L'auteur
Raphaele Heguy
raphy9
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Raphaele Heguy
You give me a reason to live

Les joies de la masturbation dans 9 semaines 1/2

Sexy mardi | Par Raphaele Heguy | Le 11 mai 2012 à 15h59
Tags : extrait, acteur, sexy

Après deux semaines d'absences pour cause de jours fériés, le sexy mardi va rendre hommage à une des phrases cultes de Woody Allen : « Ne vous moquez pas de la masturbation ! C'est faire l'amour avec quelqu'un qu'on aime ». Très concernée par la situation, l'actrice Kim Basinger profite de 9 semaines ½ et d'une longue soirée seule au bureau pour vérifier ces dires lors d'une mémorable séance de masturbation.

Je vous avoue avoir hésité un long moment devant toutes les scènes de 9 semaine ½ qu'il était possible d'exploiter pour le Sexy mardi. Entre le striptease sexy en diable de Kim Basinger sur You can leave your hat on, la scène sous la pluie et le sexe avec glaçons, il y avait l'embarras du choix. Mon choix s'est porté sur la scène de masturbation de Kim Basinger car c'est celle où son visage me semble le plus marqué par la violence de son irrépressible désir. En plus j'aime ces scènes où la caméra nous donne l'impression qu'elle va nous montrer des détails mais sans vraiment passer à l'acte. Tout est suggéré.

Pour ceux qui n'ont pas vu ce monument kitsch d'érotisme 80's réalisé par Adrian Lyne, Kim Basinger y joue une jeune femme, nommée Elisabeth, qui rencontre John (Mickey Rourke), un homme beau et viril avec lequel elle redécouvre la sexualité. En effet pendant 9 semaines ½, le couple va vivre d'expériences, de dominations et de jeux de rôles jusqu'à l'étouffement. La naïve Elisabeth est complètement à la merci de John qui la pousse à tout accepter (aussi bien sexuellement que sentimentalement), ce qu'elle fait sans rechigner.


A Single Women, extrait de 9 semaines 1/2

Dans cette scène, Kim Basinger, retardée au bureau, se rappelle sa soirée avec John qui lui a demandé de se masturber en pensant à lui. Alors qu'elle s'ennuie devant ses diapositives, elle commence à se caresser doucement puis finit par laisser libre court à ses envies au rythme des diapositives qui accélèrent au fur et à mesure que l'orgasme monte jusqu'au moment fatidique (dont le bruit est habillement camouflé par une sirène de bateau). Si de nos jours 9 semaines ½ peut être considéré comme le Basic Instinct cheap et innofensif des 80s, à l'époque de sa sortie (en 1986) il avait fait scandale de par la notoriété de son acteur principal, Mickey Rourke et avait relancé la carrière d'actrice de Kim Basinger, ancienne James Bond Girl dans Jamais plus Jamais. Evidemment côté scénario, le film n'est pas vraiment une grande réussite. Cela dit, les scènes de sexe sont très fréquentes ce qui donne un film assez intense. C'est le but du sexy mardi après tout

Image : UGC

5 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2021 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -