Poussières d'Amérique
(2011)
54% Taux de satisfaction
Poussières d'Amérique

Poussières d'Amérique

(2011)
Ce qu'en pense la communauté
  • 54%
  • 12 notes
  • 3,23 moyenne

Micro-critique star (Kikuchiyo) :
Kikuchiyo
Sa note :
Poussières d'Amérique “ Nous baladant en silence des origines à la modernité, du terrible au sublime, ADP questionne le cauchemar américain avec le langage du rêve. ” — Kikuchiyo il y a 3 jours
3 commentaires
  • Kikuchiyo
    Sa note :
    Poussières d'Amérique “ Nous baladant en silence des origines à la modernité, du terrible au sublime, ADP questionne le cauchemar américain avec le langage du rêve. ” — Kikuchiyo il y a 3 jours
    3 commentaires
    • Kikuchiyo
      commentaire modéré NB : passionnant film de pur montage, fait uniquement d'images d'archives (comme le superbe court-métrage DIANE WELLINGTON) et de musique, dont le montage déroutant, parfois tranchant, semble avoir des connexions qui seraient celles de l'inconscient et qui peuvent ainsi rappeler l'incohérence apparente de nos rêves/cauchemars. C'est simplement fascinant.
      il y a 3 jours Voir la discussion...
    • CyberSpace
      commentaire modéré @Kikuchiyo Je ne saurais que trop te conseiller de jeter un coup d'oeil au docu sur Disneyland qu'ADP avait réalisé il y a plusieurs années, il est assez fascinant : https://www.youtube.com/watch?v=76U5DTEwltk
      il y a 3 jours Voir la discussion...
    • Kikuchiyo
      commentaire modéré @CyberSpace Déjà vu (même si pas micro-critiqué ici), et je confirme !
      il y a 3 jours Voir la discussion...
  • juliendg
    Sa note :
    Poussières d'Amérique “ Toujours aussi flippé, Des Pallières propose un doc en cartons qui peine bel et bien à trouver sa consistance. On se fait vite chier, quoi. ” — juliendg 3 juin 2013
    2 commentaires
    • FeydRautha
      commentaire modéré Entièrement d'accord. Je me réjouissais de voir cette oeuvre que j'abordais comme un objet poétique emplit de mélancolie (le genre de truc qui se la pète mais que j'aime bien), au final oui ça se la pète, et on a droit à un enchaînement aléatoire d'images d'archives assez inintéressantes, entrecoupées de cartons pas indispensables qui brisent le rythme et qu'on attend comme la goutte d'eau du supplice chinois. Moi qui suis d'habitude sensible à la beauté des images d'archives, je m'aperçois que quand on dépasse une dizaine de minutes c'est vraiment chiant. Grosse déception donc, il ne me reste plus qu'à voir ce fameux Disneyland dont tout le monde parle.
      P.S: Pourquoi je lâche ma logorrhée sur ta pauvre MC qu'avais rien demandé? Parce que je voulais en faire une mais ça rentrait pas.
      25 juin 2013 Voir la discussion...
    • juliendg
      commentaire modéré Très bien trouvée en tout cas cette comparaison avec le supplice de la goutte d'eau, ils sont vraiment horribles ces cartons, à chaque fois je devais lutter pour ne pas lâcher l'affaire définitivement.
      25 juin 2013 Voir la discussion...
  • mos3n
    Sa note :
    Poussières d'Amérique “ Qu'est-ce que les 'Poussières d'Amérique' ? Mémoire oubliée recouverte de poussières ? Ou bien blocs de mémoires réduits en poussières ?.. ” — mos3n 25 mai 2013
    Commenter
  • Calino92
    Sa note :
    Poussières d'Amérique “ A voir par petits bouts, cette vision sarcastique de l'Amérique est aussi une belle démonstration du pouvoir suggestif des intertitres. ” — Calino92 il y a 9 jours
    Commenter
  • karaboudjan
    Sa note :
    Poussières d'Amérique “ Toujours brillant et mordant, ADP invente une Amérique affadie. Du point de vue de la forme, inadaptée au cerveau humain, c'est un calvaire. ” — karaboudjan 28 août 2013
    Commenter

Infos sur Poussières d'Amérique

Réalisé par Arnaud Des Pallières

France - 1h24 - Documentaire
Titre original : American dust
Sortie le 6 juillet 2011

Synopsis

« Ce film est une improvisation. Un journal de travail. Un poème un peu long fait de morceaux d’autres films, de bout de phrases, de musiques et de sons d’un peu de tout. Écrit dans la langue du cinéma. Sans dialogues. Sans commentaire. Muet. Mais bavard aussi parce qu’il raconte beaucoup d’histoires. Une vingtaine. Brèves, infimes et qui mises ensemble font ce qu’on appelle la grande histoire. Ça parle d’Amérique. Donc de nous. Des morceaux de la vie de chacun. Un enfant, son père, sa mère, le lapin, le chien, les fleurs, votre enfance, la mienne, la nôtre. Les Indiens, Christophe Colomb, Apollo, la lune. Chaque personnage dit je. C’est le journal intime de chacun. L’autobiographie de tout le monde... » (Arnaud des Pallières).

Films similaires à Poussières d'Amérique

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -