[Classement] Sergueï M. Eisenstein (No 8)

[Classement] Sergueï M. Eisenstein (No 8)

Liste de 9 films par clemgeo
| 88 vues  | 3 personnes ont aimé

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein est en huitième position dans mon Top 50 des réalisateurs effectué par les algorithmes de Vodkaster (en janvier 2017).

> Pourcentage de la filmographie vu : 45 %

À comparer avec le top de @Torrebenn : http://www.vodkaster...stein-n-4-50/1139979

/block/list/vk_list_items?id=1309287&from_url=/listes-de-films/classement-serguei-m-eisenstein-no-8/1309287&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
  • 1
    Alexandre Nevski
    1
    Drame | 1h52
    84%
    | Sa note :
    Synopsis : Le film retrace un événement phare de l'histoire de la Russie au xiiie siècle : l’opposition du prince Alexandre Nevski à l’invasion des chevaliers teutoniques et notamment la bataille du lac Peïpous qui mit fin à leur expansion orientale. Le film est réalisé par Sergueï Eisenstein et Dimitri Vassiliev.
  • 2
    Le Cuirassé Potemkine
    2
    Drame | 1h15
    87%
    | Sa note :
    Synopsis : L'événement, qui a lieu pendant la Révolution russe de 1905, est ici vu comme précurseur de la révolution d'Octobre (1917) et est présenté du point de vue des insurgés. Le cuirassé reproduit, dans le microcosme de son équipage, les clivages de la société russe et ses inégalités. L'une des causes de la mutinerie est la question de la nourriture. Les officiers présentés comme cyniques et cruels contraignent l'équipage à consommer de la viande avariée, alors qu'eux-mêmes maintiennent un train de vie privilégié parmi l'équipage (scène de la vaisselle « Dieu, donne-moi mon pain quotidien »).La scène la plus célèbre du film est le massacre sur les marches de l'escalier monumental d'Odessa, où des soldats descendent d'une manière rythmée et machinale sur la foule en la bousculant. Le plan d'un landau qui dévale les marches utilise un travelling avant en plongée, façon de filmer révolutionnaire pour l'époque.
  • 3
    Ivan le Terrible
    3
    Drame | 1h35
    82%
    | Sa note :
    Synopsis : Devant l'incapacité des régents, le jeune Ivan décide de se faire couronner. Mais sa tante, qui voudrait voir son fils Vladimir sur le trône, avec la complicité des boyards, fait empoisonner la tsarine. Ivan se retire alors dans un monastère. Le peuple rappelle Ivan.
  • 4
  • 5
    Octobre
    5
     (1927)
    Documentaire | 1h28
    85%
    | Sa note :
    Synopsis : Petrograd, octobre 1917 : les Bolcheviks prennent le pouvoir. 10 jours qui ébranlèrent le monde...
  • 6
    Le Journal de Gloumov
    6
    6m
    Synopsis : En 1923, Sergueï Eisenstein réalise ce court métrage afin qu'il soit diffusé au théâtre avant la représentation de la pièce Un homme sage d'Alexandre Ostrovski. Le court métrage est censé évoquer les pensées de Gloumov mais il semble qu'il soit davantage réalisé pour montrer "l'actualité" de la pièce. En effet, Un homme sage a été écrit au XIXe siècle, mais Eisenstein s'en prend aux spéculateurs accusés de provoquer les guerres pour vendre des canons et on pense plus aux débats sur les origines de la Première Guerre mondiale.
  • 7
    La Grève
    7
     (1924)
    Drame | 1h18
    Synopsis : En 1912, dans l'Empire russe, les ouvriers d'une usine sont poussés à bout par des conditions de travail éreintantes, et des espions choisis parmi le lumpenprolétariat sont chargés de dénicher les meneurs syndicalistes. Un ouvrier est accusé à tort d'avoir volé un micromètre. Sous la pression, il se pend. Ses collègues décident de se mettre en grève, mais celle-ci sera réprimée de manière sanglante par l'armée tsariste.
  • 8
    La Ligne générale
    8
    Drame | 2h00
    Synopsis : Dans l’immensité tragique de la plaine russe, une population misérable de paysans armés d’outils dérisoires s’active au dur labeur de la terre.
  • 9
    Que viva Mexico !
    9
    Synopsis : Ce film devait montrer l'histoire du Mexique et de la dictature de Porfirio Diaz, jusqu'à la Révolution de 1910-1916. Le scénario initial d'Eisenstein comprenait un prologue, un épilogue et quatre épisodes : I- Fiesta; II-Sandunga; III- Maguey ; IV- Soldadera. Au cours de cette année de tournage (1931-1932), Eisenstein et Alexandrov avaient enregistré près de 70 000 mètres de pellicule. Mais Upton Sinclair, écrivain socialiste millionnaire, qui finança le projet du film, leur coupa les vivres et récupéra les bandes qu'il utilisa à ses propres fins. Eisenstein fut définitivement dépossédé de son travail et ne parla plus jamais de ce film. 30 ans après sa mort, les USA permirent enfin à l'URSS de reprendre possession des rushes - mais il manquait 15 000 m du métrage initial. Le film présenté ici est le résultat du montage de la version de 1979 sous la direction d'Alexandrov.
5 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de clemgeo
Listes appréciées par clemgeo
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -