L'auteur
François Barge-Prieur
bargeot
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de François Barge-Prieur
en Avril, ne te découvre pas d'un film

Le Bon Plan : le faux raccord au service du temps qui passe

Sur le web | Par François Barge-Prieur | Le 4 novembre 2014 à 13h30

Chaque semaine, Le Bon Plan décrypte en vidéo les bonnes idées de cinéma. Cette semaine, nous analysons une scène de dispute dans Avril, où Otar Iosseliani utilise le montage pour changer, comme par magie, la tenue de ses personnages.

Les raccords magiques, par Juliette : 

Un couple se dispute. Je ne comprends pas ce qu'ils disent, mais ce n'est pas très important parce que, comme dans un film muet, on comprend tout grâce à la musique et aux bruitages.  L' homme s'énerve parce que sa femme vient de casser une assiette. Il s'approche d'elle. Mais, ils ont changé de vêtements, non? Comment est-ce possible? Regardons ça de plus près...

Ici, l'homme a une chemise à carreaux. Et là, quand la caméra passe derrière le meuble, il y a une coupure, qui fait la transition avec la deuxième prise, où ils sont habillés en blanc.  La dispute continue. L'homme porte une chemise claire. Il se baisse pour ramasser quelque chose derrière la table, et quand il se relève, il a encore changé de vêtements! C'est pas possible! 

Il faut regarder ça, image par image. Et là on voit bien le raccord entre deux prises différentes. La première, il porte une chemise, et il se baisse. La deuxième, il se relève avec un T-shirt rayé. C'est magique! On a l'impression qu'il a changé de tenue en moins d'une seconde!  C'est drôle, cette impression d'avoir un seul mouvement, alors qu'il y a une coupe.

Et c'est pas fini... Tiens, encore une nouvelle robe! A mon avis, c'est pour bien nous faire comprendre qu'ils se disputent souvent. Plusieurs vêtements, plusieurs disputes... tout ça filmé en une minute? C'est bizarre... Si ça se trouve, ça fait des mois que ça dure!

Allez, un dernier tour de magie : une robe à pois noirs, la porte se ferme... Hop, nouvelle coiffure, nouvelle robe. Vous avez vu? C'est pareil que tout à l'heure, quand l'homme se baissait sous la table.

Allez, à la prochaine! 

9 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -