TOP Federico Fellini

TOP Federico Fellini

Liste de 5 films par Maxxue
| 64 vues  | 1 personne a aimé

/block/list/vk_list_items?id=1287581&from_url=/listes-de-films/top-federico-fellini/1287581&gtm_page_category=listes+de+films&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
  • 1
    Casanova
    1
     (1976)
    Drame | 2h03
    Synopsis : Federico Fellini nous offre un portrait à contre-courant de ce séducteur mythique. Un regard froid sur la solitude d'un homme poursuivi par sa renommée.
  • 2
    La Dolce Vita
    2
     (1960)
    Comédie, Drame | 2h58
    Synopsis : Le chroniqueur Marcello fait le tour des lieux à scandale de Rome pour alimenter les potins d'un journal à fort tirage. Il rencontre une faune corrompue et dérisoire qui feint de s'amuser et dissimule mal son ennui.
  • 3
    Huit et demi
    3
     (1963)
    ProfilSupprime
    “ Le fantasme est une illusion que seuls les rêveurs peuvent se permettre. Derrière ces lunettes noires, un monde en attente. ” — ProfilSupprime 15 août 2014
    Commenter
  • 4
    Fellini Roma
    4
     (1972)
    Comédie, Drame | 2h08
    Synopsis : La vie à Rome de 1930 à nos jours vue par un de ses admirateur, Federico Fellini. Fresque monumentale ou réalité et fantasmes du réalisateur sont étroitement mêlés.
  • 5
    Les Vitelloni
    5
     (1953)
    Comédie, Drame | 1h43
    Synopsis : Cinq adolescents attardés, déjà âgés d'une trentaine d'années, vivotent aux crochets de leurs parents dans une petite ville italienne du littoral romagnol. Ils n'ont pas commencé à travailler, n'en ont même pas l'intention et ne savent comment donner à leur existence du rêve, de l'aventure voire de l'amour. Tous de profils différents (un tombeur, un ténébreux, un apprenti-écrivain, un ténor de bord de plage, un cynique), ils se rassemblent en bande mais la médiocrité, la frustration, la solitude de leurs conditions et situations ne parviennent pas à disparaître malgré leurs pauvres tentatives illusoires et désespérées d'échapper au quotidien ensemble, et devant le désespoir de leurs parents respectifs. Seule la fuite de leur ville leur permettrait de s'échapper du nid familial petit-bourgeois mais ils ne s'y résolvent pas et parcourent la ville et la nuit, désoeuvrés.Le film suit plus particulièrement l'évolution de Fausto, "chef et guide spirituel" de la bande, dans sa relation avec Sandra : la première scène est la découverte de la grossesse de Sandra (juste après que Fausto, flirtant avec une autre demoiselle, a déclaré "Sandra ? Qui c'est, Sandra ?"), puis s'ensuit le mariage, et les... difficultés de Fausto pour accepter ses responsabilités d'époux, voire de père. Il semble pourtant qu'à la fin, Fausto, dûment corrigé, rentre dans le rang, aidé par l'amour de l'honnête mais un peu naïve Sandra.L'autre personnage central, même s'il se maintient toujours en retrait (sauf dans les scènes avec la statue volée) est Moraldo, le seul dont on sent que le rôle de parasite, d'inutile lui pèse, et dont l'évolution, solitaire et silencieuse, conclura le film.
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -