Top 20 participatif : les westerns

Top 20 participatif : les westerns

Liste de 164 films par greg_movies
| 2026 vues  | 19 personnes ont aimé

Après les tops 20 SF, thrillers puis films d'aventure je vous propose cette fois de vous lancez dans le genre du western !
Vacances obligent le délai de réponse sera allongé jusqu'à la rentrée.

Alors kezako ? Rien de plus simple (en apparence) il suffit d'établir une liste de vos 20 westerns préférés.

Il s’agit d’établir un classement, donc dans le bon ordre, de vos westerns préférés. Le but n’est pas forcément d’en lister 20 mais d'en citer que vous estimez et aimez vraiment. Si vous n’en trouvez pas 20 listez en 15 ou 10.
Pour la méthode de calcul ce sera simplement la suivante. Si vous en listez 20 : 20 pts pour le 1er de votre classement , 19 pts pour le 2ème, 18 pts pour le 3ème et ainsi de suite. Si vous n'en avez pas 20 on part alors du dernier de votre classement qui se verra attribuer 1 pt, l'avant dernier aura 2 pts et ainsi de suite ....

Définition du genre : Le western est un genre cinématographique dont l'action se déroule généralement en Amérique du Nord, plus spécialement aux Etats-Unis, lors de la conquête de l'Ouest dans les dernières décennies du XIXe siècle. Il apparaît dès l'invention du cinématographe en 1895, en filiation directe avec la littérature et la peinture prenant pour sujet l'Ouest américain. Il connait son apogée aux États-Unis au milieu du XXe siècle avec l'âge d'or des studios hollywoodiens, avant d'être réinventé par les cinéastes européens dans les années 1960.

Il est courant de circonscrire le western à son décor (le territoire des États-Unis) et à la période qu'il représente, qui s'étend de la fin de la guerre de Sécession à la disparition de la Frontière sauvage (soit 1865-1890). Le genre, toutefois, ne saurait être totalement défini par ces deux caractères. L'action des Désaxés, qui peut être rattaché au western, se déroule au XXe siècle. On a également coutume de rattacher au genre des œuvres se déroulant durant la guerre de Sept Ans, comme Le Dernier des Mohicans, ainsi que des films retraçant la guerre d'Indépendance contre les Anglais.

Fin des votes : le 5 septembre !

Lien vers le top aventure : http://www.vodkaster...s-d-aventure/1381329
Lien vers le top thriller : http://www.vodkaster...es-thrillers/1370267
Lien vers le top science fiction : http://www.vodkaster...ence-fiction/1384043

/block/list/vk_list_items?id=1386569&from_url=/listes-de-films/top-20-participatif-les-westerns/1386569&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
279 commentaires
  • Hombre69
    commentaire modéré @greg_movies Ce n'est pas bien méchant, il a l'air un peu vexé; on va le laisser éplucher tranquillement le programme du festival lumière...!)
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • juliano3169
    commentaire modéré C'est tellement plus intéressant d'ailleurs, même si c'est long et fastidieux ;-) Vexé non, je trouve inutile de débattre face à un avis aussi tranché en face, qui donc ne changera pas. On évite un débat inutile et je me concentre sur plus utile, tout le monde est content comme ça.
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • Zeyken
    commentaire modéré @Hombre69 Il faut que tu dises que Leone est le meilleur réalisateur de tous les temps ;)

    Concernant ce que tu dis, je pense que tu touches justement à l'essentiel : "Leone en a tiré la quintessence". Ses films vont droit au but, ils captent ce qui compte réellement (c'est très pur, très direct, tout est concentré, etc). On se retrouve donc avec des personnages assez caricaturaux (la brute, le bon, le truand... ce qui ne veut pas dire qu'ils sont dénués de psychologie) ayant chacun un objectif bien précis en tête (vengeance, etc), le tout trouvant une alchimie parfaite grâce à la mise en scène tout en intensité, tout en puissance de Leone (on sent très bien l'inspiration de Leone dans le cinéma de Tarantino, aussi bien dans le résultat final (personnages caricaturaux, tics de mise en scène...) que dans l'intention de tirer la quintessence d'un cinéma disons "de seconde zone" (Kill Bill en est un exemple parfait)).
    Est ce que celà manque de profondeur pour autant ? Je ne suis pas du tout d'accord. Et d'un côté tu le dis un peu toi même en utilisant le terme "quintessence". Finalement, le travail de Leone est proche de celui d'un diamantaire qui va tailler et polir un diamant dans sa forme brute pour obtenir une pierre absolument sublime. Qu'est ce qu'il y a de plus puissant et de plus profond que la fin de Il était une fois dans l'Ouest avec ces êtres, leurs destins en main, se remémorant un événement passé, dans un lieu où le temps semble s'arrêter, la musique de Morricone en fond, ces regards, cette tension, cette intensité... . On ressort totalement épuisé d'une scène pareille. Je trouve ta façon de parler du cinéma de Leone beaucoup trop réductrice.
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • Hombre69
    commentaire modéré @Zeyken Tu as quel âge ? 20 ans c'est çà, j'ai presque 30 de plus que toi, déjà à ce niveau là, il y a une peut être une maturité qui te manque pour comprendre, d'ailleurs tu fais référence à Tarantino.. .Si tu penses que Leone est le meilleur réalisateur de tous les temps, il va falloir que tu ouvres progressivement tes horizons, tu as le temps encore.. Mais si tu me dis que Wells, Kubrick, Hitchcock, Wilder Mankiewicz, Lumet, Kurosawa, Renoir, Kazan sont de très grands réalisateurs, là on pourra commencer à parler de cinéma toi et moi. Je prends 2 exemples de films vite fait, parce que le sujet ne me passionne pas plus que çà non plus. dans Jonnhy guitare ou l'homme qui tua Liberty Valance, tu constates une réflexion profonde par rapport un sujet bien précis et très bien analysé. Dans Jonnhy guitare on parle de l'hystérie féminine dévastatrice et dans Liberty Valance c'est les illusions perdues d'un homme épris de justice. Dans un western spaghetti, çà se résume à une vengeance où la course à un magot, les personnages ne sont absolument pas travaillés en profondeur psychologiquement car l'histoire se résume à peu de chose finalement.
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • Zeyken
    commentaire modéré @Hombre69 Outch... Il me semblait clair que ma première phrase était ironique, et qu'elle était destinée à ta petite chamaillerie avec l'éplucheur du programme du festival Lumière. Du coup je me mange de belles réflexions gratuitement, j'ai mal. Aïe =/. Du coup, je trouve que Wells, Kubrick, Hitchcock, Wilder Mankiewicz, Lumet, Kurosawa, Renoir et Kazan sont de très grands réalisateurs. On peut discuter :)
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • juliano3169
    commentaire modéré Faut (indicatif), faudrait (conditionnel).
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • Hombre69
    commentaire modéré @Zeyken Mais non tu l'as mal pris, c'était aussi ironique.. un peu piquant peut être, bien sûre que tu ne ne penses pas que Leone est la plus grand réalisateur, du monde, tu es quand même mieux informé(e) que çà..;!)
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • Zeyken
    commentaire modéré D'ailleurs Leone est un réalisateur que j'apprécie grandement mais que je ne porte pas encore dans mon cœur (comme un Kubrick, un Bergman...), et je ne suis pas non plus amoureux de Tarantino (c'était une petite comparaison à la con comme ça...).
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • Zeyken
    commentaire modéré @Hombre69 Oh. Mais je trouve toujours tes propos reducteurs :)
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
  • Hombre69
    commentaire modéré @Zeyken Tu peux les trouver réducteurs, çà ne change pas grand chose..;:)
    12 septembre 2018 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de greg_movies
Listes appréciées par greg_movies
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -