L'auteur
Annabelle Gasquez
Naginie
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Annabelle Gasquez
Chronique d'une mort annoncée

Fujifilm officialise la fin de la pellicule

Sur le web | Par Annabelle Gasquez | Le 3 avril 2013 à 12h54
Tags : film, histoire

Il y a quelques mois, la société japonaise Fujifilm avait annoncé l'arrêt de la production de la majorité de ses négatives, positives, et autres pellicules pour mars 2013. Hier, mardi 2 avril, ils ont souhaité, en l'officialisant, remercier tout ceux qui ont participé à cette longue collaboration avec la production cinématographique.

Voici la liste des produits qui cesseront d'être commercialisés :

  • Films couleur positif
  • Films couleur négatif
  • Film N&B positif et négatif
  • Film d'enregistrement son
  • Films panchromatique à haut contraste Chimie (Japon uniquement)

« Nous tenons à vous remercier de votre fidélité tout au long de cette longue histoire de fabrication et de ventes (...) Grâce à son expertise en optique, traitement d'images, de stockage et d'archivage, Fujifilm continuera à proposer de nouveaux produits et des services innovants pour contribuer au monde du divertissement ainsi qu'à l'industrie de la diffusion », écrivent-ils.

La firme annonce aussi que les produits seront disponibles jusqu'à l'épuisement des stocks. Après Kodak, qui s'est séparé de son activité pellicule l'été dernier, c'est au tour de Fujifilm de recentrer son activité sur les services liés au workflow numérique, à la pellicule servant à l'archivage sur le long terme, ainsi qu'aux optiques haut-de-gamme, et annonce qu'elle n'arrêtera pas pour autant la production de ses appareils photo.

Ce choix de la part d'une société telle que Fujifilm ne fait que refléter l'évolution du monde du cinéma. La disparition de la pellicule et la naissance du "tout numérique" oblige les plus grandes firmes à faire des choix dans leurs productions et dans leur stratégie marketing. L'entreprise japonaise concentre ainsi sa production sur du service et du produit numérique pour ne pas perdre sa place dans le marché de l'entertainment, et pour survivre financièrement (la demande de pellicule étant en forte chute).

On est bel et bien dans un processus de modernisation, réel et concret, où l'immatériel est le roi d'un Méliès au placard :


Les habitants de la Lune et le retour sur Terre, extrait de Le Voyage dans la Lune

Source : Fujifilm

27 commentaires
  • zephsk
    commentaire modéré Pour éviter la pub, il existe des solutions très simples, dont je ne ferai pas la pub ici, pour des raisons que tout le monde comprendra.
    12 avril 2013 Voir la discussion...
  • Cladthom
    commentaire modéré Ils ont disparu les posts de @LeMo ? Parce que je n'avais pas suivi la discussion perso, donc je ne comprends rien aux invectives.
    12 avril 2013 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré Un bon boutiquier est un boutiquier prudent.
    12 avril 2013 Voir la discussion...
  • huitetdemi
    commentaire modéré …in secula seculorum : http://urlalacon.com/KV6UD1 (manque un bout qui doit traîner quelque part).
    12 avril 2013 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré Internet est quand même assez effrayant.
    12 avril 2013 Voir la discussion...
  • Cladthom
    commentaire modéré @huitetdemi
    Il manque la réponse de @LeMo sur les attaques boutiquières du boutiquier sur la boutique de @zepshk pour terminer la boucle. Mais c'est déjà pas mal.
    Je suis un peu déçu de ne pas avoir vu ça avant, me voilà bien frustré.
    12 avril 2013 Voir la discussion...
  • Ekadanta
    commentaire modéré Ne devrait-on pas renommer ce site : "J'accuse" ?
    12 avril 2013 Voir la discussion...
  • sevenart
    commentaire modéré Dommage que l'on ne puisse plus voir les commentaires @LeMo, on aurait pu comprendre le pourquoi du comment. En tout cas @zephsk, c'est toujours un plaisir de te lire, chapeau bas...
    4 mai 2013 Voir la discussion...
  • sevenart
    commentaire modéré Pour ce qui est de la pellicule, je dois dire en tant que projectionniste, que mon avis est mitigé. Dans notre cinéma, nous ne recevons plus que les films en DCP et la pellicule à totalement disparu de notre programmation. Il est vrai que le DCP a de multiples avantages, mais comme projectionniste, nous n'avons plus autant de mérite à projeter le film. De plus, j'essaye de lancer dans notre cinéma des projections d'anciens films classiques en bobine de 35 mm si possible, mais le forfait pour les droits d'auteurs sont tellement énorme que cela devient décourageant (exemple : Cyrano de Bergerac : 600 Euro). Alors que pour diffuser en Blueray, en Suisse, le forfait est de CHF 200.-. Du coup, pour notre petit cinéma, nous nous rabattons sur du Blueray pour proposer à nos spectateurs de revoir sur grand écran des films classiques. Mais cela aurait été plus fun ou vintage (c'est comme vous voulez) si cela était encore en 35mm. A noter qu'en France le forfait Blueray est aussi cher qu'en 35mm.
    4 mai 2013 Voir la discussion...
  • recog
    commentaire modéré @sevenart tout ce qui est en france est hors de prix! En tout cas merci pour tes infos intéressantes!
    24 juin 2013 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -