The Shanghai Gesture
(1941)
un film de
89% Taux de satisfaction
The Shanghai Gesture

The Shanghai Gesture

(1941)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 89%
  • 47 notes
  • 3,80 moyenne

Micro-critique star (bredele) :
bredele
(à propos de The Shanghai Gesture)
Sa note :
The Shanghai Gesture “ Une table de nouvel an où siège, l'orgueil, la corruption, le mystère, la fascination, la déchéance et la beauté de Gene Tierney. ” — bredele 30 décembre 2015
3 commentaires
  • bredele
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ Une table de nouvel an où siège, l'orgueil, la corruption, le mystère, la fascination, la déchéance et la beauté de Gene Tierney. ” — bredele 30 décembre 2015
    3 commentaires
  • elge
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ Oublions le scénario absurde. Restent les ors et les vices de cet orient de pacotille, écrin pour la plus belle des poupées, Gene Tierney. ” — elge 10 septembre 2016
    4 commentaires
    • elge
      commentaire modéré @bredele mmmm... je ne sais pas, je n'aime pas trop assister à un règlement de compte tout en essayant de garder un sourire entendu et distancié ! Au bout d'un moment j'ai la mâchoire crispée... mais oui, Mother Gin Sling est étonnante : Sternberg a toujours su fabriquer des monstres féminins étonnat. Par contre le scénario est trop caricatural, surtout son dernier soubresaut, trop brusquement noir v. le reste du film, ironique, donc totalement mal amené...
      10 septembre 2016 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré Mais c'est bien "l’apparition" Gene Tierney qui frappe dans le grouillement du casino (décidément elle est abonnée à ça !)... puis sa transformation... Sternberg n'est pas un grand cinéaste pour moi, mais il sait habiller les femmes (demander à Marlene !)
      10 septembre 2016 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @elge Sternberg est un grand connaisseur de dames
      10 septembre 2016 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ S recrée l’exotisme oriental et l’atmosphère malsaine de corruption et de dégradation érotique où l’ombre de Marlene erre à chaque détour ! ” — georges.b1 13 septembre 2015
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ Rarement Tierney n'aura été plus vénéneuse, ni plus belle que dans ce film. Ou alors dans le précédent ? Le suivant aussi ? Ouais, tous ! ” — Torrebenn 15 octobre 2012
    Commenter
  • Theus
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ Casino royal de Mother Gin Sling (sublime Ona Munson) où plus le film avance plus le coeur se perd. La caméra de Sternberg est virevoltante ” — Theus 16 décembre 2013
    Commenter
  • Pompon
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ Pari gagnant pour le trio de base, la dragonne mène le jeu mais la flamme crépite dans un final qui manque d'atteindre son plein potentiel. ” — Pompon 5 septembre 2016
    Commenter
  • jean_pierre
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ La vengeance est un mets qui se mange avec des baguettes. Sternberg nous sert là un succulent plat de femmes laquées à la sauce ophidienne. ” — jean_pierre 7 décembre 2015
    Commenter
  • EdouardS
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ Comme la chevelure de Mother Gin Sling revenant en boucle, l'image sternbergienne se mange elle-même en une géniale profusion autophagique. ” — EdouardS 10 août 2013
    2 commentaires
    • elge
      commentaire modéré pfou... c'est très beau... mais ça veut dire quoi ? (la caméra de Setrnberg est belle, ses mouvements dans le casino par exemple, mais autophagique ?)
      11 septembre 2013 Voir la discussion...
    • EdouardS
      commentaire modéré Revoyant le film, j'ai eu la forte impression que l'image se mangeait elle-même. Les plans de Sternberg sont baroques mais ils ne débordent pas. Dans l'image, on a une sorte de prolifération de boucles, d'éléments "décoratifs" qui ne se prolongent pas au-delà mais qui se recroquevillent, qui se nécrosent tous seuls. C'est là que j'ai fait le rapport avec la chevelure. Et puis tout est cercle dans ce film, l'un des plus cosmopolites qui soient alors que personne n'y voyage vraiment sinon dans son propre cerveau.
      J'ai sans doute été plus clair en écrivant cette note, hébergée sur un blog ami :
      http://eightdayzawee...hanghai-gesture.html
      11 septembre 2013 Voir la discussion...
  • sullivan
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ 3 femmes, 3 icônes. Chacune à sa façon. Une des pièces de cet envoûtant puzzle qui ne fera tomber les masques qu'à la fin. Hypnotique. ” — sullivan 12 décembre 2014
    Commenter
  • Kronan
    (à propos de The Shanghai Gesture)
    Sa note :
    The Shanghai Gesture “ Une image à jamais gravée : assise, Gene Tierney nous regarde de ses yeux pervertis par le jeu. Empoisonnée et sublime. ” — Kronan 28 mars 2014
    Commenter

Casting de The Shanghai Gesture

Infos sur The Shanghai Gesture

Synopsis

Shanghaï, enclave internationale, ville paraissant livrée à elle-même, peuplée d'individus de toutes nationalités. Des personnages au nom d'emprunt, au passé secret, évoluent dans un casino luxuriant appartenant à une femme non moins mystérieuse appelée Mother Ging-Sling. Poppy Smith découvre ce lieu fascinant et, sous l'influence d'un Égyptien indolent, plonge dans l'enfer du jeu. Cependant, le casino est menacé d'expropriation par un milliardaire qui accapare peu à peu le quartier. Mother Ging-Sling, jouant de ses relations, cherche à découvrir l'identité de l'acheteur pour le faire tomber.

Films similaires à The Shanghai Gesture

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -