la chasse à la palme est ouverte

La Sélection officielle du Festival de Cannes 2011

Festival / Récompenses | Par Hugues Derolez | Le 14 avril 2011 à 11h00

Après des mois d'attente et de prévisions, voici enfin la liste des films retenus par Thierry Frémaux, Gilles Jacob et son équipe pour la Sélection Officielle du 64ème Festival de Cannes. Il aura lieu du 11 au 22 mai et le Jury de la Compétition officielle sera présidé par Robert De Niro.

Cette année encore, strass, paillettes, mais aussi cinéastes de talent et films à l'identité forte seront au rendez-vous. C'est la jeune actrice Mélanie Laurent qui officiera comme maîtresse de cérémonie lors de la remise des prix. L'acteur Jean-Paul Belmondo sera honoré par sa grande famille du cinéma : une soirée spéciale lui sera dédié le 17 mai. Lors de l'ouverture du Festival, le 11 mai, un prix sera remis au cinéaste Bernardo Bertolucci pour l'ensemble de sa carrière. Sans plus attendre, dévoilons la liste des heureux sélectionnés !

Les films français sont présentés en gras.

Compétition Officielle (Jury présidé par Robert De Niro)

Hors-Compétition

Séances Spéciales

Un certain regard (Jury présidé par Emir Kusturica)

Les films hors-compétition
S'il est des films qui apparaissent dans la Sélection mais dont nous ne savons presque rien, cela est loin d'être le cas de tous. Certains favoris du Festival de Cannes étaient attendus au tournant. Le Minuit à Paris de Woody Allen, qui fera l'ouverture du Festival hors-compétition, fut le premier film annoncé il y a plusieurs semaines de cela. Rappelons qu'on y verra Owen Wilson en voyage à Paris avec sa femme, incarnée par Rachel McAdams, voyage durant lequel il goûtera à la clameur de la capitale, s'abandonnant de rue en rue, de bras en bras, croisant le chemin de Marion Cotillard ou encore de Gad Elmaleh. Le Pirates des Caraïbes 4, de Rob Marshall, fera figure de blockbuster cannois de l'année. Au programme : Johnny Depp, Geoffrey Rush et Penélope Cruz à la recherche de la légendaire Fontaine de Jouvence.

Les grands cinéastes
Autre favori, dont l'attente de la confirmation de sa participation fut insoutenable pour beaucoup, Terrence Malick viendra bien présenter son Tree of Life. Soit les aléas d'une famille typique américaine, dont le patriarche n'est autre que Brad Pitt et le rejeton Sean Penn. Un film qui s'étale sur plusieurs décennies donc, entremêlant les souvenirs, mettant en parallèle les étapes de la vie humaine avec l'évolution du cosmos. Rien que ça. Indubitablement l'un des événements du festival. Dans Le Gamin au vélo, des frères Dardenne, un jeune garçon va se tourner vers le personnage de Cécile De France après que son père l'ait abandonné. Une troisième Palme d'Or pour les Dardenne ? Ce serait une première dans l'histoire du Festival. Le cinéaste italien Paolo Sorrentino présentera quant à lui This must be the place, l'histoire d'une rock-star déchue (Sean Penn, encore) sur les traces de son père, ancien nazi réfugié aux États-Unis. Le sulfureux Lars Von Trier sera présent cette année en Sélection avec Melancholia, où le spleen de Kirsten Dunst sur fond de fin du monde. Le réalisateur retrouve, pour ce nouveau projet, l'actrice Charlotte Gainsbourg qu'il dirigea dans Antichrist. Autre grosse attente du Festival, le nouveau film de Nanni Moretti, Habemus Papam, où Michel Piccoli offre ses traits à un pape récemment désigné mais en proie au doute.

Le retour des favoris
Le réalisateur américain Gus Van Sant revient à Cannes avec Restless, une histoire d'amour entre deux adolescents obsédés par la mort. Il est l'un des grands habitués du Festival, notamment depuis sa Palme d'Or reçu en 2003 pour Elephant. Il ouvrira la compétition parallèle Un Certain Regard. Un autre chouchou de la croisette sera présent cette année, Pedro Almodovar. Il retrouve l'acteur Antonio Banderas, avec qui il n'avait plus collaboré depuis Attache-moi ! en 1989, pour La piel que habito. L'inquiétante poursuite entre un chirurgien esthétique et l'homme qu'il soupçonne d'avoir violé sa fille. Le film est l'adaptation, voulu très libre, d'un roman réputé de Thierry Jonquet. La britannique Lynne Ramsay officiera en compétition avec son film We need to talk about Kevin : ou comment une femme, Tilda Swinton, tentera de se reconstruire après que son fils ait perpétré un massacre dans son école. La limitation tacite de films français en compétition (trois ou quatre en général) se voit parfois subtilement outrepassée par des cinéastes étrangers qui viennent tourner leurs films en France. C'est le cas cette année d'Aki Kaurismäki, qui tourne pour la seconde fois en français (après La vie de Bohème) et ce avec des acteurs de renom ; Jean-Pierre Léaud et Jean-Pierre Darroussin seront en effet au casting du Havre.

Le programme de la 50ème Semaine de la Critique
La programmation de la 43ème Quinzaine des Réalisateurs
La sélection des films de l'Acid

Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -