2015
14 commentaires
  • ianov
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Norman Bates à la française, Serrault en notable psychopathe, ou les vertiges d'un acteur hors norme dans une adaptation superbe de Simenon. ” — ianov 25 octobre 2015
    14 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 très joli, l'intime qui surgit comme un étranger
      25 octobre 2015 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @elge La question essentielle du film, sa clef de voûte, effectivement, pourquoi? Je ne peux pas m'empêcher d'y voir un rapport de classe..Sans Serrault, Aznavour ne pourrait accéder à l adite bonne société, celle qui joue aux cartes, s'abreuve d'alcools fins, et peut agréablement discuter de l'actualité, en présence de la presse personnifiée par Cluzet. The place to be.. Aznavour et Serrault sont comme un miroir inversé. Serrault est seul, sans enfants, Aznavour en a pléthore, Aznavour a une relation forte à sa femme, Serrault ne l'a plus. Le commerce de Serrault semble florissant, celui d'Aznavour ne fait pas l amême impression, on appelle Serrault par son prénom ou on prend la peine de dire Monsieur, Aznavour n'est jamais appelé que par son nom de famille, mpême par sa propre femme (un prénom ça s'acquiert semble t-il), etc, etc... Mais pourquoi Serrault aurait il , lui, besoin de Cachoudas? On a l'impression qu'Azanavour vivant, tout peut continuer, Serrault va bien. Une fois mort, tout s'écroule, et il sera découvert, il se brûlera lui même... Aznavour pourrait être une sorte de caution sociale pour Serrault, tant qu'il est en vie, Serrault détient la preuve de sa supériorité de classe...
      25 octobre 2015 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @ianov l'image du miroir inversé est intéressante.
      25 octobre 2015 Voir la discussion...
  • hugo
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Un polar villageois comme Chabrol sait bien les faire, mais j'ai un doute sur l'utilité du personnage d'Aznavour. ” — hugo 3 novembre 2015
    14 commentaires
    • hugo
      commentaire modéré @zephsk ton running gag n'est plus très drôle.
      3 novembre 2015 Voir la discussion...
    • hugo
      commentaire modéré @elge en effet, mais j'attribue cette escalade de la folie au fait que sa série de meurtres liée à sa femme est terminée et qu'il se retrouve seul sans nouvelle perspective. Le fait que Kachoudas se barre au moment où il est censé l'attendre sous la pluie n'aide pas, mais ça témoigne plutôt du fait que le mec est un psychopathe obsessionnel, qui se trouve dépourvu dès que ses actes n'obéissent plus à un protocole pré-établi.
      3 novembre 2015 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @hugo Ah ? je l'ai déjà faite ?
      3 novembre 2015 Voir la discussion...
  • georges.b1
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Film sombre et introspectif‚ le fantôme du mal derrière la respectabilité bourgeoise‚ atmosphère oppressive‚ étouffante; subtil et ambigü. ” — georges.b1 17 mai 2016
    1 commentaire
  • bredele
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Dans les brumes d'une ville de province, un tailleur et un chapelier jouent au chat et à la souris.L'un ayant besoin de l'autre pour exister ” — bredele 27 mars 2015
    4 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré très beau film qui révèle parfaitement le climat, des romans de Simenon!
      27 mars 2015 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 oui j'avais fait une faute de conjugaison que @ianov m'a signalé
      27 mars 2015 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 sur ce film, je trouve que Chabrol a rajouté une dimension quasi fantastique à l'oeuvre de Simenon
      27 mars 2015 Voir la discussion...
  • vincelluelles
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Il fallait au moins le charisme monumental de Serrault pour rendre attachant un tel personnage. "L'Étrangleur de Boston" français, brillant. ” — vincelluelles 23 mai 2016
    Commenter
  • LeoL
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Entre folie meurtrière et extravagances joviales il n'y a qu'un pas que Serrault et ses manières franchissent et mêlent allègrement. ” — LeoL 23 février 2014
    Commenter
  • elge
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ L’inquiétante étrangeté selon Chabrol. Et il y a ce personnage à la hauteur du talent de M. Serrault : fêlé, tragique, facétieux, touchant. ” — elge 28 octobre 2014
    2 commentaires
    • elge
      commentaire modéré Les dernières scènes, avec le chapelier et la prostituée (Aurore Clément) sont époustouflantes. Le personnage craque, Serrault devient sublime...
      28 octobre 2014 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré On peut noter les clins d'oeil de Chabrol à ses "maîtres" : une affiche du film de Renoir, "La nuit du carrefour" (tiré de Simenon également), un affiche du film de Wyler "Ben Hur", une silhouette d'Hitch dans un kiosque (d'ailleurs, on voit le lien du film avec "Psycho")
      28 octobre 2014 Voir la discussion...
  • Torrebenn
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Film noir provincial, de Chabrol, comme à son habitude parfait dans ce genre cinématographique. Empli de cynisme, de fiel et d'humour. ” — Torrebenn 8 juillet 2011
    Commenter
  • zephsk
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Toujours poussé au bout de lui-même, le héros simenonien en pleine Psychose devient Chapelier Fou. ” — zephsk 8 novembre 2013
    Commenter
  • xzerep
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Un merveilleux hommage à Simenon. Le scénario, régal de finesse, donne toute la moelle à un Michel Serrault réellement flippant. ” — xzerep 24 janvier 2013
    Commenter
  • ProfilSupprime
    Les Fantômes du chapelier “ L'un des tout meilleurs Chabrol ! Du lourd, du trés lourd !!! ” — ProfilSupprime 30 juin 2013
    Commenter
  • Nathanlemec
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Chabrol distille notre plaisir dans cette tragi-comédie où Serrault est d'un audace et d'une vitalité incroyable.  ” — Nathanlemec 7 avril 2013
    Commenter
  • quentindeleruelle
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Serrault sombre dans la folie et la violence avec une fluidité et une normalité troublante. Un bon Chabrol.  ” — quentindeleruelle 8 novembre 2013
    Commenter
  • DynatiaCydonia
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ C'est d'une telle lenteur que jusqu'à la dernière seconde du film, je pensais que l'inspecteur Derrick ferait un caméo pour coffrer le tueur ” — DynatiaCydonia 22 mai 2013
    Commenter
  • wham1978
    Sa note :
    Les Fantômes du chapelier “ Chabrol et Simenon étaient fait pour se rencontrer. La finesse avec laquelle l'intrigue et l'ambiance sont retranscrites est parfaite. ” — wham1978 30 décembre 2013
    Commenter

Casting de Les Fantômes du chapelier

Infos sur Les Fantômes du chapelier

Réalisé par Claude Chabrol
Écrit par Claude Chabrol


France - 2h00 - Thriller
Titre original : Les Fantômes du Chapelier
Sortie le 26 mai 1982

Synopsis

Dans une petite ville, Léon Labbé, chapelier de métier, a tué sa femme et entretient l'illusion que cette dernière est toujours vivante. Son voisin d'en face, un petit tailleur juif devient le confident privilégié de Léon, qui lui, tue avec méthode les amies de son épouse et nargue la police avec des lettres anonymes.

Films similaires à Les Fantômes du chapelier

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -