L'auteur
Joseph Boinay
zephsk
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Joseph Boinay
Ad Patres

Mostra de Venise 2019 : “Joker”, Polanski et Ariane Ascaride récompensés

Festival / Récompenses | Par Joseph Boinay | Le 8 septembre 2019 à 01h35

La 76e Mostra de cinéma de Venise s'est clôt hier soir avec un palmarès aussi flamboyant que contrasté, annonciateur de quelques débats courroucés...

Fluctuat nec mergitur

Les protestations contre les paquebots géants sur le tapis rouge plus tôt dans la journée n'auront pas empêché la tenue de la cérémonie : le verdict est tombé et a en quelque sorte déjoué les procès intentés ici ou là. C'est d'abord le Joker de Todd Philipps, qu'on avait cru trop évident, trop facile... trop populaire ? Il a pourtant nargué ses contempteurs d’un sourire amer en empochant la récompense suprême, le Lion d’or. C’est ensuite le J’accuse de Polanski, dont les polémiques auraient pu éteindre la fougue – Lucrecia Martel, la présidente du jury, ne souhaitait initialement pas honorer le cinéaste franco-polonais –, finalement couronné d'un Grand Prix dont on entendra sans doute beaucoup parler... Deux réalisateurs qui se réapproprient des figures mythiques, maintes fois matières de cinéma ou de télévision, le premier faisant ostensiblement du pied à Scorsese, le second à sa propre histoire... N'y a-t-il que dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe ? 

Pas d'étoiles pour James Gray

En embuscade, Roy Andersson, cinéaste rare, célèbre essentiellement pour son admirable teen-movie bergmanien déjà vieux de presque cinquante ans, A Swedish Love Story (1970), s'empare du titre de meilleur réalisateur, avec About EndlessnessJames Gray quant à lui, qui a laissé notre critique mi-figue, mi-raisin devant son trip existentiel dans les étoiles avec Brad Pitt (Ad Astra), repart les mains vides. Lot de consolation pour la France, avec un prix d'interprétation accordé à la merveilleuse Ariane Ascaride, fidèle parmi les fidèles de Robert Guédiguian, dans Gloria MundiHors compétition, Sami Bouajila a reçu le prix Orizzonti du meilleur acteur pour Un fils et Jessica PaludPhilippe Lioret ainsi que Diastème le Prix Orizzonti du meilleur scénario pour Revenir. Un dernier grand perdant, enfin : Netflix, dont les deux films (Marriage Story de Noah Baumbach et The Laundromat de Steven Soderbergh) sont repartis broucouilles. Pour découvrir l’ensemble des récompenses, c’est ici :

Palmarès Compétition

Lion d’or

Joker de Todd Phillips

Lion d’argent - Grand Prix du Jury

Roman Polanski pour J’accuse

Lion d’argent du meilleur réalisateur

Roy Andersson pour About Endlessness

Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine

Ariane Ascaride pour Gloria Mundi

Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine

Luca Marinelli pour Martin Eden

Prix du meilleur scénario

No. 7 Cherry Lane de Yonfan

Prix spécial du jury

La mafia non è più quella di una volta de Francesco Maresco

Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir

Toby Wallace pour Babyteeth

Palmarès Orrizonti

Prix Orizzonti du meilleur film

Atlantis de Valentyn Vasyanovych

Prix Orizzonti du meilleur réalisateur

Blanco en Blanco de Théo Court

Prix Orizzonti spécial du jury

Verdict de Raymund Ribay Gutierrez

Prix Orizzonti de la meilleure actrice

Marta Nieto pour Madre

Prix Orizzonti du meilleur acteur

Sami Bouajila pour Un fils

Prix Orizzonti du meilleur scénario

Revenir de Jessica Palud, Philippe Lioret et Diastème

Prix Orizzonti du meilleur court-métrage

Darling de Saim Sadiq

Prix Luigi De Laurentiis

You Will Die At Twenty de Amjad Abu Alala

Réalité virtuelle

Grand prix du jury

The Key de Céline Tricart

Meilleur contenu interactif

A Linha de Ricardo Laganaro

Meilleure histoire

Daughters of Chibok de Joel Kachi Benson

Venezia Classici

Meilleur film restauré

Extase de Gustav Machatý

Meilleur documentaire sur le cinéma

Parou de Barbára Paz

Venice Days

Prix du public

Un divan à Tunis de Manele Labidi

Label Europa Cinemas

Boze Cialo de Jan Komasa

Prix Edipo Re Inclusion

Boze Cialo de Jan Komasa

Prix Venice Different Smile

My Brother Chases Dinosaurs de Stefano Cipani

19 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -