Supervixens
(1975)
un film de
Satisfaction communauté 38%
Supervixens

Supervixens

(1975)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 38%
  • 61 notes
  • 17 veulent le voir

Micro-critique star (Alan_Smithee) :
Alan_Smithee
(à propos de Supervixens)
Sa note :
Supervixens “ Du burlesque mammaire insoutenable débordant de catharsis. Féminisme de la pesanteur, montage à traction. Pour le Meyer et pour le rire. ” — Alan_Smithee 16 août 2018
6 commentaires
  • Alan_Smithee
    (à propos de Supervixens)
    Sa note :
    Supervixens “ Du burlesque mammaire insoutenable débordant de catharsis. Féminisme de la pesanteur, montage à traction. Pour le Meyer et pour le rire. ” — Alan_Smithee 16 août 2018
    6 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré J'ai vu ce film il y a bien longtemps. Je me souviens qu'il y était question d'aspects généreux de la féminité des femmes ou du moins d'un certain type de femmes privilégié par Meyer, mais pas de féminisme... De fait Russ Meyer passe, aux yeux des féministes de combat, pour un machiste. Après tout, puisque la tendance est dorénavant à considérer toute production en la labellisant de féministe ou de machiste, c'est à dire à lui donner un bon point ou à lui faire porter un bonnet d'âne, et qu'il semble impossible d'échapper à notre "judgemental zeitgeist" contemporain, je céderai à l'emportement général en qualifiant Russ Meyer de machiste hilare. ;-))
      16 août 2018 Voir la discussion...
    • Alan_Smithee
      commentaire modéré @Bosco Meyer a clairement choisi le (gros) bonnet d'âne ! Au discours féministe pesant, il préfère la pesanteur féminine. Curieusement, personne ne lui a jamais reproché sa représentation abrutissante de la gent masculine. Rustre, obsédé, vénal : le portrait qu'il dresse de ces messieurs n'est pas des plus reluisants. Pour ma part, je dirais qu'il remet les pendules à l'heure : un point partout ! Néanmoins, derrière la gaudriole se cache un cinéaste. Véritable homme-orchestre, Meyer maîtrise ses films de bout en bout et possède un univers bien à lui. Sa science du cadrage et du montage relève d'une logique de l'absurde. De par son indépendance, il a su exister par et pour son art. Russ Meyer ou la tentation de l'essai.
      16 août 2018 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @Alan_Smithee On est d'accord. D'un point de vue cinématographique comme pour le reste, pour les formes comme pour le fond.
      16 août 2018 Voir la discussion...
  • danienfrance
    (à propos de Supervixens)
    Sa note :
    Supervixens “ Dommage que la 3D relief n'existait pas à l'époque ... ” — danienfrance 6 février 2012
    Commenter
  • xzerep
    (à propos de Supervixens)
    Sa note :
    Supervixens “ Deuxième variation sur Vixen, le plus cartoonesque de tous, le plus excessif, et un humour qui se renouvelle à chaque scène. ” — xzerep 8 juin 2014
    Commenter
  • TrueCine
    (à propos de Supervixens)
    Sa note :
    Supervixens “ Gros What the Fuck malheureusement trop rarement drôle. ” — TrueCine 1 février 2015
    1 commentaire
    • RegisX
      commentaire modéré Ah, je sais comment claquer les 10 €...
      4 février 2015 Voir la discussion...
  • gillou107
    (à propos de Supervixens)
    Sa note :
    Supervixens “ "good trip " avec russ meyer , completement "fele"et totalement "inspire " ” — gillou107 5 avril 2015
    Commenter
  • fabior.denullepart
    (à propos de Supervixens)
    Sa note :
    Supervixens “ Je savais que Charles Napier y avait joué et cela en a étonné plus d'un. ” — fabior.denullepart 4 juin 2015
    Commenter
  • gcapron
    (à propos de Supervixens)
    Sa note :
    Supervixens “ Moins prétentieux que le 1er opus (si!), ce Supervixens mêle les grands sujets filmographiques de l'époque dans un grand délire décomplexé ” — gcapron 6 août 2016
    Commenter
  • erosdetective
    (à propos de Supervixens)
    Sa note :
    Supervixens “ Pour la plantureuse beauté des actrices et le côté cartoon érotico-burlesque. Mention spéciale pour Deborah McG. en SuperEula. ” — erosdetective 13 décembre 2015
    Commenter
  • gerardmeunier
    (à propos de Supervixens)
    Supervixens “ Pourquoi elle file pas son numéro de téléphone sous la photo ? ” — gerardmeunier 24 avril 2017
    1 commentaire
Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -