Zabriskie Point
(1970)
82% Taux de satisfaction
Zabriskie Point Bande-annonce

Zabriskie Point

(1970)
Ce qu'en pense la communauté
  • 82%
  • 374 notes
  • 3,86 moyenne

Micro-critique star (julietteuuh) :
julietteuuh
(à propos de Zabriskie Point)
Sa note :
Zabriskie Point “ Rêves désertiques, envolée de la jeunesse, enchevêtrement des sens, explosion des normes. Zabriskie Point, lieu de pureté absolu. ” — julietteuuh 13 mai 2015
3 commentaires
  • julietteuuh
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Rêves désertiques, envolée de la jeunesse, enchevêtrement des sens, explosion des normes. Zabriskie Point, lieu de pureté absolu. ” — julietteuuh 13 mai 2015
    3 commentaires
    • Flol
      commentaire modéré Tu devrais définitivement écrire plus de MC. :)
      15 mai 2015 Voir la discussion...
    • julietteuuh
      commentaire modéré Oh merci beaucoup ! Je m'y mets sérieusement maintenant, j'ai l'impression d'avoir plus de crédibilité depuis que je suis ambassadrice ;)
      15 mai 2015 Voir la discussion...
    • Flol
      commentaire modéré @julietteuuh Et en plus, un magnifique film parrainé.
      16 mai 2015 Voir la discussion...
  • tchristophe
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Vision pessimiste d'une jeunesse rebelle. Intéréssant dans l'idée, mais les personnages manquent clairement d'humanité. ” — tchristophe 15 décembre 2011
    30 commentaires
    • GuillaumePerro
      commentaire modéré @ElmerHunter Tes deux derniers paragraphes sont très intéressants. Tu réponds à ma longue tirade de questionnement.

      Pour ta gouverne, CK a été ma première micro-critique, j'ai du t'énerver à d'autres moments pour que tu te désabonnes ;) Secondo, au sujet de ta pique (amicale), j'explique justement que c'est facile d'aller sur Wikipédia pour lire ce qui est marqué sur ce film, puis de les réciter lorsque l'on nous questionne sur le film. C'est justement ce que je ne fais pas(!). Au passage, j'ajouterais que Wikipédia est le truc facile sur lequel tout le monde tape, alors que la plupart du temps, il permet de donner une première approche plutôt juste d'un sujet. C'est d'ailleurs souvent ce que je fais, lire en diagonale wiki puis approfondir derrière avec des bouquins, des vidéos, des articles ou tous autres médias.

      Pour en revenir à CK, j'ai été déçu. Techniquement, je ne nie pas les bonnes choses (cf: un des premières scènes par exemple, où Kane est dans le lit et où Welles ajuste la focale sur le verre, la porte, le "corps" de Kane, ect, ...), j'estime juste que ce film à mal vieilli, là ou des films aussi âgés arrivent encore à me surprendre et me provoquer des beaux moments de cinéma. Je laisse sans doute trop de place à l'émotion dans mes jugements car j'associe souvent plaisir et réussite. Mais je ne veux pas faire partie de ces gens qui doivent lire le livre de Pauline Kael pour apprécier Citizen Kane. Si je lis ce livre une fois que j'ai vu le film, ce sera seulement pour comprendre sa dimension historique.

      Ce qui m'énerve le plus souvent avec CK, ce sont les personnes qui vénèrent ce film pour des mauvaises raisons, notamment "une intrigue à couper le souffle dont "Rosebud" signe un point final magistral" (en gros).
      16 décembre 2011 Voir la discussion...
    • ElmerHunter
      commentaire modéré Bien sûr ma pique sur Wikipédia était pourrie de mauvaise foi perverse, j'ai bien compris ce que tu voulais dire au départ ;) L'intéressant dans le livre de Kael est aussi qu'elle démystifie beaucoup de choses et affirme par exemple que Mankiewicz a joué un rôle beaucoup plus important dans le scénario que Welles aimait à le laisser croire. Beaucoup de gens aussi ont trouvé le livre plus intéressant que le film. ^^
      Sur le rapport au temps, qui me semble vraiment la grande révolution de ce film avec le rapport au sujet, il faut lire Deleuze. Ça ne vaut pas que pour Welles. Je t'ai retrouvé ça, il parle de CK à la fin : http://past.is/6PR2
      (D'ailleurs je crois qu'il parle aussi de Resnais comme grand cinéaste du temps.)

      En tout cas je veux surtout dire qu'effectivement c'est un film important historiquement, qu'il marque un avant et un après à de nombreux niveaux dans l'histoire du cinéma et qu'à mon avis tout cinéphile qui se respecte se doit d'essayer de comprendre en quoi. On ne peut plus le découvrir "vierge" parce que tous les films qu'on a vu avant en général ont déjà puisé à cette source...
      On peut aussi trouver que l'Odyssée a mal vieilli et que c'est pénible à lire, mais si on aime la littérature il faut aussi savoir pourquoi c'est une œuvre qui compte. Les films et livres juste pour le plaisir ne manquent pas, heureusement on n'est pas là que pour se prendre la tête.
      16 décembre 2011 Voir la discussion...
    • adieuauxfilms
      commentaire modéré Merci compagnons de m'avoir appris l'existence de Kael. Je ne connaissais pas et n'en connaîtrais pas plus d'elle.
      10 avril 2014 Voir la discussion...
  • Anaphor
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Avions en couleurs et amours entrelacés sont les armes de cette jeunesse spirituelle, où le feu n'est que fantasme. Suprématie de la pensée. ” — Anaphor 6 octobre 2015
    2 commentaires
  • Airone
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Escale temporaire, intemporelle, extase indéfinie, infinie, Zabriskie Point, vain échappatoire éclatant la brutalité des formes du réel. ” — Airone 1 décembre 2014
    2 commentaires
    • CyberSpace
      commentaire modéré Que de belles MC :)
      6 janvier 2015 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @guillaumegas Merci à toi et merci pour cette jolie "poussée de de pouces verts ! :) (les tiennes sont superbes aussi d'ailleurs)
      6 janvier 2015 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Le sarment de la colère libertaire dans la Babylone moderne, projeté dans un poème halluciné au croisement de l'art et de la pensée. Immense ” — ianov 27 mai 2015
    Commenter
  • CyberSpace
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Géométrie, lignes de fuite, capitalisme nocif, jeunesse rebelle, amour impossible : l'Amérique des 70's sublimée par Antonioni. Grandiose. ” — CyberSpace 27 août 2013
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ A fait un voyage empli de nostalgie à la recherche d'une Amérique disparue. Perception poétique d'un artiste sur la mutation d'une société! ” — georges.b1 9 juin 2013
    Commenter
  • Sanium
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Tel un lancer d'avion en papier, la liberté s'élance frivolement tout en foulant l'espoir d'une échappatoire à une mort prématurée. ” — Sanium 24 janvier 2016
    3 commentaires
    • TrueCine
      commentaire modéré il manque 1 étoile et demi à ce film, je le considère comme le meilleur film de la période personnellement
      1 février 2016 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré @TrueCine Je me souviens avoir lu que tu adorais ce film oui... Tu fais référence au Nouvel Hollywood c'est bien ça ? A vrai dire je n'y connais pas grand chose à ce propos (pour ne pas dire rien). Si tu pouvais m'éclairer ça serait sympa !
      1 février 2016 Voir la discussion...
    • TrueCine
      commentaire modéré @Sanium en fait c'est peut-être pas le meilleur film du nouvel hollywood car formellement il y a des chefs d'oeuvre juste incroyable comme Voyage au bout de l'enfer, Apocalyspe Now, Le Lauréat, Alfredo Garcia, Taxi Driver, Rosemary's Baby qui me paraissent aussi importants. Le Nouvel Hollywood c'est la période entre 1968 et 1980 ou sont apparus des réalisateurs comme De Palma, Scorsese, Coppola, Altman, et a cette époque ce sont les réalisateurs qui prennent le contrôle des grands studios, "l'Ancien Hollywood" ne fonctionnant plus auprès du grand public dans la période de contestation politique et de libération sexuelle qui règnait aux USA à la fin des années 60. Le code Hayes , qui était un espèce de code censure au sein des oeuvres, est aboli en 1967 alors qu'Hollywood connait une sorte de vide artistique et commercial (avec l'explosion de la télé les gens ne vont plus au cinéma et ne se reconnaissent plus dans les grandes production Hollywoodiennes à la Cléopatre, désastres économiques). Du coup dans le creux de la vague de nouveaux jeunes réalisateurs que j'ai déjà cité émergent, les premiers films qui brisent les tabous et "épouse" les mouvances contestataires de l'époque et qui connaissent le succès sont Le Lauréat, Easy Rider et Bonnie and Clyde. Au vu de ces succès les studios donnent plus de liberté aux réalisateurs d'où les films incroyables qui peuvent sortir qui ne le pourrait plus de nos jours par exemple. Il y a 2 types de réalisateurs du nouvel hollywood, les jeunes qui émergent: Malick, Scorsese, De Palma, tous cinéphiles qui s'inspireront du néoréalisme Italien et de la Nouvelle Vague en France; et les plus vieux qui se réapproprient les codes et prennent le pouvoir des studios: Coppola, Nichols, Friedkin, Cimino, Bogdanovitch et Antonioni donc. Et pour le coup je trouve que Zabriskie Point est probablement LE film qui a le mieux saisi sont époques, on retrouve dans le film tous ce qui faisait la contre-culture de l'époque, les contestations étudiantes, la libération sexuelle, la quête de liberté, la critique de la société de consommation, Zabriskie Point transpire la contre-culture et à tous compris a son époque (le film a été tourné en 1970, ils étaient en plein dans l'actualité !), mais bien plus encore ! Dans sa sublime scène finale, Zabriskie Point montre la futilité de ces contestations qui ne restent que des utopies, des fantasmes, on est très loin du happy-end, Antonioni est lucide, mais laisse rêver ses personnages, car avant tout les années 70 c'est cela, la volonté de changer le monde dans des élans pacifistes, mais illusoires.
      1 février 2016 Voir la discussion...
  • TrueCine
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Zabriskie Point, le cinéma délivré de toutes ses contraintes, témoin lucide de son époque, probablement la plus grande période du cinéma US. ” — TrueCine 23 novembre 2015
    2 commentaires
  • HugoLRD
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Au diable les maladresses du film: ZP est un chant d'amour à la jeunesse, à la beauté des rêves, à la liberté...quitte à tout faire péter. ” — HugoLRD 14 novembre 2015
    7 commentaires
    • ianov
      commentaire modéré @HugoLRD La fin restera toujours dans ma mémoire...comme la plupart des films d'Antonioni d'ailleurs, je ne citerai que la fin de Profession reporter dont le plan séquence final est sidérant
      15 novembre 2015 Voir la discussion...
    • HugoLRD
      commentaire modéré @ianov Je vais le voir bientôt celui-là, je te dirai!
      15 novembre 2015 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré Ca passera tout seul tu verras
      15 novembre 2015 Voir la discussion...
  • RemyEnImages
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Un film où l'avenir n'est rose qu'à travers sa BO signée Pink Floyd. Un film militant, innovant, qui ne laisse personne indifférent ” — RemyEnImages 12 janvier 2015
    2 commentaires
  • Scronchh
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Loin du cynisme d'un monde en marche, la jeunesse vit, respire et espère. Sympathique mais anecdotique. ” — Scronchh 30 mai 2015
    2 commentaires
    • Scronchh
      commentaire modéré Et si quelqu'un n'est pas d'accord je veux bien qu'il m'explique en quoi ce n'est pas anecdotique, ça m'intéresse !
      30 mai 2015 Voir la discussion...
    • TrueCine
      commentaire modéré Le meilleur témoignage d'une époque, les rêves et les désillusions de la jeunesse des 70's, une merveille ce film
      23 novembre 2015 Voir la discussion...
  • CinemAtrium
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Antonioni, peintre de l’incommunicabilité entre l’image et le monde, entre les mots et les choses. Son plan ? Nous rendre la vue. ” — CinemAtrium 30 janvier 2016
    1 commentaire
    • CinemAtrium
      commentaire modéré Et j'ai longuement hésité avec incommunication mais ça n'avait plus le même sens pour moi.
      30 janvier 2016 Voir la discussion...
  • Thib27
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Quête de liberté, épanouissement, révolution de la jeunesse : un rêve psyché fascinant mais trop désincarné pour toucher pleinement son but. ” — Thib27 29 octobre 2015
    6 commentaires
  • psobkow
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Antonioni filme le désert de la foi révolutionnaire comme un avion, càd "une ligne droite". Pudeur de l'orgie et obscénité des industriels. ” — psobkow 31 mai 2016
    Commenter
  • joyisdivided
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ L'art du décentrage à son meilleur, pour sublimer le fantasme de la rencontre au milieu du film. Antonioni filme le plus beau des voyages. ” — joyisdivided 9 juin 2011
    Commenter
  • LaKinopitheque
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Dans la Vallée de la Mort, les amours sont stériles et le désert lui-même se voit miter par la société moderne. Antonioni dépèce un mythe. ” — LaKinopitheque 31 octobre 2015
    Commenter
  • CourteFocale
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ La révolution formelle d'Antonioni suspend le temps au lieu de l’accélérer. Lorsque le film s'arrête, on sait déjà qu’on ne l’oubliera pas. ” — CourteFocale 2 juin 2016
    Commenter
  • LEtranger
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ La société de consommation envahit l'espace américain, perte de sens faisant poindre, au cœur de l'homme, une cicatrice éternelle. ” — LEtranger 5 novembre 2015
    Commenter
  • gaugamelle
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Antonioni filme le fantasme stylisé d'une jeunesse insoumise dans la chaleur atomique d'une splendide Californie. ” — gaugamelle 5 février 2014
    Commenter
  • Varla
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Certaines images de ce film ont traversé mes yeux pour aller se graver directement dans l'arrière de mon cerveau. ” — Varla 21 avril 2015
    Commenter
  • LyzardQueen
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Une balade sauvage, animale et lyrique sur fond de contestation plus que politique, mais bien philosophique. Une conclusion des plus belles. ” — LyzardQueen 17 janvier 2014
    Commenter
  • Kronan
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ L'espace d'un instant un souffle de liberté puis la rage, celle d'une étreinte explosive, d'une révolution éphémère, d'une funeste réalité. ” — Kronan 3 mai 2014
    Commenter
  • thibaultd
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ La vision d'Antonioni, parfois caricaturale dans la première moitié du film, se fait plus libre et élégante dans une seconde partie sublime. ” — thibaultd 17 juin 2016
    Commenter
  • Fandedurendal
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Zabriskie Point c'est avant tout un grand morceau d'esthétisme, un grand moment de jouissance cinématographie. ” — Fandedurendal 19 février 2016
    Commenter
  • Madlaine
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Zab. Quand on est suffisamment intime avec un film pour lui donner un surnom, on ne le classe plus parmi les jalons, maisles constellations. ” — Madlaine 31 mai 2016
    Commenter
  • IVI
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Rébellion jeune et liberté de l'esprit, réunies dans une bulle atemporelle désertique, les 60's fascinent l’œil d'Antonioni. ” — IVI 4 mars 2016
    Commenter
  • etinou
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ À écouter Antonioni, la jeunesse française devrait faire péter l'Elysée, piquer le Falcon du Président et faire l'amour aux Buttes-Chaumont. ” — etinou 20 juin 2016
    Commenter
  • elge
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Le dernier enfantillage d’un adulte esthète et désemparé. ” — elge 20 septembre 2013
    Commenter
  • RokuYon
    (à propos de Zabriskie Point)
    Sa note :
    Zabriskie Point “ Photographie splendide, dernières minutes saisissantes, par contre la carte de la Californie n'est pas trop maîtrisée... ” — RokuYon 21 janvier 2015
    3 commentaires
    • Altoy
      commentaire modéré la carte de la Californie ?
      21 janvier 2015 Voir la discussion...
    • RokuYon
      commentaire modéré Il va falloir m'expliquer comment on peut se retrouver au milieu de Death Valley en allant a Phoenix depuis Los Angeles, c'est un peu le chemin oppose. Et puis le desert ce n'est pas ce qui manque en qualifornie ou en Arizona, donc aller a Death Valley n'avait aucun interet pour Daria (vu sa route).
      21 janvier 2015 Voir la discussion...
    • RokuYon
      commentaire modéré Antonioni aurait tres bien pu choisir Las Vegas par exemple comme destination, ce qui aurait colle davantage. En plus je n'ai pas l'impression qu'il ait choisi Phoenix pour la symbolique, donc bon...
      21 janvier 2015 Voir la discussion...

Casting de Zabriskie Point

Infos sur Zabriskie Point

Synopsis

Los Angeles, 1969. La contestation grandit dans les milieux universitaires. Marc, un jeune homme solitaire, est prêt à mourir pour la révolution mais il se refuse à mourir d'ennui. Révolté par les arrestations arbitraires, il achète un pistolet pour se protéger. Témoin d 'une fusillade au cours de laquelle un étudiant noir est abattu par un policier, il s'apprète à risposter quand soudain le policier est abattu. Craignant d'être poursuivi pour un crime qu'il n'a pas commis, il s'enfuit dans le désert à bord d'un avion volé...

Films similaires à Zabriskie Point

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -