La foi en demain

La foi en demain

Liste de 16 films par DaleCoop
| 232 vues  | 8 personnes ont aimé

Le cinéma actuel regorge de films tous plus coûteux les uns que les autres.
L'industrie prend le dessus et on nous sert des "oeuvres" aux budgets de plus en plus pharaoniques.
Pour quel résultat ? Dans quel but ? Avec quel esprit derrière ?
Parlons un peu de ces films qui envahissent nos salles et qui font tant parler d'eux.

Souvent je ressors déçu des projections quand j'ai payé un ticket pour voir la dernière grosse production du moment. Souvent j'ai des attentes, et ce qui défile sous mes yeux n'y correspond pas. Souvent je cherche de la mise en scène et fait preuve d'ouverture et de patience; et bien (trop) souvent je me sens trahi. Naïf le Dale vous dîtes ? Sûrement. Et vous avez souvent raison.

Pourtant des mecs sortent parfois des machines cinématographiques gargantuesques sans tomber dans le pachydermique et l'imbuvable. Les solutions mystères ? On les connait paradoxalement depuis la nuit des temps... Émotion, mythologie, humanité, franchise du propos... Des notions si bien maîtrisées par certains et si éclipsées par d'autres que ça en devient déconcertant.

Pourquoi ce titre de "foi en demain" ? Parce que, comme je le disais dans ma MC si commentée de Gravity, certains films de ces dernières années me font penser que nous verrons d'autres pépites que celles de cette liste dans les années à venir, et qu'elles seront du même acabit, sinon plus fantastiques encore !

Quand je parle de "cinéma de demain" je parle du cinéma dont la population en générale va parler (oui, les grosses productions). Bien sûr que des pépites indépendantes et des films d'auteurs (qu'ils soient français, hong-kongais, américains, russes ou que sais-je encore...) continuent de sortir et continueront encore (et fort heureusement sinon on péterai clairement des câbles à force de se répéter que tout s'est arrêté à partir de ce salop d'Avatar), mais des blockbusters de qualité ça court moins les rues....et pourtant ça gueule beaucoup plus fort ! À tort ou à raison, c'est tout le sujet...

Maintenant que le contexte est posé, place au débat pour ceux qui le veulent et qui ont, je le sais, des choses à dire !

Cinéphilement votre.

DaleCoop

/block/list/vk_list_items?id=1313513&from_url=/listes-de-films/la-foi-en-demain/1313513&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
30 commentaires
  • DaleCoop
    commentaire modéré *on nous sert tellement
    21 octobre 2015 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré Il y a plusieurs autres points sur lesquels il me semblait important de revenir.

    Dans la critique faîte à ces films, on généralise souvent cette idée de "production américaine = absence d'âme".
    Pour faire gros...
    Tout d'abord j'aimerai rétablir la vérité.
    Guillermo Del Toro et Alfonso Cuaron sont Méxicains, Neill Blomkamp est Sud Africain, Tsui Hark est Hong-Kongais, Nolan est Britannique, Miller est Australien, Jackson est Néo-Zélandais, Joon Ho-Bong est Coréen, James Cameron est Canadien, Tom Tykwer est Allemand.
    Seuls les Wachowski dans tous ceux cités sont Américains.
    La production de Pacific Rim est principalement Méxicaine et les acteurs viennent d'un peu partout. Cloud Atlas a été financé via des "petites sociétés" de façon indépendante. Même chose pour Mad Max FR et District 9.
    Et je ne vous parle même pas des Hark et de Snowpiercer.
    Alors ok la distribution est Américaine. Mais bon faut bien de l'argent pour financer tout cela et si c'est pas à Hollywood qu'ils vont pour le trouver, ils peuvent encore chercher longtemps.
    Si tous ces films avait échappé au système et, comme Moon de D.Jones, était sorti en direct to DVD, peut-être qu'on aurait moins fait chier.

    En tout cas cet argument de "grosses productions américaines" ne tient pas le coup. C'est la preuve d'une désinformation totale et d'un manque d'ouverture affligeant.

    Autre point que j'ai aborder dans mon commentaire précédant : le rapport à Marvel, DC, Snyder, Abrahms, Nolan, Bay...
    Je tiens à dire tout de suite que je ne suis pas fermé sur ces films et ces réals. J'ai apprécié Watchmen, Inception, Avengers 2, Mission Impossible 3 et même No Pain No Gain, c'est dire !
    Mais ce cinéma n'a rien à voir du point de la mise en scène.
    Soit il n'y en a presque pas (Inception, Avengers) soit elle est bien trop éloignée de l'esprit d'origine (les nouveaux Star Trek) soit elle n'est tout simplement pas impressionnante (Transformers...).
    Attention ! Je ne met pas Inception et Tranformers dans le même sac. Ça n'aurait aucun sens.
    Simplement, je rapporte les paroles que j'entends dans le camp anti-Marvel/Nolan et cie, qui pour le coup mélange tout.
    Ce que je voulais dire c'est surtout qu'on parle "d'alternative" à ce genre de blockbusters quand on parle de Pacific Rim ou de Mad Max. On parle de "réponse à". Je pense que les films n'ont pas été pensé une seule seconde dans ce sens. Ce sont simplement des films francs, honnêtes et au final assez classique dans leur façon de raconter et dans ce qu'ils racontent. Seulement, la forme est tellement rafraîchissante, le fond est tellement plus coloré et parlant que tout le reste qu'on s'extasie devant et qu'on se sent mal une fois les films terminé parce qu'on sait qu'il va falloir attendre un grand nombre de visionnages avant d'assister à nouveau à ce genre de spectacle.
    Je suis le premier à défendre certains blockbusters qui n'ont rien à voir avec ceux cités dans cette liste (je pense à Captain America 2 par exemple). Mais ce ne sera jamais pour les même raisons et jamais aussi fort que là haut...
    21 octobre 2015 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré *classiqueS
    21 octobre 2015 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré *terminéS (rah marre des fautes !!)
    21 octobre 2015 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    commentaire modéré @DaleCoop : Je pense que les films que tu cites plus haut (même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec tous les choix) se différencient des plus grosses productions de deux manière : la mise en scène, ainsi que la narration. Le point d'harmonie entre une mise en scène audacieuse et une narration limpide engendre les mouvances de la pensée, et la mise en lumière de celle-ci. La pensée ayant réussi à germer, elle ne cessera ensuite de nourrir la mise en scène et la narration, et inversement. Nous arrivons alors au point fondamental du processus de création : la naissance de l'émotion. Ainsi, comme l'a toujours affirmé Lynch, il me semble que l'émotion germe lors de l'union de la beauté et de la pensée : deux éléments qui manquent cruellement aux plus grosses productions. Dés lors, il est impossible de voir fleurir l'émotion.

    Parmi les plus grandes réussites, il me semble important de développer quelque peu sur le cas de Mad Max : Fury Road. Cela parait un peu vain, puisque tout le monde l'a déjà fait, cela n'empêche qu'il cette œuvre me parait être le meilleur exemple qui puisse étayer ma théorie. En effet, les qualités de mise en scène, de gestion du cadre, de l'espace, ont été maintes fois maintes fois démontrées et sont assez indéniables. On a par contre souvent critiqué Mad Max pour sa narration dite "simpliste", or cela ne me parait pas être le cas, bien au contraire. On ne peut se permettre de confondre "simple" et "simpliste", car, bien que l'histoire et les thèmes abordés soient en effet simples, le traitement dont ils font l'objet ne l'est pas. Ainsi, la narration ne passe pas par le dialogue et la parole, mais bien par le visuel et l'image (« La pensée est limitée, mais l'image est absolue. », affirmait Tarkovski). Les plans engendrent l'idée, non les mots. D'où cette impression de perturbation chez certains. Il demeure néanmoins irréfutable que la narration est audacieuse.
    Mais ce qui frappe le plus lors de la vision de Mad Max, c'est cette envie de revenir aux origines même du spectacle, à l'essence du Cinéma. « Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé. », disait Kubrick. C'est ici exactement la direction que prend Miller. L'usage de l'image accélérée, le peu de recours aux effets numériques pour favoriser les cascades réelles et ainsi amplifier l'aspect de réalité, ou encore le choix d'user de plans longs : autant d'idée mettant en valeur la volonté de renouer avec les racines, pour mieux innover par la suite.

    Concernant l'avenir du blockbuster, je suis plutôt confiant. Il me semble nécessaire qu'ils reviennent à leurs origines, pour mieux ensuite explorer de nouvelles issues. Mais alors, une autre question s'impose : les blockbusters seuls arriveront-ils à forger le cinéma de demain ? Il me semble évident que la réponse est non. Ainsi, les films "d'auteurs" participeront grandement à l'innovation. Il suffit de voir des œuvres telles qu'Inland Empire, Twixt, Under the Skin, Adieu au Langage, Holy Motors, The Tree of Life, Redacted ou encore Love Exposure pour s'en convaincre (quelques œuvres parmi tant d'autres ...).
    Ainsi, les blockbusters baignent au cœur d'une source inépuisable d'idées, l'innovation de ceux-ci se trouvera alors dans leur audace.
    23 octobre 2015 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    commentaire modéré Dès lors * Cela n'empêche que cette œuvre * Autant d'idées * (Trop de fautes, on va mettre ça sur le compte de la fatigue ... ^^)
    25 octobre 2015 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré Je viens de voir 2 choses : le lien vers la critique de Dahan sur Mad Max est mort donc je partage celui là : https://www.youtube.com/watch?v=MP4IwMsDQ8Y
    Et 2ème chose je n'ai pas répondu à @Apocalypse12, je le ferai dès que je trouverai le temps !
    27 janvier 2016 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré 3ème point : j'ai revu Watchmen et c'est bien pourri...
    27 janvier 2016 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    commentaire modéré Même chose pour Captain America 2
    27 janvier 2016 Voir la discussion...
  • TrueCine
    commentaire modéré A la poursuite de Demain est assez fascinant même si je trouve qu'il ne va complètement au bout de ses idées.
    27 janvier 2016 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de DaleCoop
Listes appréciées par DaleCoop
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -