Carole Roussopoulos

Réalisatrice, actrice
Carole Roussopoulos
Stats
0 micro-critique
Artistes associés
Née à Lausanne le 25 mai 1945, morte le 22 octobre 2009
Connue pour...

Biographie de Carole Roussopoulos

Carole de Kalbermatten est née en 1945 à Lausanne. Elle passe son enfance à Sion et s’installe à Paris en 1967. Deux ans plus tard, sur les conseils de son ami l’écrivain Jean Genet, alors qu’elle vient d’être licenciée par le magazine Vogue, elle achète l’une des premières caméras vidéo portables [...]. Avec son compagnon Paul Roussopoulos, elle fonde le premier collectif de vidéo militante, "Vidéo Out", et dès lors ne cesse de donner la parole aux "sans-voix", opprimé·es et exclu·es : "La vidéo portable permettait de donner la parole aux gens directement concernés, qui n’étaient donc pas obligés de passer à la moulinette des journalistes et des médias, et qui pouvaient faire leur propre information". Le militantisme vidéo de Carole Roussopoulos s’inscrit dans le courant de contestation culturelle issu de mai 68. Tout au long de la décennie 70, dotée d’un sens aigu de l’Histoire, elle accompagne les grandes luttes qui lui sont contemporaines, livre une critique des médias, dévoile les oppressions et les répressions, documente les contre-attaques et les prises de conscience. Caméra au poing, Carole Roussopoulos soutient les grèves ouvrières (six documentaires en trois ans sur les conflits Lip), les luttes anti-impérialistes (celles des Palestinien·nes, Black Panthers et autres mouvements de libération), homosexuelles (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire) et surtout féministes : les combats en faveur de l’avortement et de la contraception libre et gratuite dès 1971, la mobilisation des prostituées de Lyon en 1975, celle contre le viol, la lutte des femmes à Chypre et dans l’Espagne franquiste. [...] Entre 1973 et 1976, Carole Roussopoulos enseigne la vidéo à la toute nouvelle Université de Vincennes. En 1982, avec ses complices Delphine Seyrig et Ioana Wieder, elle ouvre le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, premier centre de production et d’archivage de documents audiovisuels consacrés aux femmes [...]. À partir de 1984, au sein de Vidéo Out, elle poursuit son exploration de sujets ignorés (pauvreté extrême, sans-abris, toxicomanie, prisons, mort des malades) et commence sa série sur l’inceste, Le Tabou des tabous, dont le premier volet est sous-titré La Conspiration des oreilles bouchées (1988). [...] En 1995, elle retourne vivre dans le Valais, près de Sion, et continue d’y travailler comme réalisatrice, défricheuse de terrains négligés : violences faites aux femmes, viol conjugal, combat des lesbiennes, excision, études sur le genre, mais aussi personnes âgées, dons d’organes, soins palliatifs, handicap. "Je me réveille le matin et je me dis : ça, il faut que ça s’arrête’’, expliquait récemment Carole Roussopoulos. "Ce qui m’intéresse, c’est d’avoir un petit levier d’action sur la réalité, en toute modestie, car je n’ai jamais pensé qu’une bande vidéo allait changer le monde. C’est la conjoncture, la rencontre de gens à un moment donné, qui fait bouger les choses. Et alors, l’image et mon énergie peuvent effectivement intervenir. C’est une question d’énergie, plus que d’esthétique. Et une question de colère, un mot que j’aime beaucoup. Je trouve que la colère est quelque chose d’extrêmement positif. C’est ce qui fait qu’on ne s’endort pas". [...] Carole Roussopoulos, décédée en 2009, a réalisé et monté près de cent-cinquante documentaires, toujours dans une perspective féministe et humaniste, mue par la volonté constante de "faire comprendre que c’est un grand bonheur et une grande rigolade de se battre !" [...].

Filmographie de Carole Roussopoulos

  • 1
    Delphine et Carole, insoumuses
    Taux de satisfaction de la communauté
    63%
    un film de Callisto McNulty
    Comme un voyage au cœur du « féminisme enchanté » des années 1970, le film relate la rencontre entre la comédienne Delphine Seyrig et la vidéaste Carole Roussopoulos. Derrière leur...
    1h08
    Ma note :
  • 2
    Les Travailleuses de la mer
    un film de Carole Roussopoulos
    Sur le port de pêche de Lorient en Bretagne, près de 800 femmes travaillent, les fileteuses le jour, les trieuses de poissons la nuit. Quelques-unes témoignent des conditions dans ...
    0h30
    Ma note :
  • 3
    Le Juge et les immigrés
    Document sur la lutte des travailleurs immigrés faisant la grève des loyers dans les foyers Sonacotra avec l’appui, sur le plan de la défense légale, de Jacques Verges, avocat, et ...
    0h30
    Ma note :
  • 4
    Christiane et Monique (LIP V)
    un film de Carole Roussopoulos
    En 1976, comme le titre "Libération", "Lip, c’est reparti !" À Besançon, les ouvriers réoccupent l’usine et relancent la production de montres. Monique, devenue assistante de publi...
    0h30
    Ma note :
  • 5
    Scum Manifesto
    un film de Carole Roussopoulos
    Lecture mise en scène du livre de Valerie Solanas, alors introuvable en France. SCUM Manifesto est un pamphlet anarcho-féministe écrit, auto-édité et diffusé par colportage à parti...
    0h27
    Ma note :
  • 6
    Les prostituées de Lyon parlent
    un film de Carole Roussopoulos
    En juin 1975, les prostituées lyonnaises occupent l’église de Saint-Nizier. Elles parlent de leur histoire personnelle, de leurs rapports avec la société, de leurs conditions de tr...
    0h46
    Ma note :
  • 7
    Maso et Miso vont en bateau
    "Le 30 décembre 1975, après avoir vu sur Antenne 2 l'émission de Bernard Pivot intitulée "L'Année de la femme, ouf ... c'est fini", nous avons éprouvé le besoin immense d'exprimer ...
    0h55
    Ma note :
  • 8
    Lip I : Monique
    un film de Carole Roussopoulos
    0h25
    Ma note :
  • 9
    Munich
    (1972)
    un film de Carole et Paul Roussopoulos
    En septembre 1972, un commando palestinien du nom de Septembre Noir prend en otage la délégation israélienne aux jeux olympiques de Munich. Ce film, qui dénonce l’hypocrisie de cet...
    0h13
    Ma note :
  • 10
    Y'a qu'à pas baiser.
    un film de Carole Roussopoulos
    0h17
    Ma note :

Avis sur les films de Carole Roussopoulos

Télérama © 2007-2021 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -