L'auteur
Yohann Ruelle
LuckyYoplay
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Yohann Ruelle
Think different

Le biopic de Steve Jobs par Aaron Sorkin ne comportera que 3 scènes !

Actualité | Par Yohann Ruelle | Le 16 novembre 2012 à 12h05

A l'occasion du Hero Summit organisé par Newsweek et The Daily Beast, le scénariste Aaron Sorkin a révélé la forme que prendra son biopic sur Steve Jobs : son film ne sera composé que de trois scènes de 30 minutes chacune, dans les coulisses des keynotes d'Apple.

Depuis son Oscar du meilleur scénario adapté pour l'ébouriffant Social Network de David Fincher, Aaron Sorkin est l'un des scénaristes les plus courus d'Hollywood. La mort de l'emblématique Steve Jobs en septembre 2011 avait déclenché une guerre froide entre les studios pour acquérir les droits de produire un long-métrage sur le gourou d'Apple. On le sait, Ashton Kutcher incarnera l'entrepreneur de génie dans Jobs : Get Inspired du réalisateur Joshua Michael Stern, et adoptera le même look pull-jean-basket décontracté. De son côté, Sony a confié à Aaron Sorkin le soin d'adapter le best-seller biographique de Walter Isaacson.

C'est lors d'une conférence à Washington que le scénariste américain a fait quelques surprenantes révélations sur son projet. « Le film entier ne sera composé que de trois scènes, et de trois scènes seulement. Chaque séquence explorera les coulisses du lancement d'un produit phare : le Mac, NeXT et l'iPod ». Là où le challenge s'annonce intéressant, c'est que les dites séquences, de 30 minutes chacune, seront tournées en temps réel par les acteurs.

Pour écrire son script et élaborer le portrait le plus fidèle possible de Jobs, Sorkin est parti à la rencontre d'anciens collaborateurs d'Apple, NeXT et Pixar, y compris le co-fondateur d'Apple Steve Wozniak, consultant technique sur le biopic. « J'ai pu discuter longuement avec ces personnes lui vouant un respect sincère, même si Jobs les a tous fait pleurer à un moment ou à un autre. Il était dur, mais les a tous rendus meilleurs ». La sulfureuse réputation de Jobs, décrit comme irascible et impoli, a fasciné le scénariste : « Il n'y a aucun intérêt à écrire sur une personne sans défaut. L'homme ou la femme parfaite n'existe pas. Steve Jobs était atypique, un génie extrêmement compliqué. »

Une personnalité exigeante dont le documentaire Steve Jobs : The Lost Interview, disponible en DVD le 11 décembre, nous offre un aperçu.

Source : Ars Technica | Image : © The Hollywood Foreign Press Association

14 commentaires
  • IMtheRookie
    commentaire modéré J'ai déjà bien envie de le voir ce film. Mais bon, il faut voir qui le réalise, et qui sera dans le cast...
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    commentaire modéré @FilmsdeLover y'a-t-il vraiment plusieurs films de lover ?
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • FilmsdeLover
    commentaire modéré Je demande un article de Vodkaster sur la question.
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    commentaire modéré @FilmsdeLover Peut-on aimer plusieurs films d'amour ?
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • FilmsdeLover
    commentaire modéré L'amateur de films d'amour est infidèle, il est vrai.
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • alexandremathis
    commentaire modéré la polygamie est interdite en France.
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • LuckyYoplay
    commentaire modéré @ElmerHunter Mes plus plates excuses, la coquille est corrigée ;)
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • ElmerHunter
    commentaire modéré Merci !
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    commentaire modéré En anglais on appelle ça une "typo" ce qui nous permet de revenir dans le sujet parce que la typo, au sens typographie, c'était très important pour Steve : http://news.stanford...e15/jobs-061505.html
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
  • ElmerHunter
    commentaire modéré L'angle et sa radicalité sont hyper intéressants pour mêler le côté show et le côté coulisses, mais je sens que ça va être beaucoup à base de gens qui parlent en marchant dans des couloirs, marque de fabrique Sorkin.
    J'ai appris plein de trucs dans la bio par Walter Isaacson notamment sur la jeunesse et les lubies (voire délires) de Jobs. Par exemple : jeune, il ne se lavait quasiment jamais, persuadé que son régime végétalien lui enlevait toute mauvaise odeur corporelle, mais il n'y a que lui qui ne sentait pas l'odeur... Il y a plein de détails comme ça qui auraient sa place dans un film, et qui racontent beaucoup sur le personnage.
    16 novembre 2012 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -