Iz

Iz

Liste de 20 films par elge
| 76 vues  | 3 personnes ont aimé

I.A.L Diamond est le scénariste attitré de Billy Wilder pour, je crois environ 12 de ses films durant prés de 25 ans (dont « Some Like It Hot », « The Appartment », « One Two Three », « A Foreign Affair », « Avanti », « The Private Life of Sherlock Holmes »…)

J’avoue que j’ai d’abord cru que ce Diamond n’existait pas, que c’était un pseudo derrière lequel se cachait Wilder lui-même.
J’avais tort….
Mais pas totalement.

I.A.L Diamond est né en Roumanie le 27 Juin 1920. Il émigra aux US (à Brooklyn), avec sa famille, dés l’âge de 9 ans. A l’école, il devient un crack en mathématique, gagnant plusieurs médailles des Olympiades des maths ; il en tira ses initiales : I.A.L. = Interscholastic Algebra League !

I.A.L. Diamond est bien un pseudo. Et je n’ai pas trouvé trace de son vrai nom !

Etudiant à l’université de Columbia, il devint simultanément membre de la « Philolexian Society » et le créateur de 4 « Varsity Shows » successifs, deux éminentes traditions estudiantines qui préparent généralement à de belles carrières…

C’est alors qu’il accepta un contrat à la Paramount. Puis à Universal. Puis encore à la Warner, où son travail de scénariste fut enfin récompensé par un premier succès : « Never Say Goodbye » de J.Kern avec Errol Flynn et Eleanor Parker. C’est à la 20th century Fox qu’il rencontra Billy Wilder et devinrent inséparables, écrivant leur scénario à quatre mains… avec « de la sueur, du sang et de larmes » dit Billy Wilder dans une jolie interview de Michel Ciment, dans lequel Billy et Iz (c’est ainsi que Billy Wilder surnomma Diamond : Iz) nous font un sketch sur « comment donc écrire un scénario »
C’est là, et c’est irrésistible : http://www.youtube.com/watch?v=iVSTBBxw4_k&feature=player_embedded

En complément, voici leurs 10 conseils pour écrire un scénario :
1. Le public est inconstant.
2. Attrapez-le par la gorge et ne le laissez pas s’enfuir.
3. Développez un arc dramatique clair pour votre protagoniste.
4. Sachez où l’intrigue vous mène.
5. Plus vos nœuds dramatiques seront subtilement cachés, meilleur vous serez en tant qu’auteur.
6. Si vous rencontrez un problème avec le troisième acte, c’est dans le premier acte que se trouve sa source.
7. Laissez le public raisonner par lui-même, il vous en sera reconnaissant.
8. Lorsque vous intégrez une voix-off, elle ne doit pas décrire ce que le public voit déjà à l’écran mais lui fournir des informations supplémentaires.
9. Les évènements qui se déroulent en clôture du second acte sont le déclic de la fin de l’histoire.
10. Dans le troisième acte, action et tempo doivent augmenter crescendo jusqu’à la résolution de l’histoire. Une fois qu’elle arrive, le film est fini, ne vous attardez surtout pas.

Voici un extrait du dialogue de ce grand film de Billy Wilder, « Sunset Boulevard », qui met, tiens donc, en scène un scénariste à Hollywood, Joe (joué par William Holden… Betty est joué par Nancy Olson) :

Betty: « I’d always heard that you had some talent. »
Joe: « That was last year. This year I’m trying to make a living. »

/block/list/vk_list_items?id=1289733&from_url=/listes-de-films/iz/1289733&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
1 commentaire
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -