Le memento du dialoguiste Hollywoodien (part three)

Le memento du dialoguiste Hollywoodien (part three)

Liste de 12 films par elge
| 283 vues  | 1 personne a aimé

Suite et fin du « Mémento du Dialoguiste Hollywoodien » (classé par genres).
Toujours écrit par Harry Purvis, traduit par Claude Chabrol pour un Hors Série des Cahiers du Cinéma sur la Situation du Cinéma Américain en 1955.

Films musicaux (1 à 3) :
- Ecoutez ma petite, pourquoi ne rentrez-vous pas chez vous ? vous savez quelles sont vos chances ici ? pour une qui perce, il y en a deux mille qui battent le pavé.
- On dirait que cette chanson a été écrite pour vous.
- Bien sûr, elle est bonne, elle est même excellente, mais ce n’est pas uns star.
- Voilà ! C’est ça ! C’est ça le numéro qu’il nous faut pour le deuxième tableau !
- Je n’en peux plus ! Je rentre à Smit Falls ; les gens n’y sont peut-être pas élégants et raffinés, mais ce sont des êtres humains !
- Pourquoi est-ce que m’arrive à moi ? Un jour d’ouverture, la boîte pleine, et ma vedette qui joue la fille de l’air …D’accord, Freddie, amenez la petite Lester.
- Vous pouvez le faire, Vicky. Allez-y et secouez-les.
- Vous entendez ça, Monsieur Weyburn ? Ils vont casser la baraque ! Et vous qui disiez qu’elle ne savait pas chanter !

Films d’anticipation (4 à 6) :
- Parfois, je me demande … est-ce que nous avons raison ? Ne vaudrait-il pas mieux s’arrêter alors qu’il en est encore temps ? Cette innocente petite capsule est capable de désintégrer l’univers ! Qui sait si elle n’a pas d’autres pouvoirs, plus terribles encore ?
- Vous le trouverez peut-être un bizarre ; mais rappelez-vous qu’il est la plus grande autorité de notre époque en matière de vol supersonique.
- La terre entière attend dans l’anxiété des nouvelles des quatre audacieux savants qui se sont envolés ce matin à l’aube de l’aéroport d’Idlemild pour le premier vol sans escale vers Mars. Jamais, depuis Lindbergh et Vasco de Gama, le monde ne s’était passionné ainsi pour un vol aérien.
- La nature n’a pas encore livré à l’homme tous ses secrets.
- Grands dieux ! Ils ont chacun six jambes et un seul bras.
- Non, l’homme n’est pas fait pour braver l’inconnu. Sa place est ici, sur terre, et non à courir les galaxies.

Films de cape et d’épée (7 à 9) :
- A la cour, le bruit court que le Roi Louis vient de prendre une nouvelle favorite.
- Il serait sage, croyez-moi, de surveiller Sarnoff. C’est un rusé compère : on ne saurait lui faire confiance.
- Votre esprit, Madame, n’a d’égal que votre beauté.
- Ils seront bien payés pour le petit travail de cette nuit.
- Ainsi, marquis de Peyrolles, nos chemins se croisent à nouveau.
- L’épée de votre humble serviteur vous est acquise, Milady.
- Un jour je reviendrai à Château-Janville, et j’aurai alors une armée entière derrière moi. CELA, je vous en donne MA PAROLE.
- Reprenez votre épée, Rocheville. Je ne suis pas ce ceux qui prennent un avantage inéquitable sur leur adversaire, fût-il aussi méprisable que vous l’êtes.
- Regardez-moi bien, mon cher compte de Rudefort. Ne reconnaissez-vous pas dans l’homme qui se présente à vous en habits de cour, l’humble garçon d’écurie dont la mère fut fouettée au sang pour avoir volé une misérable croûte de pain dans l’auge débordante de la porcherie d’un vaste domaine appartenant à quelqu’un dont l’apparence est fort semblable à celle que vous contemplez tous les matins dans les miroirs dorés de votre luxueux boudoir.

Films édifiants... avec filles perdues au grand cœur (10 à 12) :
- On m’appelle Rose, Shangai Rose. Mes parents étaient des missionnaires, tués par des bandits quand j’avais onze mois. J’ai dû me débrouiller toute seule, depuis.
- Ah, les hommes ! Vous êtes tous les mêmes. De Park Avenue ou de la zone, vous n’avez qu’une idée en tête, et, bon dieu, on me l’a développée plus d’une fois !
- Ça ne peut rien donner de bon Eddie. Une fille comme moi avec un gars comme toi. Ça ne peut rien donner de bon, je te le dis !
- Otez vos sales pattes de là, Mendoza, ou, bon dieu, je vous fais péter le crâne avec votre sale bouteille de parfum !
- Restez avec les vôtres, Roger ! Une cloche comme moi n’est pas pour un gars de la haute comme vous.
- Eh oui, les enfants, je reviens chez Gin Sling. Qu’est-ce que ce sera ? Marie la Salope ? Okay, vas-y Maestro !

/block/list/vk_list_items?id=1138301&from_url=/listes-de-films/le-memento-du-dialoguiste-hollywoodien-part-three/1138301&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
5 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de elge
Listes appréciées par elge
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -