Salomé
(1922)
Salomé

Salomé

(1922)
Ce qu'en pense la communauté
  • -
  • 4 notes
  • 7 veulent le voir

Micro-critique star (Lolograhame) :
Lolograhame
Sa note :
“ C'est une histoire des corps, des désirs, des suicides. Chaque image, chaque intention fait aimer ce film davantage mais tout sonne faux. ” — Lolograhame 8 juin 2013
1 commentaire
  • elge
    (à propos de Salomé)
    Sa note :
    Salomé “ Ballet extravaguant, opéra tragique et graphique de la pureté et du grotesque. Et Alla Nazimova, sublime, forcément sublime. ” — elge 12 octobre 2013
    19 commentaires
    • Lolograhame
      commentaire modéré Clairement, une carrière pouvait être très courte à l'époque parce qu'à moins d'être dans un Griffith ou une production de Fairbanks (voire quelques autres), la durée de tournage était raccourcie. Cf. le nombre de films produits dans une année. Dans les carrières qui se terminent mal, il y aurait Olive Borden, qui a fini femme de ménage et dans la misère. Les actrices - visages et silhouettes - étaient plus picturales, j'ai l'impression, à cette époque-ci du cinéma.
      13 octobre 2013 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré Pour en revenir à "l'art délicat des MC" (comme titré en 1ère page ! :-) : Bravo @Lolograhame pour ta MC des "Deux orphelines" ! je ne'ai pas vu le film, mais je comprends de ta MC que c'est l'essence même du mélo : avec sa tension due aux rebondissements, aux suspenses dess croisements ratés... et ce "destin" qui emporte dans la foule... du coup, ça me donne envie de le trouver.
      14 octobre 2013 Voir la discussion...
    • Lolograhame
      commentaire modéré Je n'étais alors peut-être pas parfaitement à côté. Le rythme de certaines scènes est étonnant : une lenteur angoissante se retrouve confrontée par alternance à une course des plus effrénées. Le spectateur est sous tension pendant tout le film. Je n'aurais jamais cru ressentir une telle émotion devant un film pré-Hitchcock.
      16 octobre 2013 Voir la discussion...
  • Lolograhame
    Sa note :
    “ C'est une histoire des corps, des désirs, des suicides. Chaque image, chaque intention fait aimer ce film davantage mais tout sonne faux. ” — Lolograhame 8 juin 2013
    1 commentaire
    • elge
      commentaire modéré je viens juste de découvrir que ce film existait en DVD... nom de Zeus ! LA Nazimova ! Merci !
      3 octobre 2013 Voir la discussion...
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -