L'auteur
Joseph Boinay
zephsk
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Joseph Boinay
La grande noyade

César 2019 : la communauté joue “Jusqu'à la garde” et “Les Frères Sisters” grands gagnants de la soirée

Festival / Récompenses | Par Joseph Boinay | Le 22 février 2019 à 17h30

C'est l'heure de faire chauffer les bitcoins sur les sites de bookies : la cérémonie des César, c'est déjà ce soir, et on a Huggy les bons tuyaux avec nous. Il y a cinq jours, nous vous demandions en effet de faire vos pronostics sur les possibles lauréats de cette 44e édition, présidée par Kristin Scott-Thomas et présentée par Kad Merad. Qui succédera à 120 battements par minute et ses six compressions ? Quel favori rentrera brocouille de la cérémonie ? Les Vodkastos vous disent tout.

Un peu en berne l'année dernière (-4% en fréquentation), on pourrait croire le cinéma français moribond. Or si les spectateurs ont globalement fondu comme neige au soleil, les films français eux, rayonnent toujours : avec près de 77 millions d'entrées, ils ont même vu leur part de marché augmenter d’un petit pourcent. Pas de surprise cependant, ce sont toujours les grosses comédies un peu potaches qui se taillent la part du lion (essentiellement Les Tuche 3 - qui recevra le Prix du Public - et La Ch'tite Famille). Mais place au pronostics :

Avec son succès public et critique ainsi que ses dix nominations (avec Jusqu’à la garde), on voyait Le Grand Bain de Gilles Lellouche grand favori. Les Vodkastos lui prédisent pourtant au mieux un plat, plus vraisemblement la noyade avec... zéro récompense. La faute à Jusqu’à la garde donc et Les Frères Sisters qui trustent à eux seuls six compressions : trois majeures pour le film de Xavier Legrand (meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure actrice), trois techniques pour celui de Jacques Audiard (photographie, son, montage ; comme on s'en doutait un peu).

Pourtant en embuscade avec neuf nominations, En Liberté ! de Pierre Salvadori coule aussi sous le poids des deux mastodontes : rien pour lui non plus. Du côté des acteurs, le prix d'interprétation masculine est promis comme convenu à Alex Lutz dans Guy et celui du meilleur espoir féminin à Ophélie Bau dans Mektoub my love - Canto uno (d’autant que c’est la seule nomination pour le film d'Abdellatif Kechiche). Quelques matchs s’annoncent plus serrés (avec très peu de voix d’écart), nous avons donc mis le favori et son challenger dans la même catégorie. Reste enfin à savoir si la cérémonie sera courte et drôle (probabilité 0%). Voici donc les pronostics de la communauté pour ce soir :

[Edit : le prix du meilleur film et celui du meilleur réalisateur n'étant pas cumulables, on vous laisse choisir dans quel ordre ils seront distribués... Cela pourrait par ailleurs sauver Le Grand Bain de la catastrophe]

Meilleure réalisatrice ou meilleur réalisateur

Favori : Xavier Legrand, Jusqu’à la Garde

Challenger : Jacques Audiard, Les Frères Sisters

Meilleur film

Favori : Jusqu’à la garde, de Xavier Legrand

Challenger :Le Grand Bain, de Gilles Lellouche

Meilleure actrice

Favori : Léa Drucker dans Jusqu’à la garde

Challenger : Mélanie Thierry dans La Douleur

Meilleur acteur

Favori : Alex Lutz dans Guy

Challenger : Denis Ménochet dans Jusqu’à la garde

Meilleur espoir féminin

Ophélie Bau dans Mektoub My Love - Canto uno

Meilleur espoir masculin

Favori : William Lebghil dans Première année

Challenger : Thomas Gloria dans Jusqu’a la garde

Meilleur film étranger

Favori : Une affaire de famille, d’Hirokazu Kore-eda

Challenger : 3 Billboards, les panneaux de la vengeance, de Martin MacDonagh

Meilleur documentaire

Favori  : Ni juge ni soumise, de Jean Libon et Yves Hinant

Challenger : America, de Claus Drexel

Meilleur film d'animation

Favori : Dilili à Paris, de Michel Ocelot

Challenger : Astérix : Le Secret de la potion magique, d’Alexandre Astier et Louis Clichy

Meilleure photographie

Benoît Debie, Les Frères Sisters

Meilleur son

Favori : Brigitte Taillandier, Valérie De Loof, Cyril Holtz pour Les Frères Sisters

Challenger : Julien Sicart, Julien Roig, Vincent Verdoux pour Jusqu'à La Garde

Meilleur montage

Favorite : Juliette Welfling, Les Frères Sisters

Challenger :Isabelle Devinck, En Liberté !

Et n'oubliez pas que nous live-twitterons la cérémonie ci-dessous, n'hésitez pas à commenter : 

31 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -