Le memento du dialoguiste Hollywoodien (part two)

Le memento du dialoguiste Hollywoodien (part two)

Liste de 15 films par elge
| 281 vues  | 2 personnes ont aimé

Suite du « Mémento du Dialoguiste Hollywoodien » (classé par genres).
Ecrit par Harry Purvis, traduit par Claude Chabrol dans un Hors Série des Cahiers du Cinéma sur la Situation du Cinéma Américain en 1955.

Films d’épouvante (1 à 3) :
- Traitez-moi de vieux fou superstitieux, si vous voulez, mais il se passe ici des choses qui ne sont pas de ce monde.
- Les villageois ne voudront pas s’approcher du Château, Milord ; ils disent qu’il est habité … par des créatures du diable.
- Je n’aime pas beaucoup votre comte, ma chérie. Quelque chose dans ses manières me glace le sang dans les veines.
- C’est bizarre. Si on excepte ces deux petites piqûres sur la gorge, le corps ne porte pas trace de violence.
- N’ayez pas peur, n’ayez pas peur, ma chère. La souffrance ne sera pas longue, et ensuite : LA VIE ETERNELLE !
- Regardez ! le château … il est en flammes. Et le monstre est enfermé dedans !
- Ainsi se termine tragiquement une expérience qui jamais n’aurait dû voir le jour. L’homme n’est pas fait pour se mesurer à l’inconnu. Il existe un pouvoir plus grand que le sien.

Films d’atmosphère Hawaïenne (4 à 6) :
- Regardez-les danser à moitie nus sous la lune, innocents, heureux, libérés des règles et des inhibitions de la civilisation.
- La charmante Taloo n’est pas loin de devenir femme. Regardez-la danser la danse de l’Eveil.
- Gentil dieu blanc en colère contre sa Taloo ? Ne plus aimer embrasser Taloo ? Lui peut-être vouloir apprendre à Taloo quelque-chose de meilleur ?
- Grand dieu Muma-Muma plein de colère. Lui dire homme blanc devoir quitter à jamais l’île de Manoora.
- Si mari Steve quitter sa Taloo pour naviguer sur la grande mer avec belle dame blonde, Taloo se jeter avec enfant dans la bouche enflammée de Muma-Muma.
- Mari Steve revenu vers sa Taloo. Le cœur de Taloo chanter encore comme oiseau bleu des tropiques.

Films de gangsters (7 à 9) :
- Tu peux pas de retirer du racket, Eddie ! les gars n’aimeraient pas ça et je crois même qu’on te regretterait beaucoup…
- Allons, allons, Conseiller ! Tout homme a son prix. Quel est le vôtre ?
- Je vous dis que ça va chauffer ! Ce nouveau A.S. veut devenir gouverneur et il va remuer la boue, je vous le dis !
- Et puis merde, merde, après tout ! si vous voulez savoir qui a monté le combine Bakersfield, c’est … aaarrrh !
- Il est mort, sergent !

Films sociaux (10 à 12) :
- Les gens cherchent à vous faire sortir du jeu. Mais il faut rentrer dans la ronde. C’est la devise de Johnny Easter : rentrer dans la ronde.
- Pour sûr, j’ai eu une enfance … maman faisait des ménages, et le vieux qui rentrait saoul et la battait comme plâtre. Vous croyez que c’est le genre de vie que je voudrais pour vous ?
- Vous croyez que les grands caïds se préoccupent de nous, les pauvres ? Le chien mange du chien, c’est leur devise. Eh bien, c’est la devise de Johnny Easter aussi, le chien mange du chien.
- Mais, docteur, il faut que vous veniez. Elle est sur le point d’accoucher, je vous dis, sur le point d’accoucher. Je trouverai bien un moyen de vous payer, je nettoierai votre cabinet, je cirerai vos chaussures, mais il faut que vous veniez.
- Pauvre petit gars ! Que vient-il faire dans ce monde pourri ? mais je lui apprendrai à ne pas tendre l’autre joue. Ouais, ouais, c’est ça mon gars : ne tends pas l’autre joue ! Ce sera la devise du fils de Johnny Easter : ne tends pas l’autre joue !

Films sentimentaux (13 à 15) :
- N’allez pas me dire que la ravissante créature que j’ai devant les yeux est la Sally Biseby que j’ai connue autrefois ! Vous ne me ferez pas croire que c’est là le garçon manqué qui avait un appareil dentaire, et dont je plongeais les nattes dans les encriers quand nous étions ensemble dans la classe de la vieille Miss Pennymire !
- Vous êtes un drôle de petite chose ! On ne vous a jamais dit que vous aviez des tâches de rousseur sur le bout du nez ?
- Chéri, je suis allé voir le Dr Kent ce matin …
- Tu veux dire que tu … je veux dire : que je … non, notre… enfin, que nous attendons un …
- S’il veut le divorce, je m’effacerai de son chemin.
- Penser que tu reviens vers moi, après tout le mal que je t’ai fait ! Oh Helen ! Mon amour ! Que suis-je donc pour mériter une femme comme toi ?
- Tu ne peux pas savoir comme j’ai été seule ! Tous ces mois d’attente et d’inquiétude … mais maintenant …
- Ecoute, chérie ! NOTRE CHANSON !

/block/list/vk_list_items?id=1138300&from_url=/listes-de-films/le-memento-du-dialoguiste-hollywoodien-part-two/1138300&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
4 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de elge
Listes appréciées par elge
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -