Anne Seymour

Actrice
Née le 11 septembre 1909, morte le 8 décembre 1988
Connue pour...

Biographie de Anne Seymour

Jeanne était la fille de Sir John Seymour de Wiltshire et Margaret Wentworth. Elle était également la soeur de Thomas Seymour (v. 1508 - 1549), baron Seymour de Sudeley, et de Edward Seymour, duc de Somerset? (v. 1506 - 1552), qui furent des personnages importants dans l'entourage de son fils, puisque Edward Seymour fut désigné Lord Protecteur pour son neveu.
Sa date exacte de naissance est inconnue et bien qu'on la place généralement en 1509 : Alison Weir, romancière historique britannique, dans son ouvrage The Six Wives of Henry VIII note le fait que lors des funérailles de Jeanne Seymour, le cortège était composé de 29 femmes et souligne que la coutume voulait que l'on marque par là le nombre d'années de la défunte, ce qui l'a amenée à avancer la naissance de Jeanne Seymour de dix-huit mois.
Elle n'avait pas reçu une aussi bonne éducation que les précédentes épouses d'Henry, Catherine d'Aragon et Anne Boleyn. Elle pouvait simplement lire et écrire son nom. Elle était plus douée pour les travaux d'aiguilles et l'organisation d'une maisonnée, ce qui était courant chez les femmes de l'époque. Elle devint dame d'honneur en 1532, la dernière année du règne de Catherine. Quand le mariage d'Henry fut annulé, et qu'Anne Boleyn devint reine, Seymour servit Boleyn à la place. Henry VIII sembla s'intéresser pour la première fois à Jeanne en février 1536. Jeanne Seymour était pâle et blonde, au contraire d'Anne Boleyn, brune et au teint olivâtre.
Henry VIII se fiança à Jeanne Seymour le 20 mai 1536, le lendemain de l'exécution d'Anne Boleyn, et l'épousa dix jours plus tard. Elle fut publiquement déclarée reine le 4 juin. Elle ne fut jamais couronnée, car Londres, où se déroulaient les couronnements, était frappée par une épidémie de peste. On a aussi pensé qu'Henry hésitait à couronner Jeanne avant qu'elle se fût montrée capable de lui donner un héritier.
La reine consort était décrite comme stricte et formelle. Elle n'était proche que de ses parentes Anne Stanhope (l'épouse de son frère), et sa soeur, Elizabeth. Les fastes de la cour, son rayonnement social, particulièrement extravagants sous Anne Boleyn, furent remplacés sous le règne de Jeanne Seymour par une austérité et une atmosphère oppressantes. Par exemple, le code vestimentaire des dames de la cour était détaillé jusqu'au nombre de perles qu'elles pouvaient porter sur leurs habits, et la mode française importée par Anne Boleyn fut bannie. Politiquement, Jeanne Seymour semble avoir été conservatrice, sa seule intervention dans les affaires nationales, en 1536, fut pour demander la grâce des personnes impliquée dans la Révolte du Pèlerinage de Grâce . Henry rejeta cette demande, lui rappelant le sort de la précédente reine quand « elle s'était mêlée de ses affaires ». Mais Henri VIII affectionnait particulièrement sa femme.
Début 1537, elle tomba enceinte et se retira loin de la cour. Pendant sa grossesse, elle développa une passion pour les colombes, qu'Henry lui fit venir de Calais et des Flandres. Elle donna naissance à un héritier mâle, le futur Edouard VI d'Angleterre, le 12 octobre à Hampton Court Palace.
Selon la coutume de l'époque, Jeanne n'assista pas au baptême du prince le 15 octobre. Les rumeurs affirmèrent alors qu'elle était décédée des suites d'une césarienne, ordonnée par Henry pour éviter un nouvel enfant mort-né. En réalité, elle mourut d'une fièvre puerpérale. Elle mourut le 24 octobre à Hampton Court, et fut enterrée dans la chapelle Saint-Georges, au château de Windsor, après des funérailles présidées par sa belle-fille, la future Marie Ire.
Après sa mort, Henry porta les habits du deuil pendant trois mois, et ne se remaria pas avant trois ans, bien que des négociations de mariage eussent été rapidement entamées. Il se remaria en 1540 avec Anne de Clèves, qu'il répudia au bout de six mois. Les historiens pensent que c'est la réussite de Jeanne Seymour à donner un héritier mâle à Henry qui le fit se souvenir si tendrement d'elle. Quand il mourut en 1547, il fut enterré auprès d'elle.

Filmographie de Anne Seymour

  • 1
    Jusqu'au bout du rêve
    Taux de satisfaction de la communauté
    57%
    un film de Phil Alden Robinson
    Ray Kinsella, un fermier de l'Iowa, vit heureux avec sa famille, mais aussi avec beaucoup de dettes. Il a peur de finir comme son père, qui n'a jamais pu aller au bout de ses rêves...
    1h42
    Ma note :
  • 2
    Big Top Pee-wee
    un film de Randal Kleiser
    Big Top Pee-Wee est un film américain réalisé par [Randal Kleiser|a:Randal-Kleiser], sortie en 1988.
    1h26
    Ma note :
  • 3
    Chiller
    (1985)
    un film de Wes Craven
    Miles Creighton demande à être cryogénisé à sa mort pour avoir une chance d'être ressuscité. Dix ans après sa mort, il est sorti de sa cellule de glace mais rien ne se produit comm...
    1h44
    Ma note :
  • 4
    Trancers
    (1985)
    un film de Charles Band
    En 2247, à Angel City. Pour échapper à la mort, Martin Whistler, un fou mystique compromettant la paix universelle, remonte dans le temps jusqu'en 1985 et s'installe à Los Angeles ...
    1h16
    Ma note :
  • 5
    Le Triomphe d'un homme nommé cheval
    un film de John Hough
    Quand l'or se trouve sur les terres de Sioux, les hommes véreux tentent de provoquer les Sioux dans une guerre avec l'armée et les prospecteurs.
    1h26
    Ma note :
  • 6
    The Last Survivors
    un film de Lee H. Katzin
    1h15
    Ma note :
  • 7
    Seven Alone
    (1974)
    un film de Earl Bellamy
    1h37
    Ma note :
  • 8
    A Cry in the Wilderness
    un film de Gordon Hessler
    1h14
    Ma note :
  • 9
    The Man
    (1972)
    un film de Joseph Sargent
    1h33
    Ma note :
  • 10
    Fitzwilly
    (1967)
    un film de Delbert Mann
    1h42
    Ma note :

Avis sur les films de Anne Seymour

Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -