L'auteur
Julien Di Giacomo
juliendg
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Julien Di Giacomo
Faites le plein

Tout savoir sur... Fast and Furious 5, de Justin Lin

Garanti sans spoiler ! | Par Julien Di Giacomo | Le 4 mai 2011 à 11h11

Chaque semaine, on se penche pour vous sur le film qui fait l'événement. Comment est monté le buzz ? Pourquoi le film est incontournable ? Que faut-il savoir pour briller dans la file d'attente ? On vous dit tout sans trop en dévoiler dans notre rubrique « Garanti sans spoiler ! ».

Ce qu'il faut savoir
Brian (le bon) et Dom (la brute) font équipe pour braquer le magot d'Hernan Reyes (le truand), un homme d'affaire véreux avec lequel ils ont des comptes à régler. Pour mener à bien leur plan, ils réunissent leur habituelle troupe d'as du volant et s'équipent en bolides aux moteurs plus gonflés que jamais. Leur tâche est compliquée par l'apparition de l'agent Luke Hobbs (la grosse grosse brute) : pour lui, Dom n'est qu'un hors-la-loi en cavale, et il est décidé à le renvoyer d'où il vient?


Mission impossible extrait de Fast and Furious 5

La scène dont tout le monde parle
Comme pour tous les autres épisodes de la série, Fast and Furious 5 fait reposer la plupart de ses scènes d'actions sur les performances techniques des voitures et les talents de pilote des personnages principaux. Et pas question pour Vin Diesel et Paul Walker de déchainer leurs moteurs sur des circuits ! Quand ils font rugir leurs engins, c'est toujours sur les terrains les plus périlleux : dans le désert, dans des tunnels ou bien même? en plein coeur de la ville !

La scène dont tout le monde parle, c'est donc cette incroyable course-poursuite urbaine dans laquelle Brian et Dom sont pourchassés par des voitures de police. Le petit détail qui fait la différence : ils trainent derrière eux un monstrueux coffre-fort. Attention les dégâts dans les virages serrés !


Attention: convoi exceptionnel extrait de Fast and Furious 5

L'analyse rapide (et furieuse)
La saga des Fast & Furious a une réputation mitigée. Les quatre premiers films sont tous des énormes succès publics et financiers, puisqu'ils ont tous rapporté au minimum 115 millions de dollars de profit. Revers de la médaille : ils ont été également tous été descendus par la majorité de la critique, reproduisant ainsi ce vieux schéma quasiment proverbial qui veut qu'un film ayant les faveurs du grand public s'attire les foudres de l'élite? et vice-versa.

Pourtant, un miracle semble se produire avec Fast and Furious 5. Non seulement il a déjà réussi à rentabiliser son budget de 125 millions de dollars, mais en plus il bénéficie d'une presse exceptionnellement bonne. C'est bien simple : même les plus difficiles des critiques sont tombés sous le charme de l'action survitaminée du film de Justin Lin, et tous s'accordent pour célébrer ce cinquième opus comme le meilleur de toute la franchise ! Combien de films portant l'étiquette « numéro 5 » peuvent se targuer d'un tel honneur ? Pas des masses.

Quel est le secret de cette réussite inattendue ? Simple : la saga parvient à se réinventer sans pour autant renier ses fondamentaux. Justin Lin, le réalisateur, a gardé Vin Diesel, Paul Walker et les cascades motorisées, les 3 éléments indispensables pour revendiquer une place crédible dans la continuité des Fast and Furious. Mais le risque de trop rapidement tomber dans le film de tuning ou le ridicule n'était pas loin, alors un ingrédient secret a été ajouté à la recette : un braquage. Plutôt que de faire un pur film de voitures, il fallait faire de Fast and Furious 5 un film de voitures ET de braquage, pour apporter de la fraicheur et des nouvelles thématiques à une série qui commençait à tourner en rond. Le pari était risqué, mais le résultat est à la hauteur : Fast and Furious 5 est une réussite.


Le coffre de la banque extrait de Fast and Furious 5

Les 3 bonnes raisons d'y aller

  • Des cascades motorisées à couper le souffle
  • Une révélation finale qui laisse imaginer une suite et fera baver d'impatience tous les fans de la série

La revue du web


Handprint extrait de Fast and Furious 5

L'anecdote pour briller en société
Lorsque les producteurs du film se sont mis à la recherche d'un réalisateur, ils se sont d'abord adressés à Rob Cohen, auquel on doit premier Fast and Furious, puis à John Singleton, responsable du second. Justin Lin, le réalisateur américano-taiwanais qui avait déjà réalisé les troisième et quatrième épisodes, n'était que leur troisième choix ! Avec le succès du film, Lin sécurise donc sa place de réalisateur de Terminator 5, et il a même récemment évoqué l'idée que Vin Diesel pourrait jouer dedans ! Après le face-à-face Diesel Vs. Johnson, un face-à-face Diesel Vs. Schwarzenegger ? Affaire à suivre?

Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -