Sorgoï Prakov, my european dream
(2012)
un film de
78% Taux de satisfaction
Sorgoï Prakov, my european dream

Sorgoï Prakov, my european dream

(2012)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 78%
  • 19 notes
  • 3,75 moyenne

Micro-critique star (Gandalf) :
Gandalf
Sa note :
Sorgoï Prakov, my european dream “ Sorgoï Prakov est un film comme on en voit extrêmement rarement au cinéma. Il pousse le spectateur dans ses derniers retranchements ... ” — Gandalf 30 juin 2015
9 commentaires
  • Gandalf
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ Sorgoï Prakov est un film comme on en voit extrêmement rarement au cinéma. Il pousse le spectateur dans ses derniers retranchements ... ” — Gandalf 30 juin 2015
    9 commentaires
  • ChronociDe
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ Film monstre qui brouille les frontières entre fiction et réalité pour mieux dérouiller le système de l'intérieur. Destructeur. ” — ChronociDe 1 juillet 2015
    3 commentaires
  • TrueCine
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ Le concept est génial et fonctionne lors des 30 premières minutes, réaliste et terrifiante, la suite n'est que scènes hardcore surfaites. ” — TrueCine 25 août 2015
    1 commentaire
  • Wildin
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ L'homme rejeté par la société, s'écarte des valeurs morales. Le meurtre devient alors l'essence glauque d'une quête existentielle de l'être ” — Wildin 11 août 2015
    Commenter
  • RokuYon
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ Borat in Europe. ” — RokuYon 2 juillet 2015
    5 commentaires
    • ChronociDe
      commentaire modéré Je ne trouve pas que ce soit une copie. Le postulat de départ est à peu près le même mais c'est tout. Borat joue sur la bêtise et la naïveté de son personnage sur toute la durée du film tandis que chez Sergei cette naïveté laisse vite place à la désillusion qui le poussera dans ses derniers retranchements jusqu’à la folie autodestructrice. Le film est plus fou, plus radical qu'un Borat. Perso j'ai adoré le portrait qu'il dresse de Paris qui se mue petit à petit en un véritable enfer et je pense que le film raconte plus de choses qu'il n'y parait.
      2 juillet 2015 Voir la discussion...
    • RokuYon
      commentaire modéré Comme pour Borat j'ai enormement de mal avec les personnages "naifs" ou "idiots" surtout quand le trait est force de la sorte. J'ai l'impression que le realisateur prend ce genre de touristes utopiques pour des cons (il est vrai que le Paris syndrome existe vraiment cependant), incapables de penser pour eux memes et influencables facilement. Je vois tres bien ce qu'il essaye de raconter, il n'a pas d'argent pour le faire et se debrouille comme il peut certes, mais ca n'excuse pas les facilites. Je comprends que certaines personnes puissent aimer, tout comme certains aiment Borat, apres tout comme je le dis souvent l'egout et les odeurs... mais trop peu pour moi.
      2 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Gandalf
      commentaire modéré @RokuYon Borat et Sorgoi sont candides: ils ne connaissent rien. Mais dans le cas de Sorgoi, c'est l'inhumanité de l'homme qui va le pousser à se dévoiler et à se transformer, alors que borat ne change jamais au cours du film. De plus la force de Sorgoi Prakov reste le fait qu'il a été autoproduit par son réalisateur (qui est acteur principal aussi) ce qui le rend encore plus impressionnant de justesse pour un si petit film. Je veux dire, un film qui explore des thèmes aussi dures et crues, c'est vraiment un coup de poker
      5 juillet 2015 Voir la discussion...
  • bixentevolet
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ Une de mes pires expériences de visionnages. Cherkaski démonte les différentes facettes de l'être humain pour en ressortir la folie. Atroce. ” — bixentevolet 27 décembre 2015
    1 commentaire
    • bixentevolet
      commentaire modéré Post scriptum : Quand je dis "pire expérience", je parle du fait que j'ai été très mal à l'aise devant le film. Il est d'une dureté sans nom. Mais c'est ça qui fait la force du film
      27 décembre 2015 Voir la discussion...
  • NIHILISME
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ Malsain et dérangeant en possible, le film déborde d'inventivité et de prouesses. A voir ” — NIHILISME 23 janvier 2016
    Commenter
  • GodSly
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ Le film est en soi l'adaptation de la célèbre phrase de Rousseau, "L’homme naît bon, c’est la société qui le corrompt.", film non-manichéen. ” — GodSly 1 mai 2016
    Commenter
  • MrMixiz
    Sa note :
    Sorgoï Prakov, my european dream “ Un film traumatisant qui nous porte une réflexion sur beaucoup de points de notre société avec un personnage sombrant dans la folie ” — MrMixiz 29 juillet 2016
    Commenter
Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -