Mon Panthéon du Cinéma

Mon Panthéon du Cinéma

Liste de 50 films par Apocalypse12
| 4691 vues  | 55 personnes ont aimé

Des pépites oubliées comme des diamants bruts, les piliers de ma passion.

NB : Le film Kill Bill Volume 1 représente ici les deux parties de ce sublime diptyque.

/block/list/vk_list_items?id=1016283&from_url=/listes-de-films/mon-pantheon-du-cinema/1016283&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
77 commentaires
  • Sanium
    commentaire modéré @Timurton Je me découvre des dons de voyance, intéressant. @Apocalypse12 Et bien je tâcherais de suivre ton conseil alors je m'y attaque dès que possible !
    2 septembre 2015 Voir la discussion...
  • cath44
    commentaire modéré Une liste que je connaissais déjà et toujours de beaux films ajoutés.... Depuis j'ai vu Lost Highway, jeux dangereux" Salo ou les 120 journées de Sodome.....
    10 avril 2016 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    commentaire modéré @cath44 : Ravi que les trois t'aient plu ! Je viens d'ailleurs de revoir Lost Highway. Quelle grandeur ! Il gagne du coup des places dans ce top.
    14 avril 2016 Voir la discussion...
  • fancine
    commentaire modéré Un top d'une grande sagesse
    14 avril 2016 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    commentaire modéré @palelose : Merci bien !
    14 avril 2016 Voir la discussion...
  • fancine
    commentaire modéré @Apocalypse12 Par contre bon je suis le seul sur cette planète à le penser mais je trouve que Blue Velvet est le meilleur film de Lynch,dommage qu'il ne soit pas dans ton top.
    14 avril 2016 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    commentaire modéré @palelose : C'est drôle que tu parles de Blue Velvet puisque je l'ai revu il y a juste une semaine. Et cette seconde vision fut pour moi un éblouissement, une véritable redécouverte. Assurément une œuvre matricielle, celle d'où tout s'écoule, d'où toutes les obsessions semblent provenir, sommet d'érotisme, de volupté, et d'étrangeté tout à fait lynchienne. Cependant, le style, l'esthétique, ainsi que la pensée, me semblent plus aboutis dans Mulholland Drive, Inland Empire, Twin Peaks ou Lost Highway (pour ne citer qu'eux). Après, je peux aisément comprendre que l'on préfère Blue Velvet, qui frôle tout de même la perfection.
    14 avril 2016 Voir la discussion...
  • Polo42
    commentaire modéré @Apocalypse12 J'avais pas remarqué que The Thing avait fait son entrée :D C'est une bien belle surprise !

    Sinon je voulais juste revenir sur ce que tu dis sur Taxi Driver... Pour moi Travis ne "sombre" pas "à nouveau". Au contraire c'est à travers une libération de ses pulsions au service d'un combat sanglant mais légitime (ou plutôt légitimé par l'empathie crée autour d'Iris) que Travis retrouve un sens dans son existence et se reconnecte au monde, et par là même à sa propre personne. Il n'est plus bercé d'innocence (ou de naïveté) comme le montre sa réaction finale face à Betsy, mais cela ne l'empêche d'avoir retrouvé un équilibre.
    Bien sûr le plan final de son regard vif dans le rétroviseur fait vaciller cette analyse et je ne pense pas qu'il soit parfaitement guéri (après tout la pluie qui lavera le monde n'est pas encore tombé -> à moins que ce soit celle du générique de fin) mais de là à dire qu'il "sombre à nouveau" il y a un pas...
    16 août 2017 Voir la discussion...
  • Polo42
    commentaire modéré *tombée
    16 août 2017 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    commentaire modéré @Polo42 : Libération des pulsions, je suis tout à fait d'accord ! Mais je ne pense pas que celle-ci résulte sur un équilibre retrouvé. Je pense d'ailleurs que ce que cherche Travis dans cet acte barbare final, ce n'est pas la libération de sa violence en vue de secourir Betsy, mais bien la mort afin de juguler ce vague-à-l'âme permanent. De fait, le déferlement final est selon moi un échec, en ce sens que la mort n'est pas venue. Ne reste plus dès lors qu'à se tuer figurativement, mais cela ne suffira pas je pense à calmer l'emprise de la violence en Travis. Il est un aliéné du sentiment, l'indifférence du monde par rapport à soi - tragédie de son existence - me paraît bien trop important pour qu'il puisse y remédier. En témoigne comme tu l'as rappelé le plan final qui me semble fondamental : s'y dévoile une forme de bombe à retardement, qui bien que réamorcée finira toujours par exploser.
    19 août 2017 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de Apocalypse12
Listes appréciées par Apocalypse12
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -